Zoom-zoom…

par 133commentaires No tags 0

Le Journal du Dimanche, daté du 16 octobre, a publié, pleine page, en « Une »,  une photo de Nicolas Sarkozy prise sur le perron de l’Elysée. On y voit le chef de l’Etat sortir du dernier Conseil des ministres avec, sous le bras, une brassée de dossiers. Et sur le premier d’entre eux, en haut de la pile, on y voit une grande feuille blanche. Or cette photo banale, signée d’Abacca -une petite agence indépendante que Claude Chirac, la fille de l’ancien locataire de l’Elysée, avait accréditée à l’Elysée- a mis, en début de semaine, le petit monde de la photo en ébullition.

Car l’Agence France Presse, également présente ce jour là, a informé les journaux qu’elle disposait d’une série de clichés, pris à cette même date, au même endroit et à la même heure. Et il suffit de quelques secondes pour s’apercevoir  que sur la photo signée de l’AFP, la feuille en question n’est plus blanche ! C’est en fait une lettre manuscrite écrite à l’encre bleue. Excès de zèle ou curiosité malsaine, le service photo de l’AFP a poussé le vice jusqu’à « zoomer» le document en question, illisible en l’état, pour s’apercevoir qu’il s’agissait d’une correspondance personnelle. Pas mécontente de sa petite découverte, l’AFP a proposé à un certain nombre de journaux de leur vendre ce cliché, accompagné du contenu de cette lettre. Ce qu’ont refusé, à ce jour, tous les journaux contactés, prétextant, à juste titre, que publier un tel cliché (et révéler le contenu de ce courrier) reviendrait à s’immiscer dans la vie privée de Nicolas Sarkozy. Après enquête, il semblerait, en vérité, que la photo publiée par le Journal du Dimanche était en fait sur-exposée et qu’un flash excessif est à l’origine du blanchiment de ce document. Il serait donc injuste de crier à la manip’ : ni Abacca, ni le JDD n’ont retouché la fameuse photo. Un tripatouillage qui aurait fait désordre après le travail de retouche réalisé, récemment, par Match sur les « poignées d’amour » de Sarkozy (souvenez-vous)…

Reste une question: comment une agence de presse mondiale, aussi prestigieuse que l’AFP, peut ainsi s’amuser à jouer les artificiers, en tentant de mettre sur le marché un document qui relève de l’intimité du Président de la République ?  Le PDG de cette grande maison, naturellement pas informé de cette initiative, aura des sueurs froides s’il tombe par hasard sur ce blog !   

0
133 Comments