délit de beauté

par 31commentaires No tags 0

La publication par L’Express, sous la plume de Christophe Barbier, d’un entretien exclusif avec Carla Bruni a suscité une volée de réactions mitigées et parfois de critiques, à peines voilées, chez un certain nombre de nos confrères et concurrents qui évoquent, du haut de leurs piédestals, une dérive «people» de ce magazine. Ces critiques sont malvenues, pour plusieurs raisons. 


Outre le fait que l’entretien en question est d’excellente tenue, il  jette un regard neuf sur celle qui occupe, désormais, une fonction éminemment officielle à l‘Elysée. Si personne ne s’est offusquée par le passé que Bernadette Chirac ou Danièle Mitterrand viennent à s’exprimer dans les colonnes du Point, du Nouvel Observateur ou de l’Express, pourquoi irions nous reprocher, aujourd’hui, à Carla  Bruni,  (au nom de son passé de mannequin et de son statut d’artiste ou de je ne sais quoi ), d’en faire de même ? En quoi la nouvelle première dame de France serait moins légitime que celles qui l’ont précédé à ce poste, par le passé ?


Délit de beauté ? Réagirait-on de la même manière si la nouvelle épouse de Nicolas Sarkozy avait un physique commun ?  Fallait-il que le chef de l’Etat convole en justes noces avec une jeune femme aux mensurations disgracieuses, qu’il épouse « bobonne », pour que ses propos soient écoutés d’une autre oreille ? Il y a dans l’attitude et les commentaires, pleins de morgue, de nombres de mes confrères, une forme de machisme un peu ringard, qui relève de cette vieille remarque "beauf:": sois belle et tais-toi. .


Dernière question: que se serait-il passé si Carla Bruni avait proposé au Point, à l’Obs, à Europe 1 ou à Match, l’exclusivité de son premier entretien  post-mariage? Ces médias l’auraient-ils envoyé paître, au nom de quelques grands principes fumeux, l’éthique à la boutonnière et la déontologie en bandoulière ? Où se seraient–ils pliés en quatre et mis à plat ventre pour décrocher ce scoop ? Je vous laisse cocher la bonne réponse.

0
31 Comments
  • Laurent
    février 13, 2008

    Vous avez résumé la presse … Incohérence. Avant sa rencontre avec Nicolas Sarkozy, Carla Bruni était présenté comme une artiste, bénéficiait auprès de la presse bien pensante d’une excellente image (reprenez les archives). Depuis sa relation, elle est redevenue une mannequin, présentée pour une croqueuse d’hommes pour pas dire … Qu’a t’elle fait entre ces 2 périodes ? Rien, enfin si, elle a commit un crime se marier avec Nicoals Sarkozy … Et cette presse bien pensante qui abonde ces écrits des mots tolérance, respect peut se montrer par son comportement totalement intolérante. Les mots, les actes …

  • zemat
    février 13, 2008

    je me félicite de votre article : il exprime exactement ce que je pense ; je n’ai jamais vu un tel acharnement sur un couple présidentiel : il n’y a vraiment que la jalousie qui peux pousser tous ces journalistes à une telle hargne

  • Lancelot
    février 13, 2008

    Questions :

    – comment aurait réagi l’Express si l’interview de Carla Bruni était sorti dans Le Point ? Je m’avance peut-être, mais je pense que vous auriez pu écrire la même chose, en incluant votre magazine …

    – quelle est la part de journalisme dans cet article ? Quelle liberté a été accordée aux journalistes ? Combien de relectures, pour aboutir à quel résultat par rapport au premier jet ?

    – pourquoi parler du physique ? Qui a attaqué là-dessus (dans la presse, j’entends) ? Je ne comprends pas ce que ça vient faire dans cette histoire …

    Ce serait sympa si vous avez le temps de répondre.
    L.

  • LN
    février 13, 2008

    Un entretien d’excellente tenue dans lequel la première dame de France dit être l’épouse de Sarkozy jusqu’à la mort et qui compare le site du nouvel obs à un journal collaborationniste ! Soyons sérieux et revenons à des principes plus déontologiques.

