La Goncourt Academy

par 0 No tags 0

Rencontre avec un grand éditeur du groupe Hachette. Son métier est en pleine ébullition, me dit-il. Malgré une année 2007 formidable (les français n’ont jamais autant lu de livres, notamment politiques en cette année électorale), la profession s’inquiète du peu d’engouement que suscite le livre à la télévision.

En effet, selon une étude récente, commandée par le monde de l’édition, l’audience cumulée de l’ensemble des émissions littéraires, qui foisonnent en vérité sur le petit écran, serait en sérieuse perte de vitesse. Nombrilistes, parisiennes, trop élitistes, programmées à des heures tardives…les critiques pleuvent et le livre en souffre.

Le Syndicat national de l’édition a donc dépêché une équipe chargée d’aller regarder ce qu’il se fait aujourd’hui à l’étranger. Aux Etats-Unis, notamment, où un concept d’émission littéraire populaire fait un réel tabac.

Il s’agit d’un plateau réunissant chaque semaine un panel de lecteurs et de lectrices triés sur le volet et dont le seul mérite est d’avoir choisi un livre parmi plusieurs centaines d’autres. Cette émission, qui rencontre un vrai succès se traduit par des chiffres de vente faramineux pour l’ouvrage consacré par ce jury de lecteurs.

Il y a plus de vingt cinq ans, la première chaîne de télévision française programmait une émission quotidienne intitulée « Aujourd’hui madame »: on y voyait, déjà, une dizaine de ménagères de moins de 50 ans disserter autour d’un ouvrage…L’émission fit un tabac, des années durant. Pour le monde de l’édition, le calcul est en tous les cas très simple : à raison d’un livre ou deux dopés, chaque semaine, dans le cadre d’un rendez-vous littéraire de ce type, moins élitiste et plus grand public, les éditeurs auraient la quasi assurance d’avoir à leur disposition un outil de promotion enfin efficace. Avec à la clé, une quarantaine de best-sellers assurés chaque année, avec des ventes qui oscilleraient entre 400 000 et 600 000 exemplaires.

L’idée de lancer un tel programme télé-littéraire avance sérieusement. Des producteurs y travaillent. Des animateurs ont été contactés, dont Mireille Dumas, qui s’est dit  intéressée. Mais elle n’est pas la seule à réfléchir à  l’essor du livre et d’une culture, plus accessibles, à la télévision. Guillaume Durand m’expliquait, ces jours-ci, qu’il avait le projet de rendre plus festif et moderne la traditionnelle remise du Prix Goncourt. Empoussiérée et vieillotte, cette manifestation littéraire, sans nulle autre pareille, mériterait, en effet, un sérieux coup de plumeau. Guillaume Durand a donc l’idée de retransmettre à la télévision – à l’instar d’un programme de télé-réalité – certaines des délibérations du Jury Goncourt. Ainsi que la séance couronnant le lauréat. La Goncourt Academy!!Et il a pensé tout simplement à notre icône Bernard Pivot pour animer ce qui constituerait, il est vrai, une grande première.

0
0 Comments