bonne année

par 17commentaires No tags 0

A vous toutes et à vous tous, d’abord, une très bonne et belle année. Et voilà que les affaires reprennent…Le petit évènement des jours qui viennent concerne le CSA. Avec  cette question qui agite le microcosme : qui va remplacer Dominique Baudis à la tête de ce « machin », d’ici à la mi-janvier ? Sans doute l’ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Raffarin, à Matignon, Michel Boyon, murmure t-on. Un parachutage politique typiquement français. L’homme, connu pour ses amitiés chiraquiennes, est un pur produit du sérail. Au point que tout le monde a oublié qu’il fut PDG de Radio-France, au milieu des années 90. C’est Jean-Pierre Raffarin qui était allé, à l’automne dernier, négocier avec Chirac, à l‘Elysée, la nomination de son protégé. Lequel aura pour mission de verrouiller une institution déjà très largement ancrée à droite. Trop à droite? Il se dit qu’à l’Elysée, au Sénat, à l’Assemblée, comme  à Matignon, on cherche désespérément une personnalité de gauche alibi qui puisse donner au CSA une image plus équilibrée et moins doctrinaire. Une sorte de Harry Roselmack de gauche. A vos CV.   

0
17 Comments