Vu sur France 2

par 21commentaires No tags 0

L’ineffable Guy Roux risque de se faire remonter les bretelles par les responsables de Canal+. Cet ancien entraîneur sexagénaire du club d’Auxerre est au foot ce que Bernard Laporte est au rugby: un VRP à la petite semaine, un tiroir-caisse ambulant. Quelle n’a pas été la surprise, à Canal+, de voir la silhouette bedonnante de ce dernier sur le plateau de Béatrice Schoenberg, en début de semaine, dans le cadre de sa grande émission sur l‘école (qui a fait un bide).

Car il faut savoir que Guy Roux est lié à la chaîne cryptée par un contrat d’exclusivité, qui lui interdit d’aller sur tout autre plateau de télé. C’est la règle. Celle-ci s’applique, ainsi, à un certain nombre de consultants de luxe de Canal+, dont Zinédine Zidane, qui ne peut aller sur une autre chaîne qu’à la condition d’y défendre certaines grandes causes humanitaires, en faveur desquelles il s’est engagé de longue date. Ceci n’a rien de choquant et a été défini contractuellement entre Canal+ et l’ensemble de son cheptel de consultants.

Guy Roux, dont le confortable contrat avec Canal+, a été resigné récemment n’a t-il pas tout à fait compris les subtilités du dit contrat? On en doute. Le très roué bourguignon n’a semble t-il pas résisté aux sirènes de France 2. Que ne ferait-on pour une coupette de champagne en coulisses !

0
21 Comments
  • Anonyme
    octobre 12, 2007

    Quand on s’intéresse aux calculs (savants) qui ont permis à « L’Express » d’arriver à ces 19 milliards d’euros, on bascule dans la dimension, mal connue encore, d’un journalisme iconoclaste – qui, lorsqu’il manque chez nous (en France) d’éléments pour documenter ses cris d’alarme, n’hésite plus à les chercher ailleurs.

    En Grande-Bretagne, dans ce cas précis.

    Vous allez voir: c’est magique.

    « L’Express », dans un encadré parfumé à la transparence, pose pour nous la question: « Comment « L’Express » a-t-il pu estimer la fraude à 19 milliards d’euros? »

    (Oui: comment?)

    Réponse: « L’Express » fonde sa « démonstration » (les guillemets sont de moi) « sur deux rapports ».

    Le premier de ces deux rapports, « publié en mars 2007 par le Conseil des prélèvements obligatoires (CPO), concerne les cotisations ».

    D’après ce document, « le montant de la fraude aux cotisations sociales★ oscillerait entre 8 et 15 milliards d’euros par an ».

    Jusque là, tout va bien.

    (Même si, personnellement, je trouve ces mecs du CPO un peu légers, de se ménager dans leurs calculs une marge d’erreur de presque 100%…)

    C’est juste après que ça devient totalement sidérant, quand on apprend que le second « rapport » consulté par « L’Express » est « un audit du National Audit Office (NAO), la Cour des comptes britannique, datant de juillet 2006 », qui « s’intéresse, lui, aux prestations » – et non plus aux cotisations.

    Quoi???

    La Cour des comptes britannique a enquêté sur des prestations versées en France???

    Non, justement.

    (Je me disais, aussi, non mais de quoi se mêlent encore ces foutus Anglais?)

    La Cour des comptes britannique a enquêté en Grande-Bretagne, et le résultat de son investigation a été que « 2,3 % des prestations sociales versées en Grande-Bretagne chaque année seraient détournées ».

    (Retenez le conditionnel.)

    De sorte que, j’y insiste un peu lourdement pour que vous compreniez bien ce qui se passe, le rapport de la Cour des comptes britannique ne nous apprend absolument rien de ce qui se passe en France.

    Mais ce minuscule détail, trois fois rien en vérité, n’a pas (du tout) arrêté les journaleux de « L’Express » – les gars ne sont pas du genre à s’emmerder pour si peu.

    Tranquillement, ils ont « appliqué aux 500 milliards d’allocations distribuées en France » le taux (2,3 %) relevé outre-Manche par la Cour des comptes britannique – pour « chiffrer à 11 milliards d’euros les escroqueries probables ».

    (Retenez le « probables », ajoutez-le au conditionnel de tout à l’heure: ça commence à faire beaucoup, hein?)

    « L’Express », évidemment, prend soin de préciser que ce taux britannique appliqué à notre cher et vieux pays est « jugé crédible par tous les experts nationaux » – dont nous devinons que « L’Express », pour être aussi affirmatif, les a tous consultés; mais qui cependant ne sont pas nommés.

