Avalanche

par 16commentaires No tags 0

Y a t-il une vie dans le journalisme, après la presse écrite? C’est la question que semblent se poser toute une génération de journalistes venus de Libération, du Monde et d’ailleurs, que l’on pensait disparus à jamais, emportés par la bourrasque, mais que l’on voit renaître de leurs cendres, à la tête de sites d’informations flambants neufs.

Après les ex de « Libé » partis fonder, avec beaucoup de courage et de pugnacité, Rue 89, voilà qu’un dissident du Canard Enchaîné, Nicolas Beau, tente de booster un autre site, plus contestable celui-ci, Backchich. Agressifs, urticants, ses journalistes pratiquent volontiers l’anonymat, en ne signant pas leurs papiers. Des pratiques limites qui suintent le poujadisme et le règlement de compte. Il semble que Nicolas Beau veuille faire évoluer ce site en lui conférant une nouvelle respectabilité, ce qui est une bonne chose.   

Vient l’ancien patron de la rédaction du Monde, Edwy Plénel, qui s’apprête, lui aussi,  à tenter l’aventure en créant son propre journal sur la toile. Toutes ces initiatives sont d’autant plus saluer que l’économie de ces sites reste à trouver. Il suffit de voire la situation préoccupante de la presse gratuite en France. Présentés comme l’arme fatale qui devait révolutionner le marché de la presse, des titres comme Vingt Minutes, Métro, ou Matin Plus, connaissent aujourd’hui de sérieuses difficultés, les annonceurs ne les ayant pas suivi. Qu’en sera t-il de cette floraison de nouveaux sites, qui devront aller chercher des recettes sur le marché publicitaire ? Les français sont-ils prêts à aller acheter de l’information sur la toile, quand ils rechignent à le faire en kiosque ? Rien n’est moins sûre. D’autant que ce marché naissant devrait accueillir un nouveau venu, d’ici peu, en la personne de Jean-Marie Colombani. L’ancien patron du Monde, qui avait été un pionnier du net et son fervent avocat à la tête de ce quotidien, a réuni autour de lui une poignée d’investisseurs dans l’objectif de lancer, d’ici à quelques mois, un site d’informations ambitieux. Souhaitons lui,  sérieusement, bonne chance !     

0
16 Comments