Mystère

par 1 No tags 0

Retour sur une tempête dans un verre d’eau….Le journaliste Jean-Luc Mano ne comprend toujours pas comment Le Monde a pu jeter, il y a quelques jours de cela,  son nom  en pâture, un journal qui affirmait alors que Mano avait été appelé par l’Elysée afin de rectifier la communication de Nicolas Sarkozy.

Cette erreur du quotidien valut à Mano, on s’en souvient, une réplique publique et cinglante du chef de l’Etat, démentant l’information. Dix jours plus tard, Mano, que j’ai eu au téléphone, n’a pas réussi à élucider cette affaire. Il m’explique simplement avoir rédigé depuis l’été, à l’intention de quelques membres du gouvernement, des notes, comme autant de réflexions, sur l’image de Nicolas Sarkozy dans les médias et son étiolement. L’une de ces notes a t-elle pu atterrir, par hasard, un jour, sur le bureau de Nicolas Sarkozy? L’un de ses conseillers a t-il dit au journaliste du Monde, auteur de l’article, que Jean-Luc Mano, du coup, figurait parmi les conseillers du chef de l’Etat, en matière de com’? Et que dans un emballement général, celui qui n’avait rien demandé à personne s’est vu bombarder nouveau gourou de la communication du chef de l’Etat !

Il n’aura fallu pourtant que dix minutes à Mano pour éteindre ce début d’incendie. L’homme m’explique qu’il a simplement du passer deux coups de fil à l’Elysée pour régler ce gros malentendu. L’un au patron de la communication, Frank Louvrier. L’autre à l’ancienne journaliste politique du Point, en poste au Château, Catherine Pégard.      

0
1 Comment
  • Lurlene Johniken
    février 8, 2011

    I discovered your weblog web site on google and check just a few of your early posts. Continue to keep up the superb operate. I just further up your RSS feed to my MSN News Reader. Seeking ahead to studying extra from you in a while!…