Arroseur arrosé

par 3commentaires No tags 0

   GKVACA7ZZE7VCA4757TDCAP67R88CAD6UHWWCA7VIJ8XCATACR7ACAF3G379CALF4T9VCAQHUKWZCAFR6RP6CAXCTRLPCAC1PVP2CAJAFD34CA16ON1GCATTKJ5UCAZWFBVYCA1ELVXNCAYPEKSDCAD03YH0.jpg 

Quand le dénommé Fred Neidhart est apparu, hier, sur le plateau de Pif Paf (jour de l’enregistrement de l’émission de Paris Première), un petit friselis a parcouru l’assistance: enfin une tête de turc ! Ce garçon, dont le nom ne vous dira rien, vient de se distinguer en se faisant passer dernièrement, dans l’émission de Jean-Luc Delarue, où il avait réussi à se faire inviter, pour un maniaque de la masturbation. Une addiction qu’il détaillait à l’antenne, sous le regard concentré d’un Delarue aussi sérieux qu’un sexologue patenté examinant un nouveau cas.
 
L’imposture a fait couler beaucoup d’encre, depuis. Quant à l’imposteur, il a laissé les participants à l’émission de Philipe Vandel plutôt désarmés. Non seulement, ce garçon à l’humour potache assume ses mascarades graveleuses sans l’once d’un remord. Mais il ne cherche ni à se justifier, ni à en rajouter: le geste se voulait simplement gratuit.
 
Pour ma part, j’ai tenu à le remercier. Non pas que ce petit numéro adolescent m’ait amusé, mais j’ai trouvé très réjouissant, qu’à l’occasion de ce qui constitue un joli dérapage télé, Jean-Luc Delarue se soit fait prendre à son propre piège. Car voilà des années que cet animateur nous assomme de sujets glauques et voyeurs. Au nom de je ne sais quelle quête de l’intime, il nous inflige, semaines après des semaines, des soirées entières où l’inceste fait la courte échelle à la pédophilie, où l’anorexie voisine l’échangisme. Au prétexte de faire toute la lumière sur des déviances sexuelles, de nouvelles pratiques amoureuses ou des maladies incurables, Delarue fait défiler sur son plateau, tels des numéros de foire, des « témoins » au psychisme souvent fragile et au parcours cabossés, des hommes et des femmes préalablement « castés » par une poignée d’assistants. 
 
39SYCA9BZVBGCAD31J7PCAMTDS5RCAPE1ZLFCA34505VCAXK2WQGCA60F10ICAE6X6YHCATS5KIZCA43K336CAEPXVEICAOE6V6LCAI93YLPCANMCKQACA7O66ZDCAVB7X5ECA8RZECJCAHM1D0SCA2BYB3D.jpg
 
 
Fred Neidhart nous expliqua, ainsi, qu’avant de pénétrer sur le plateau de Jean-Luc Delarue, l’un de ses collaborateurs était venu le « chauffer », tel un boxeur à quelques secondes de monter sur le ring. On l’encouragea à se « lâcher ». A ne rien omettre, bref, à aller au plus loin de sa confession.
Je ne sais pas qui de l’imposture ou de la méthode employée par Delarue et ses équipes est finalement le plus glauque ?   
0
3 Comments
  • dumezil
    mai 16, 2008

    eh bien moi, je vous considère comme un méchant con.
    (l’individu dont vous parlez n’étant qu’un pauvre con)

  • Nicolas
    mai 18, 2008

    Fred est peu connu en dehors d’un milieu potache et plutôt déconneur : Psikopat (un frère turbulent de Fluide Glacial) et l’Echo des Savannes.

    Son côté pince-sans-rire, et surtout l’énormité de ce qu’il osait affirmer en plateau (le Zapping s’en est délecté, bien sûr) sur un ton égal sont franchement déconcertants.

    Mais le pire, comme vous l’avez entendu chez Pif Paf, c’est que la production ne l’a pas seulement « chauffé » pour qu’il se lâche en plateau, elle lui a aussi… donné des interdits.

    Castring bâché, « plus de ceci et moins de cela », si ça n’est pas du bidonnage de A à Z, disons qu’on va peut-être loin dans l’alphabet…

  • Mohamed Yellen
    février 8, 2011

    Definitely, what a magnificent website and instructive posts, I definitely will bookmark your website.Have an awsome day!