Le cas Barma

par 2commentaires No tags 0

3I1ACA1TTHU7CA7N5JCSCA3C0LKXCA4LO1SKCAHN3TWWCA0WMR6WCAGBE8W0CA1XHOVWCAO1LPSECAC76W7VCAWM838KCAOZQJ4MCA77IXSTCAG0VCWNCAJDEDNPCA76Q88MCA3MTD52CAZNC006CARJ4OJ1.jpg 

Direct 8, la chaîne de Vincent Bolloré, va t-elle surenchérir pour garder Jean-Marc Morandini, (auquel elle tient), qui anime un rendez-vous quotidien sur les médias  (produit par Endemol) ?
Car ce dernier projette d’aller présenter sur France 5, en lieu et place du rendez-vous de Paul Amar, une émission du même type, produite, cette-fois-ci, par Catherine Barma, pour un budget d’environ 120 000 euros par émission.
 
Ce projet irrite bon nombre de producteurs. Non pas à cause de Jean-Marc Morandini, dont le talent et la vélocité sont connus, et dont l’autre rendez-vous, sur Europe 1, fait un carton, mais en raison du profil de la productrice.
 
Ayant perdu, en effet, la production de l’émission quotidienne de Laurent Ruquier, sur France 2, Catherine Barma exigerait de France Télévisions, une compensation financière, à hauteur de ce qu’elle perd sur La 2.

Un système de vases communicants dénoncé à mots couverts par un certain de producteurs qui piétinent aux portes de France 2, de France 3 ou de France 5.     

0
2 Comments
  • Adrian
    mai 28, 2008

    Morandini du talent et de la vélocité?? Faut le dire assez vite. Ce jeune quadra fait ses choux gras avec des épiphénomènes. En plus je ne comprends pas pourquoi le CSA n’interpelle ni Europe 1 et Direct 8 pour la publicité clandestine de son blog qui est devenu un site et une adresse Tele7jours….Mystère et boule de gomme…

  • Adrian
    mai 29, 2008

    Paul Amar est reconduit une année supplémentaire…ouf