    Je veux bien.

    Mais ça reste, me semble-t-il, un peu gênant, pour le dire gentiment, que « ce chiffre » (qui, ajouté « au bas de la fourchette de l’estimation du CPO », donne « un total de 19 milliards ») n’ait aucune espèce de véritable valeur, puisqu’il ne concerne tout simplement pas ce qui se passe chez nous.

    En même temps, positivons: cette nouvelle façon de faire du journalisme est pleine de promesses.

  • Anonyme
    octobre 12, 2007

    Quand on s’intéresse aux calculs (savants) qui ont permis à « L’Express » d’arriver à ces 19 milliards d’euros, on bascule dans la dimension, mal connue encore, d’un journalisme iconoclaste – qui, lorsqu’il manque chez nous (en France) d’éléments pour documenter ses cris d’alarme, n’hésite plus à les chercher ailleurs.

    En Grande-Bretagne, dans ce cas précis.

    Vous allez voir: c’est magique.

    « L’Express », dans un encadré parfumé à la transparence, pose pour nous la question: « Comment « L’Express » a-t-il pu estimer la fraude à 19 milliards d’euros? »

    (Oui: comment?)

    Réponse: « L’Express » fonde sa « démonstration » (les guillemets sont de moi) « sur deux rapports ».

    Le premier de ces deux rapports, « publié en mars 2007 par le Conseil des prélèvements obligatoires (CPO), concerne les cotisations ».

    D’après ce document, « le montant de la fraude aux cotisations sociales★ oscillerait entre 8 et 15 milliards d’euros par an ».

    Jusque là, tout va bien.

    (Même si, personnellement, je trouve ces mecs du CPO un peu légers, de se ménager dans leurs calculs une marge d’erreur de presque 100%…)

    C’est juste après que ça devient totalement sidérant, quand on apprend que le second « rapport » consulté par « L’Express » est « un audit du National Audit Office (NAO), la Cour des comptes britannique, datant de juillet 2006 », qui « s’intéresse, lui, aux prestations » – et non plus aux cotisations.

    Quoi???

    La Cour des comptes britannique a enquêté sur des prestations versées en France???

    Non, justement.

    (Je me disais, aussi, non mais de quoi se mêlent encore ces foutus Anglais?)

    La Cour des comptes britannique a enquêté en Grande-Bretagne, et le résultat de son investigation a été que « 2,3 % des prestations sociales versées en Grande-Bretagne chaque année seraient détournées ».

    (Retenez le conditionnel.)

    De sorte que, j’y insiste un peu lourdement pour que vous compreniez bien ce qui se passe, le rapport de la Cour des comptes britannique ne nous apprend absolument rien de ce qui se passe en France.

    Mais ce minuscule détail, trois fois rien en vérité, n’a pas (du tout) arrêté les journaleux de « L’Express » – les gars ne sont pas du genre à s’emmerder pour si peu.

    Tranquillement, ils ont « appliqué aux 500 milliards d’allocations distribuées en France » le taux (2,3 %) relevé outre-Manche par la Cour des comptes britannique – pour « chiffrer à 11 milliards d’euros les escroqueries probables ».

    (Retenez le « probables », ajoutez-le au conditionnel de tout à l’heure: ça commence à faire beaucoup, hein?)

    « L’Express », évidemment, prend soin de préciser que ce taux britannique appliqué à notre cher et vieux pays est « jugé crédible par tous les experts nationaux » – dont nous devinons que « L’Express », pour être aussi affirmatif, les a tous consultés; mais qui cependant ne sont pas nommés.

    Je veux bien.

    Mais ça reste, me semble-t-il, un peu gênant, pour le dire gentiment, que « ce chiffre » (qui, ajouté « au bas de la fourchette de l’estimation du CPO », donne « un total de 19 milliards ») n’ait aucune espèce de véritable valeur, puisqu’il ne concerne tout simplement pas ce qui se passe chez nous.

    En même temps, positivons: cette nouvelle façon de faire du journalisme est pleine de promesses.

  • eric debat
    octobre 12, 2007

    Quand on s’intéresse aux calculs (savants) qui ont permis à « L’Express » d’arriver à ces 19 milliards d’euros, on bascule dans la dimension, mal connue encore, d’un journalisme iconoclaste – qui, lorsqu’il manque chez nous (en France) d’éléments pour documenter ses cris d’alarme, n’hésite plus à les chercher ailleurs.

