Ménardmania

par 9commentaires No tags 0

menard.jpg

Robert Ménard peut jubiler. L’homme qu’une bonne partie de la presse a pris en grippe, pour ses gesticulations médiatiques, a réussi ce qu’aucun gouvernement, aucune organisation internationale, aucune star de l’humanitaire, n’est parvenu à faire, ce jour: ébranler les autorités de Pékin et obliger les gouvernements à ouvrir une paupière en direction du Tibet.

 

L’étonnant parcours de ce moine soldat de la cause journalistique est d’autant plus à saluer que c’est dans un isolement quasi absolu qu’il mène son combat, depuis des années. Un homme snobé par la profession, en raison de son absence de charisme (en serait-il de même s’il avait la gueule d’un Richard Gere ?) et de ses entêtements monomaniaques à vouloir occuper le devant de la scène. Boudé par une classe politique désespérément inopérante face aux questions de droits de l’homme, et de ce fait gênée aux entournures face à aux coups de boutoirs et à l’efficacité diabolique de cet activiste, quelle aimerait bien voire sortir enfin du cadre. Et vilipendé par nombres d’athlètes atterrés à l’idée que les prêches du leader de Reporters sans frontières compromettent la grande fête olympique et leur pêche à la médaille.

 

Robert Ménard, que ces critiques laissent de marbre, ne change quant à lui pas de ligne. Décidé à marquer à la culotte les autorités de Pékin et les instances du mouvement Olympique, on le verra, dans les jours qui viennent, continuer d’arpenter les plateaux de télés. Après                 avoir épuisé les journaux de 20 heures, puis les talk-show de première et de seconde partie de soirée, voilà qu’il est annoncé sur les chaînes du câble et du satellite, Paris Première et TMC, en premier lieu. Et on le verra finir sa tournée des médias, tantôt au micro de radios locales paumées, tantôt devant les caméras de ces petites chaînes d’agglomération qui fleurissent de manière artisanale, ici et là, depuis l’avènement de la TNT.     

0
9 Comments
  • rocky
    avril 9, 2008

    « moine soldat de la cause journalistique »
    Ben voyons. !
    La seule cause de Robert Ménard, c’est Ménard Robert.

  • la taupe
    avril 10, 2008

    Lui au moins il l’ouvre. Et il connaît son camp. En revanche, ce que Douillet cie n’ont pas compris, c’est que le public a bien pigé qu’ils avaient un pied dans l’opposition à la Chine, un pied avec la Chine, inféodés qu’ils sont au mouvement dirigeant et candidats eux même au CIO. Il faut choisir…

  • island water sports
    janvier 17, 2011

    I do not trust everything you say but I must admit you have an excellent blog.

  • Iva Rimi
    janvier 18, 2011

    Haha, wow. I checked that link out, but following a large amount of googling, i found a better one.

  • reverse mobile telephone directory
    janvier 29, 2011

    Please message me with any tips about how you made your website look this cool, I’d be thankful!

  • horoscope 2011
    février 7, 2011

    Wow. This website is cool. How did you make it look this good !?

  • cocodamour
    octobre 5, 2012

    Je crois qu’il est un type bien.Il ne se laisse pas impressionner,il ouvre sa gueule et dit ce qu’il a à dire.
    C’est SA différence avec tous les journaleux politisés plus préoccupés par leur déroulement de carrière que de l’information du public.
    Quant à son poids sur la résolution du problème Tibétain…

  • Gomez Michel
    octobre 21, 2012

    Enfin un endroit ou l’on peut dire la VERITE ! ce qui n’est pas le cas de tous les journaux nationaux et régionaux ( surtout ici Midi Libre ) qui ne sélectionne que ceux qui vont dans leurs sensibilité politique ! d’ailleurs c’est une honte pour un journal de ne pas pouvoir dire les Vrais problemes de notre Société !