AD contre PPD

par 1 No tags 0

 

Alain Delon est un génie. Cette icône totalement allumée est capable de tout. Sublime dans le dernier Astérix, film qui constituait un défi non sans risques pour l’acteur, voilà qu’il s’apprête à en relever un autre, bien plus osé celui-ci.

 

L’un de ses amis producteur de télévision me dit l’avoir convaincu de présenter, durant une semaine, un journal télévisé. Et la chaîne retenue est Direct 8. L’industriel Vincent Bolloré, qui en est le propriétaire, s’est dit enthousiaste à cette idée et il ne manque plus, aujourd’hui, à Delon qu’à trouver un créneau dans un emploi du temps surchargé (et à Vincent Bolloré de dégager des moyens conséquents) pour que ce JT voit le jour.

 

Car il ne s’agit pas d’une idée au rabais, mais d’une véritable évènement à construire. Vincent Bolloré est en effet partant pour mettre les petits plats dans les grands. A la disposition de la star, notamment,  un plateau spécialement conçu pour l’occasion.

 

 

Quant à César , il n’entend pas expédier l’affaire en se  cantonnant à lire une série de dépêches, qui défileraient sur un prompteur. L’homme, qui dispose d’un carnet d’adresse planétaire, est décidé à faire venir sur « son» plateau, une batterie de personnalités de tous horizons. Trois noms déjà circulent chez l’acteur: ceux de Silvio Berlusoni, de Brad Pitt et d’Angélina Joly.       

0
1 Comment
  • GED
    mars 27, 2008

    Je ne pense pas que se sera suffisant pour remonter k’audience d’une chaîne peut intéressante.