  • dame
    février 13, 2008

    Un entretien d’excellente tenue où Christophe Barbier ne rebondit sur aucune des réponses de Carla Bruni (je pense notamment aux sites du nouvel obs qui rappelle la presse collaborationiste) j’appelle cela de la communication pas de l’information : où est le travail du journaliste ?

  • St-Gal
    février 13, 2008

    Cette interview ridiculement réécrite (est-ce Carla Bruni ou Mme de Lafayette qui parle ?) est une contribution majeure au ridicule de cette pantalonnade qui discrédite la Vème république. Outre la grotesque et scandaleuse agression du Nouvel Obs, l’assimilation de Sarkozy à Mendes-France est proprement ahurissante. Si Mme Bruni est tombée amoureuse d’un beauf colérique à mocassins à glands sous couvert qu’il a le « champignon nucléaire » (!!!), c’est son problème de millionnaire déguisée en artiste doublée d’une « man eater ». Mais elle n’a pas le droit de salir, par comparaison, la stature d’un véritable homme d’état, probe et désintéressé comme on n’en fait, hélas, plus.

  • Marinette
    février 13, 2008

    Quand M. Barbier vient nous dire que madame Bruni a relu dix fois ses propos et en a pesé tous les mots est-il conscient qu’il fait de ce fait même la preuve de la bêtise, de l’inculture et de l’inconséquence de la femme de l’agité de l’Elysée?
    Je suis profondément choquée de l’amalgame indigne avec la période sinistre des années de guerre. C’est d’autant plus maladroit s’agissant de l’épouse d’un homme qui manifeste un amour du pouvoir personnel fort malsain et qui joue régulièrement, comme Pétain, avec le principe intangible chez nous de la non rétroactivité des lois.

  • Pierre
    février 13, 2008

    Le journaliste victime du texto. Malgré le soutien de façade dont il bénéficie de la part de la direction et de la rédaction du Nouvel Obs, Airy Routier, l’auteur de l’article sur le SMS de Sarko à Cécilia, se sent bien seul au sein du journal. Jean Daniel, le fondateur de l’hebdo de la gauche caviar, parle d’ « erreur » au sujet de son papier. Et le pauvre journaliste a été interdit de signature dans le mini-dossier qui paraît demain jeudi 14 dans son propre magazine sur cette « affaire ». Un lâchage en bonne et due forme pour les sarkozystes les plus virulents, qui se régalent déjà de la suite des événements.

  • Pierre
    février 13, 2008

    Malgré le soutien de façade dont il bénéficie de la part de la direction et de la rédaction du Nouvel Obs, Airy Routier, l’auteur de l’article sur le SMS de Sarko à Cécilia, se sent bien seul au sein du journal. Jean Daniel, le fondateur de l’hebdo de la gauche caviar, parle d’ « erreur » au sujet de son papier. Et le pauvre journaliste a été interdit de signature dans le mini-dossier qui paraît demain jeudi 14 dans son propre magazine sur cette « affaire ». Un lâchage en bonne et due forme pour les sarkozystes les plus virulents, qui se régalent déjà de la suite des événements.

  • moutmout
    février 13, 2008

    Je crois que vous vous trompez. On se fout de son joli minois et de son passé sulfureux. Les Français passeraient bien volontiers l’éponge sur ces faits si elle tenait des propos dignes d’une femme de président.

    Car outre ses absurdités concernant le fameux sms, oser tenir des propos qui rappellent à un peuple qui vit pour une partie en dessous du seuil de pauvreté, et pour une autre partie qui se sert la ceinture en bouffant des pâtes sans sauce, que l’Elysée est un monde merveilleux où elle ne manque de rien, est une preuve d’immaturité évidente, et c’est pitoyable. Et je reste polie….

    En sa position, jamais mesdames Chirac ou Mitterand, même si l’on a d’autres choses à leur reprocher, auraient osé placer de telles sottises par les temps qui courent, car franchement, ce n’est vraiment pas le moment pour les Sarkozy de taper la frime au blacon.

