Arte, rien qu’Arte.

par 1 No tags 0

    Z8S0CA200X37CAUGC6BTCA2XNHLTCAF9U6OQCAQH4H95CADMETXUCAJ02N67CAFR1HQCCADAOABNCAVFQRDICAYXHYR8CAXECATACAT4YZY6CAALJVTJCATT9DCXCA4UVYFFCA0J7TSTCA8CWGDKCA287SJC.jpg 

Derrière le calme des mots, la douceur des traits que viennent illuminer un sourire timide et des rires de tristesse, d’autodérision, de pudeur et de joie, parfois…Face à moi, l’un des deux recordmen du Paf : avec Nicolas de Tavernost, le PDG de M6, j’ai nommé le très discret et insubmersible président d’Arte, Jérôme Clément, qui fêtera l’an prochain ses vingt ans à la tête de la chaîne culturelle franco-allemande.
Deux décennies durant lesquels j’aurai suivi le parcours sans faille d’un homme, aujourd’hui age de 63 ans, pétri de culture, et qui aura survécu, on ne sait comment, à toutes les alternances politiques. Ami de Laurent Fabius, intime d’Alain Juppé, confident de tant d’autres…. 
 
Il faut sans doute chercher les raisons de cette longévité dans sa personnalité peu banale: ne pas se fier, ainsi, à l’onctuosité de son discours, à son apparente candeur. Et bien garder en tête l’idée que cet homme de cœur est avant tout un roc.
Son grand talent ? Etre parvenu à sanctuariser une chaîne aujourd’hui à l’abri de tous les intempéries: alors que le petit monde politico-médiatique s’étripe joyeusement autour de l’avenir de la télévision publique, le patron d’Arte continue de tisser sa toile. Jusqu’en 2011…Date à laquelle, il tirera sa révérence.
 
 
RBYICA91HZA2CAAG3SYZCAADO39ECAO554F4CAA27IXSCA0Q4UAVCAWA1KG0CA2G2QCWCA2XMQNFCA456VQDCARY2SO2CA1HVBBOCA6EHSGICA9SZ2LMCAJDEHEZCAHXEQP1CAISPHL1CA0PD7O9CAV17JAV.jpgEn attendant, il déroule ses projets. L’antenne d’abord. Durant tout l’été, à compter de la fin juin, Arte va diffuser toute une série de documentaires, de films et de concerts autour de la thématique des années 70. « Summer of seventies », (le titre de ce long programme estival, pour lequel un générique très années 70, très « vintage », donc, a été spécialement réalisé), verra aussi la commercialisation d’un DVD sur cette période faste. 
 
Autre projet lourd, la rediffusion sur le Net de très nombreux concerts et spectacles divers, dont Arte va faire la captation cet été, à l’occasion des nombreux festivals qui fleurissent en France. Cette politique de rediffusions sur la toile, va être accentuée, Jérôme Clément souhaitant faire d’Internet le relais de croissance de sa chaîne. C’est ainsi que le site d’Arte, qui affiche deux millions de visiteurs par mois, a vu sa fréquentation augmenter de 30%, en 2007.
Est-ce le fait d’Internet ? Toujours est-il que Clément m’indiquait que la très forte notoriété d’Arte dans le monde est quelque chose de peu connu en France. C’est ainsi que la vente de certains DVD, issus de la grille des programmes, ont progressé de 40%. A l’image d’une série consacrée à l’architecture, (Palettes), qui s’est distribuée à l’étranger comme des petits pains.
 
Viennent enfin des projets plus personnels. Jérôme Clément m’évoque, d’abord, le colloque qu’il organise le 22 janvier 2009 avec EADS et son président, Louis Gallois. Une manifestation dont le thème sera, « Culture et industrie ».
 
 
 
8530CAH51MYCCA353RNECAHEASCNCARGHDX6CAIXX9SDCAYABNXMCAK88CFBCALP9Q2OCA1918YPCAX97UNYCA617CE1CAFH7CNACAY24UQ3CAFU2B5ACAA3OTJOCAUK82F0CA3R0ZJFCAZQEZRMCAOKX4JP.jpgIl me parle, également, et avec ferveur du film tiré de son dernier livre, édité chez Grasset, Plus tard, tu comprendras : une œuvre introspective, produite par Serge Moati, et que le réalisateur Amos Gitaï (photo) a porté à l’écran, avec Hipollyte Girardot dans le rôle de Jérôme Clément.
Diffusé sur France 2 à l’automne, ce long métrage sera par la suite projeté en salles. Quant à Clément, il achève l’écriture de la suite de « son » histoire : un long parcours sur les traces des siens, un regard rétrospectif sur une vie, avec ses joies et déchirures, récit dont Bernard Henri Lévy, chez Grasset, suit, pas à pas, l’écriture. 
 
Un peu de légèreté pour achever cette rencontre…Comme s’il s’agissait d’une soupape, notre homme avoue avoir « craqué «  pour Line Renaud. Les 80 ans de la chanteuse et comédienne lui ont inspiré une longue série, (5×30 minutes), diffusée, fin juin, sur France Culture. Un portrait signé de sa main, qu’il ira lui-même lire à l’antenne de Culture. En prononcent le nom de Line Renaud, le patron d’Arte a presque rougi : comme un ecclésiastique abandonnant sa soutane, le temps d‘une brève virée coquine…
0
1 Comment
  • Vincent LAMY
    juin 11, 2008

    Mais Jérome Clément ne vous a pas parlé de la suppression de la case science à la rentrée ce qui aura pour conséquence l’arrêt de la production de films scientifiques en France vu qu’Arte etait parti prenante pour au moins 60% d’elles et aussi l’arrêt des coproductions internationales faute de diffuseurs vu ce qui se passe sur Francetelevisions. C’est plus visible d’engager Amanda Lear et que de promouvoir la science . Ce qui est « drôle » c’est qu’aujourd’hui même Copé dit « il faut de la science » Quel bel avenir pour la télévisiion publique française