Politique et télévision: le hit 2007

par 4commentaires No tags 0

Pujadas, Holtz et Lopez apprennent à compterEn 2007, les journaux télévisés diffusés dans les éditions du soir des six chaînes nationales ont proposé  31 629 sujets correspondant à 739 heures d’information. Sur ce total, le poids de TF1 est de 28% (8945 sujets) et celui de France 2, de 24% (7813 sujets). Déjà dominante en 2006 avec 275 sujets de plus que France 2, TF1 creuse l’écart en 2007, avec 1132 sujets de plus que sa consœur.

Cette étude, réalisée par l’institut nationale de l’audiovisuel (INA), indique que 2007 a été incontestablement marquée par la politique, élection  présidentielle oblige. L’élection de Nicolas Sarkozy, suivie de l’installation du nouveau gouvernement, ont propulsé la rubrique politique à la troisième place de l’offre globale. Alors qu’elle n’était que septième, en 2006. Au total, 3442 sujets, soit deux fois plus qu’en 2006, lui sont consacrés, pour un volume de 92 heures. Soit 12% de l’ensemble.


Aucune rédaction, note l’INA, n’a échappé à l’effervescence électorale, mais c’est France 3 et M6 qui lui ont accordé la plus grande place, avec plus de 13% de leur offre. Hormis Arte qui, privilégiant toujours l’international, ne lui réserve que 6% de ses sujets, c’est sur TF1 qu’elle aura été la moins importante, avec 10% de l’offre de cette chaîne.

Coté personnalités, maintenant : si en 2006, Dominique de Villepin, alors à Matignon, était apparu 359 fois dans les « JT » (juste devant Nicolas Sarkozy, déjà omniprésent à 325 reprises), en 2007, c’est ce dernier qui fait un vrai carton, avec 713 apparitions.  Un score écrasant, Ségolène Royal ne figurant, qu’à 374 reprises au sommaire des différents journaux des chaînes généralistes. A noter qu’en 2007, François Fillon, médiatiquement escamoté par Nicolas Sarkozy, aura fait jeu égal avec…François Hollande : 192 apparitions, chacun.

Dernier élément  (et question à 100 euros) : quelle est la chaîne qui aura enregistré le plus grand nombre de passages de Nicolas Sarkozy sur son antenne,  en 2007 ?  Réponse : France 2 ( 190),suivie de France 3 ( 161), de TF1 (159), de Canal+ ( 81), de M6 ( 74) et d’Arte ( 48). Idem pour Ségolène Royal: l’ancienne candidate à la présidentielle a été plus vue sur France 2  (102), que sur France 3 ( 87) ou TF1 (79).

France 2, chaîne de la politique ? Ce n’est pas véritablement une grande surprise, en vérité. 

0
4 Comments
  • Olivier
    février 11, 2008

    Sarkozy avait de quoi gagner cette présidentielle uand on sait que tout se joue presque maintenant avec la télévision.

    Pour une année éléctorale, le voir être passé deux fois plus à la télé que sa concurente directe a de quoi questionner ! 713 versus 374. C’est trop marqué là…

    On fera remarquer que Sarkozy s’est bien servi de son ministère de l’intérieur pour saturer le petit écran. Mais tout de même…

    Et que fait le CSA ?

  • Lavieenrose
    février 11, 2008

    La différence entre une oligarchie et une démocratie, c’est lorsqu’une minorité très riche concentre tous les pouvoirs. Contrôler les médias, fait partie de cette différence. Ce qui était déjà évident du point de vue rédactionnel, se voit désormais confirmé de manière éclatante par les chiffres des apparitions, gravement en défaveur de la gauche.

    Avec un pareil déséquilibre médiatique, il est très étonnant que Ségolène Royal ait tout de même réussi à faire 47% au deuxième tour.

    Le jour où le peuple se révoltera, ce seront les blindés dans la rue. Là, ce sera l’heure de vérité : ou bien ils tireront dans la foule et ce sera alors la dictature d’une oligarchie ou alors, les soldats refuseront d’obéir et ce sera la révolution. Il y a un risque élevé que cela finisse dans un bain de sang.

    C’est sûr que pareil déséquilibre est malsain et porte en lui les germes de graves problèmes dans l’avenir. Pendant que certains entassent du fric aux détriments detous les autres.

  • Lavieenrose
    février 11, 2008

    La différence entre une oligarchie et une démocratie, c’est lorsqu’une minorité très riche concentre tous les pouvoirs. Contrôler les médias, fait partie de cette différence. Ce qui était déjà évident du point de vue rédactionnel, se voit désormais confirmé de manière éclatante par les chiffres des apparitions, gravement en défaveur de la gauche.

    Avec un pareil déséquilibre médiatique, il est très étonnant que Ségolène Royal ait tout de même réussi à faire 47% au deuxième tour.

    Le jour où le peuple se révoltera, ce seront les blindés dans la rue. Là, ce sera l’heure de vérité : ou bien ils tireront dans la foule et ce sera alors la dictature d’une oligarchie ou alors, les soldats refuseront d’obéir et ce sera la révolution. Il y a un risque élevé que cela finisse dans un bain de sang.

    C’est sûr que pareil déséquilibre est malsain et porte en lui les germes de graves problèmes dans l’avenir. Pendant que certains entassent du fric aux détriments detous les autres.

  • yoshi64
    avril 6, 2008

    From the beginning your blog was trash. But now it is great. I hope you gonna keep writing that way.