  • GED
    février 13, 2008

    Ce bel interview est du storytelling. Une belle histoire pour gogos.

  • Anonyme
    février 13, 2008

    « Réagirait-on de la même manière si la nouvelle épouse de Nicolas Sarkozy avait un physique commun ? »

    hé, c’est bon, c’est pas non plus une extra terrestre …. faut vous remettre mon petit Renaud …. 😉

  • Gibi74
    février 13, 2008

    cette interview est ridicule. Christophe Barbier, vous me décevez. Vous avez fait interviewé votre amie, personne d’autre.

  • Helsinki
    février 13, 2008

    Christophe Barbier a publié sur le site de l’Express des propos de Carla Bruni gravement diffamants à l’égards d’excellents journalistes français, journalistes qu’elle compare à des collabos dénonçant les juifs (!).

    Dans son article, C. Barbier cherche à se donner une image de journaliste digne, cultivé. Mais il laisse ces propos diffamants fleurir au beau milieu de cet article ! Le reste de l’article prend alors une couleur d’autant plus vulgaire qu’il se veut de qualité !

    Il serait bienvenu que Christophe Barbier s’excuse pour cette lourde erreur. Un journaliste responsable et digne ne publie pas ce genre de propos diffamants.

    Enfin, votre pseudo-argument de délit de faciès ne tient pas du tout la route. Et votre mépris des femmes françaises en général, celle que vous qualifiez de « bobonnes », est édifiant !

  • Jean-Pierre Tibaud
    février 14, 2008

    M. Barbier fait partie des nombreux flatteurs à l’honneur à notre époque.
    Son papier, méticuleusement relu par l’intéressée, relève de la communication et non du journalisme.
    Il est important de rappeler également que la femme du chef de l’état n’a juridiquement aucun rôle ou attribution dans notre constitution.

  • GED
    février 14, 2008

    L’Express devient-il le cirreur de pompes de Sarkozy?
    Un ami interroge une amie drôle de déontologie. Barbier va couler ce journal. Jeambard revient.

  • lilitiger
    février 14, 2008

    bravo et merci de dire mieux que certains d’entre nous ne le feraient toute l’injustice qui est faite à Carla Bruni Sarkozy . Je suis certaine qu’elle représentera très bien la France
    car c’est une femme intelligente, gracieuse et cultivée , bref éduquée.

  • GED
    février 14, 2008

    A Lititiger, vous avez raison, en particulier ce mois-ci sur le magasine espagnol DT où elle pose nue « DT’ publica un reportaje fotográfico en el que la novia de Sarkozy sólo lleva puestas las botas” ».
    Elle est pas belle la France

  • Anne V.
    février 14, 2008

    Je suis contente de vous lire. Mme Bruni-Sarkozy est une personne de qualité, et M. Sarkozy, que l’on soit ou non d’accord avec sa politique, est engagé dans une tâche énorme dans un contexte pas évident. Que de réactions lamentables de la part de trop de Français… Je souhaite au couple présidentiel beaucoup de bonheur, et surtout la force, le courage, le cran, d’accomplir leur tâche. Et je crois que Mme Bruni-Sarkozy est une femme forte. J’espère qu’elle a trouvé avec M. Sarkozy la stabilité affective dont elle avait peut-être besoin, tout comme lui. (Ceci dit puisque tant de gens y vont de leur petite psychologie). Je leur souhaite de se renforcer, de se soutenir, de se compléter, et de trouver beaucoup de bonnes réponses en tant que responsables politiques.

  • lilitiger
    février 14, 2008

    to GED . relisez-vous . c’est lilitiger et non pas lititiger .allez !!! mettez vos lunettes et retournez voir les photos de Carla Bruni .
    they are worth it !!!!
    Quant à la France, oui elle est belle et je suis très heureuse d’etre représentée par Mme Bruni Sarkozy.

  • GED
    février 14, 2008

    A lilitiger : C’est petit comme réponse (normal pour un fan de Sarko), mais je ne vous en veux pas quand on aime Sarkozy on a des circonstances atténuantes.

