Inspecteur Barnabi

par 1 No tags 0

place beauvau 

 

Il est toujours instructif et souvent distrayant de côtoyer ces fonctionnaires du ministère de l’Intérieur qui oeuvrent dans l’ombre et dont la mission consiste à surveiller le monde des médias. Des enquêtes quotidiennes qui font ensuite l’objet de notes transmises, aussitôt  à l’Elysée et à Matignon, où elles sont épluchées. 

 

L’un de mes honorables correspondants, avec lequel j’échange souvent, me faisait part hier de ses priorités du moment. Et je suis à chaque fois étonné des questions qui préoccupent ce haut gradé de la police et les services qui l’entourent.

 

En premier lieu, c’est le monde de l’édition qui intéresse, au premier chef, ces services de renseignements. Qui publie quoi, où et quand? C’est ainsi que sont passés au crible tous les livres politique en préparation ou en cours d’impression,. L’objectif étant de se procurer au plus tôt un exemplaire fraîchement imprimé, qui sera ensuite déposé à l’Elysée, après que le ministère de l’Intérieur en ait eu connaissance. C’est ainsi que Nicolas Sarkozy a pu lire, avant tout le monde, l’ouvrage apocryphe publié à l’automne par un ancien collaborateur de Dominique de Villepin, livre auquel le chef de l’Etat tenait absolument. Aujourd’hui, c’est un autre ouvrage en préparation qui intéresse mon interlocuteur : celui sur le scandale de la Société Générale, signé du journaliste du Nouvel Observateur, Airy Routier.

 

Airy Routier

 

 

Le second sujet de conversation porte invariablement sur les mouvements dans les rédactions. Les nominations, les transferts, les embauches. Et sur les couvertures en préparation. Que se passe t-il au Parisien ? Que fait Giesbert au Point ? Quelle est la prochaine « Une »  de Match ? Combien d’exemplaires l’Express a t-il vendu avec l’interview de Carla Bruni ? Que dit Fillon dans lke numéro qui va sortir ?  Et Estrosi ? Est-il exact que Michel Drucker prépare une émission spéciale dont l’invité serait Olivier Besancennot?  

 

Ce fonctionnaire était ainsi fort embarrassé  de ne pas avoir vu venir la nomination de Denis Olivennes à la direction de l’Obs. « Et vous, étiez-vous au courant », me demande t-il ? 

Denis Olivennes

 

 

Et le dernier sujet en permanence abordé, tout aussi étonnant que cela puisse paraître, porte invariablement sur la vie privée des membres du gouvernement et de certaines stars de la télé. Les liaisons amoureuses de Rachida Dati, les frasques supposées de Jean-Louis Borloo, le compagnon du moment de Ségolène Royale ( « on me parle d’un marins connu  et d’un hiérarque du PS : à votre avis ? ») sont les trois thèmes qui furent abordés lors de notre dernière échange, en début de semaine.

 

Mais notre homme fit également une longue digression pour m’expliquer que la presse people travaillait actuellement sur le couple Estelle Hallyday-Arthur, couple sur lequel il ferait peut-être quelques lignes destinées au Château. Parce que Nicolas Sarkozy est un ami de Johnny Hallyday.           

0
1 Comment
  • mohamedguerimej
    mars 28, 2008

    bonsoir etre informe est une bonne chose mais je la refuse quand elle touche une personne respectable et serieuse et seulement son serieux qui lui attire ces ennuis surtout quand il sagit dune brave dame qui est RACHIDA DATIles choses personnelles doivent rester personnelles sion veut critiquer quelqun il le juger sur son travail sur ses sacrifices popour rendre service a sa societe et de la je dis rachida est une personne qu il faut encourager et lui dire bon courage madame moi pesonnellement je vous dis madame nous vous respectons nous vous estimons vous nous faites honneur nous marocains que dieu vous aide et vous preserve respectueuses salutations chere rachida allah et al walidine aec toi