L’après Minc

par 21commentaires No tags 0

 La succession d’Alain Minc à la présidence du Conseil de surveillance du Monde ( un poste pivot dans l’organisation du quotidien) entre dans sa phase décisive. L’essayiste et avocat d’affaires, qui doit laisser son siège en mars prochain, n’a pas ménagé ses efforts pour se trouver un successeur. Il avait notamment approché, ces dernières semaines, trois personnalités: l’ancien PDG de France Télévisions, Marc Tessier, qui a décliné ; l’ex patron de Canal+, Pierre Lescure, retoqué par Nicolas Sarkozy ; et l’un des associés gérant de la banque Lazare, Mathieu Pigasse, écarté finalement, lui, aussi.

Et c’est un quatrième homme qui devrait l’emporter, Francis Teitgen. Cet ancien bâtonnier du barreau de Paris, qui occupa  le poste de directeur général du groupe Ouest France, entre 2000 et 2006, semble faire aujourd’hui l’unanimité. Ce personnage éminent, issue d’une grande famille de résistants démocrates-chrétiens, et autour duquel semble se dégager un large consensus, semble avoir trouvé au Monde suffisamment de soutiens pour être désigné au mois de mars. Ses premiers contacts, discrets, avec la Société des rédacteurs du Monde et le Comité d’entreprise, ont été plus que positifs, dit-on au sein du quotidien où Francis Teitgen  semble faire désormais figure de grand favori.         

0
21 Comments