  • Bobonne
    février 14, 2008

    La presse étrangère dénonce avec lucidité les dérives du nouveau couple Sarkozy (mais ils l’ont un peu cherché, non ?). A ne pas rater :
    http://info.france2.fr/monde/39674696-fr.php

     » (…) Avec la chute libre de M.Sarkozy dans les sondages, le fiasco de Neuilly-sur-Seine est le plus récent signe du trouble qui secoue sa présidence », observe le « New York Times » (…) »

    (…) Le « Times » relève la « gaffe » de la nouvelle « First Lady » (…)

    « (…) Et un très méchant papier de l’espagnol « El Pais » nous explique carrément, là encore en français, que « Sarkozy c’est fini » (…) »

  • Moutmout
    février 15, 2008

    Je suis sidérée par certains commentaires.

    Anne V. –> Vivez-vous au pays des Bisounours ou êtes-vous maso ?

  • maisencore
    février 15, 2008

    Je la sentais venir celle-là. Si on critique un noir ou une personne de confession juive c’est qu’on est raciste, si on critique une femme c’est qu’on est machiste, si on critique une « belle » c’est qu’on est jaloux… ben voyons… N’aurait-on d’autre choix dans ce pays que de se taire et d’adhérer ? Je vous rappelle que Lady Di, Grace de Monaco et Rania de Jordanie étaient ou sont très populaires. Quant à Hilary Clinton, son physique très banal ne l’a pas particulièrement servie.
    Vous évoquez le machisme de vos confrères ? Mais que dire des railleries qu’a dû essuyer la peu sexy et déjà âgée Mme Chirac ? On nous rabat les oreilles avec l’intelligence de notre nouvelle première dame. Pour l’instant, on n’a vu que sa beauté… Parce que question conneries, elle a en accumulées quelques-unes : l’exhibition de son fils, ses accusations surréalistes contre le Nouvel Obs, ses photos à poil dans un magazine espagnol, ses déclarations candides, telle une Alice au Pays des Merveilles, sur le Palais de l’Elysée « Oh, dans ce palais comme tout est beau, magique et comme tous ces petites gens sont prompts à nous servir… » alors qu’elle n’est pas sans ignorer qu’une majorité de Français rament pour boucler leurs fins de mois. Vous feignez de vous étonner du fait que certains de vos confrères appréciaient beaucoup CB avant son mariage comme si le rôle qu’elle avait dans la société était le même que celui qui lui est dévolu aujourd’hui. Le problème est que Carla Bruni (son image, ses choix personnels assumés) était parfaitement à sa place en tant que chanteuse ou mannequin. Pour l’instant le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a pas trouvé la sienne en tant que première dame. Elle fait carrément tache dans le décor. Je suis d’accord sur le fait qu’on parle trop du couple présidentiel, mais d’une part ces deux exhibitionnistes adorent ça et font tout pour être exposés un maximum, d’autre part l’inexistence de la gauche, dont l’idéologie est précisément de plus en plus de droite, interdit tout débat politique sérieux, voire passionné. Alors on patauge, on se noie même dans le people jusqu’à la suffocation.

  • Pour une vigilance républicaine
    février 15, 2008

     » Les soussignés se réclament de sensibilités très diverses, et ils ont sur un certain nombre de sujets importants des positions très différentes, mais ils ont malgré tout en commun un certain nombre de convictions et de valeurs qu’ils entendent réaffirmer.

    – Leur attachement au principe républicain et, en conséquence, leur refus de toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel confinant à la monarchie élective.

    – Leur attachement aux fondamentaux d’une laïcité ferme et tolérante, gage de la paix civile.

    – Leur attachement à l’indépendance de la presse et au pluralisme de l’information.

    – Leur attachement aux grandes options qui ont guidé, depuis cinquante ans, au-delà des clivages partisans, une politique étrangère digne, attachée à la défense du droit des peuples et soucieuse de préserver l’indépendance nationale et de construire une Europe propre à relever les défis du XXI° siècle.