    En Grande-Bretagne, dans ce cas précis.

    Vous allez voir: c’est magique.

    « L’Express », dans un encadré parfumé à la transparence, pose pour nous la question: « Comment « L’Express » a-t-il pu estimer la fraude à 19 milliards d’euros? »

    (Oui: comment?)

    Réponse: « L’Express » fonde sa « démonstration » (les guillemets sont de moi) « sur deux rapports ».

    Le premier de ces deux rapports, « publié en mars 2007 par le Conseil des prélèvements obligatoires (CPO), concerne les cotisations ».

    D’après ce document, « le montant de la fraude aux cotisations sociales★ oscillerait entre 8 et 15 milliards d’euros par an ».

    Jusque là, tout va bien.

    (Même si, personnellement, je trouve ces mecs du CPO un peu légers, de se ménager dans leurs calculs une marge d’erreur de presque 100%…)

    C’est juste après que ça devient totalement sidérant, quand on apprend que le second « rapport » consulté par « L’Express » est « un audit du National Audit Office (NAO), la Cour des comptes britannique, datant de juillet 2006 », qui « s’intéresse, lui, aux prestations » – et non plus aux cotisations.

    Quoi???

    La Cour des comptes britannique a enquêté sur des prestations versées en France???

    Non, justement.

    (Je me disais, aussi, non mais de quoi se mêlent encore ces foutus Anglais?)

    La Cour des comptes britannique a enquêté en Grande-Bretagne, et le résultat de son investigation a été que « 2,3 % des prestations sociales versées en Grande-Bretagne chaque année seraient détournées ».

    (Retenez le conditionnel.)

    De sorte que, j’y insiste un peu lourdement pour que vous compreniez bien ce qui se passe, le rapport de la Cour des comptes britannique ne nous apprend absolument rien de ce qui se passe en France.

    Mais ce minuscule détail, trois fois rien en vérité, n’a pas (du tout) arrêté les journaleux de « L’Express » – les gars ne sont pas du genre à s’emmerder pour si peu.

    Tranquillement, ils ont « appliqué aux 500 milliards d’allocations distribuées en France » le taux (2,3 %) relevé outre-Manche par la Cour des comptes britannique – pour « chiffrer à 11 milliards d’euros les escroqueries probables ».

    (Retenez le « probables », ajoutez-le au conditionnel de tout à l’heure: ça commence à faire beaucoup, hein?)

    « L’Express », évidemment, prend soin de préciser que ce taux britannique appliqué à notre cher et vieux pays est « jugé crédible par tous les experts nationaux » – dont nous devinons que « L’Express », pour être aussi affirmatif, les a tous consultés; mais qui cependant ne sont pas nommés.

    Je veux bien.

    Mais ça reste, me semble-t-il, un peu gênant, pour le dire gentiment, que « ce chiffre » (qui, ajouté « au bas de la fourchette de l’estimation du CPO », donne « un total de 19 milliards ») n’ait aucune espèce de véritable valeur, puisqu’il ne concerne tout simplement pas ce qui se passe chez nous.

    En même temps, positivons: cette nouvelle façon de faire du journalisme est pleine de promesses.

  • Arlayu
    mars 1, 2008

    Pered nimi byla arka

  • Arlasw
    mars 5, 2008

    Baccara – Cara Mia (mix)

  • redtube
    mars 10, 2008

    It is the best what i saw, 4ever !!!

  • Omniqg
    mars 30, 2008

    I do not want my house to be walled in on all sides and my windows to be stuffed. I want the cultures of all the lands to be blown about my house as freely as possible. But I refuse to be blown off my feet by any.

  • Omniab
    avril 1, 2008

    There is one thing stronger than all the armies in the world, and that is an idea whose time has come.

  • Kramsp
    avril 2, 2008

    http://vremena.freehoxt.com vremena

  • Tentnm
    avril 4, 2008

    http://eva-longoria.k2free.com/ eva longoria

  • VoIP Blog
    avril 6, 2008

    When people are saying something, that you don’t like, don’t argue with them, just stop paying attention

  • Obraz
    avril 11, 2008

    http://men-wearing-panthose.k2free.com men wearing panthose

  • Obraz
    avril 11, 2008

    http://pantyhosed.cyberinkshop.com/ pantyhosed

  • Obraz
    avril 11, 2008

    http://pantyhosed.cyberinkshop.com/ pantyhosed

  • Outube
    avril 13, 2008

    [url=http://outube.das-hosting.de/]outube[/url]