Sacré Jean-Pierrre…

par 30commentaires No tags 0

Jean-Pierre Raffarin fut donc la vedette de la grande soirée organisée par M6 aux Tuileries, à Paris, à l’occasion des vingt ans de cette chaîne. On aurait souhaité, en guest-star, une personnalité plus branchée que cet ex premier ministre ventripotent. Il n’empêche, l’ayant croisé à l‘entrée de ce raout très mondain, j’ai trouvé l’ancien hôte de Matignon plutôt heureux d’être là, content de ce bain de foule inespéré, une bousculade comme l’homme en a sans doute rarement connu durant toute sa carrière politique. Car l‘une des caractéristiques de ce type de soirée, c’est la cohue qui y règne. La moitié des invités -quelques trois mille personnes- se sont battues pour avoir accès à un carré VIP transformé en étuve. Tandis que l’autre moitié bataillait pour atteindre l’un des bars, tel un automobiliste à bout de nerf en quête d’une aire de repos. J’ai vu quelques évanouissements, assisté, sur les coups de 22h30, à un pugilat du coté des toilettes entre deux animateurs de télés de série B, dont j’ignore encore l’identité, et croisé une blonde sculpturale qui tentait d’arracher à Marc Olivier Fogiel son numéro de portable. Pour le reste, ce fut le vide sidéral. Nicolas de Tavernost, le PDG de M6, nous gratifia d’un discours tonique, dont il ne faut retenir qu’une chose : l’aventure de M6 restera son Pont d’Arcole. Ayant décidé de prendre mes jambes à mon cou aux alentours de minuit, je retrouvai mon Raffarin à la sortie, le cheveux en bataille et l‘air éteint. « Vous avez passé une bonne soirée monsieur le Premier ministre », lui ai-je lancé. J’ai compris à son regard embrumé et las qu’on ne l’y reprendrait plus…

0
30 Comments