    Au-delà de leurs divergences, les soussignés tiennent à rappeler leur engagement à défendre, séparément ou ensemble, ces impératifs, comme toujours cela fut fait au cours de l’Histoire de la République. »

    Pierre Lefranc, ancien chef de cabinet du Général de Gaulle
    Dominique de Villepin, ancien Premier ministre
    Ségolène Royal, ancien ministre, Présidente de la région Poitou-Charentes
    Francois Bayrou, ancien ministre, député des Pyrénées-Atlantiques
    Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre
    Corinne Lepage, ancienne ministre
    Nicolas Dupont-AIgnan, député de l’Essonne
    Bertrand Delanoë, maire de Paris
    Maurice Leroy, député de Loir-et-Cher
    Nöel Mamère, député de la Gironde
    Jean-Christophe Lagarde, député de la Seine-Saint-Denis
    Marielle de Sarnez, conseillère de Paris
    André Gérin, député du Rhône
    Arnaud Montebourg, député de la Saône-et-Loire
    Jacqueline Gourault, sénatrice du Loir-et-Loire
    Jean-Pierre Brard, député de la Seine-Saint-Denis
    Jean-Paul Bled, président des Cercles universitaires d’études et de recherches gauliennes

  • Janos
    février 17, 2008

    Excellente analyse M. Revel, confirmée par les commentaires des si nombreux « bobos-intolérants-incohérents-donneurs-de-leçons ».
    Cette interview est très juste, sans langue de bois.
    Elle est authentique comme le sont Nicolas et Carla et comme ne l’est absolument pas – par exemple – la soeur « bobo-intolérante-incohérente-et-donneuse-de-leçon » de Carla Bruni Sarkozy : Valeria …

  • Janos
    février 17, 2008

    « …/.. Pour l’instant le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a pas trouvé la sienne en tant que première dame. Elle fait carrément tache dans le décor…/… »
    message de Maisencore…

    Un exemple parfait d’intolérance, de bêtise, de vulgarité même.

    Qui êtes vous pour JUGER qu' »elle » fait tâche dans le décor ?

    Vous prônez la tolérance, l’ouverture de penser etc… mais dés qu’il s’agit de ceux qui ne pensent pas comme vous, « les belles valeurs » aux oubliettes.
    Schyzo comme tous les gauchistes.
    Comme tous les révolutionnaires.

    Avec cette façon de penser, vous avez cru que Sarko ne passerait pas.
    Vous vous êtes trompé (parce que vous êtes aveugle)…
    Vous vous tromperez (parce que vous tentez de tromper) et vous tromperez…. encore et encore.

  • Bulle
    février 19, 2008

    J’aime bien ce blog mais voir la paille chez les confrères et ne pas voir la poutre que C. Barbier vous a mise devant les yeux…
    C’est bien lui qui nous a confirmé la nouvelle de l’idylle présidentielle en nous assurLa nouvelle méthode journalistique, « c’est vrai, c’est mon amie », Il aurait donc dû filer à un des journalistes de sa rédaction le boulot. Et aussi éviter de nous avertir que ce texte a été lu et relu, c’est presque humiliant d’être traité comme un stagiaire!
    Dernière réaction, C.Barbier a-t-il vraiment le temps d’être journallste de presse écrite quand il passe son temps à être un journaliste de salon médiatique?
    Quant au petit couplet sur l’Obs, ça fait également réglement de comptes entre hebdos, c’est le cadeau de Carla à son ami Barbier.

  • US Jack
    février 24, 2008

    Vous appartenez à l’Express. Bien sûr que vous ne pouvez pas critiquer votre propre maison et Christophe Barbier… Sinon ce « scoop people » entre amis n’honore pas vraiment l’Express. C’est davantage de la communication à l’eau de rose (avec une grosse bêtise) que du journalisme. Mais sans doute les ventes ont t-elles augmenté, et c’est ce qui importe au magazine…

  • Marek
    avril 6, 2008

    This post is awesome. I’m impressed by your style – experienced blogger, huh? Added your blog to my favs.

  • Better Tom
    avril 9, 2008

    Awesome! Ahahaha! Stop it, you’re killing me! Anyway, I’m glad I’m not the only one who thought this is great.