Askolovitch dans la ligne de mire

par 14commentaires No tags 0

36GTCAMLQNCACA42DLJ5CABSNXTYCA21L0G4CA64CQGLCABJPD70CAFTUO0HCAEOCYPICATIEXYKCA78R6FVCAQ00PCNCARAR4RMCA8C71FECA17X5X7CAV0V7SKCA2PMILWCAA0HN1JCAY9M7CACA0HHZFI.jpg

Il y eut Jean-Pierre Elkabbach, frappé du sceau de l’infamie, pour avoir fait le lit de quelques hommes politiques, dont celui de Nicolas Sarkozy. Il y eu Alain Duhamel, bien rapidement excommunié, lui aussi, pour avoir été accusé de courtisanerie à l’égard de tel ou tel hiérarque. Il y eut Catherine Nay, Nicolas Beytout, Serge July, Jean-François Khan….tous étiquetés, désignés à la vindicte, cloués au pilori, au nom de compromissions supposées et d’engagements partisans.
 
Et voilà que le nouvel et jeune éditorialiste politique d’Europe 1, Claude Askolovitch, un journaliste venu du Nouvel Observateur, se prend une avoinée de taille dans Libération de ce jour, sous la plume au vitriol de Daniel Schneiderman.
 

L’assassinat est violent, brutale, définitif. En cause, ses premiers papiers lus à l’antenne d’Europe 1: à lire le journaliste de libé, une prose « sarkophile » éhontée, en comparaison de laquelle les éditos du Figaro seraient de l’eau tiède. Pour avoir côtoyé Askolovitch dans d’autres rédactions et pour l’avoir écouté, notamment quand il officiait sur RTL, je me garderai de jugements aussi violents et définitifs: enfiévré, excessif, talentueux, contradictoire et imprévisible, ce garçon est capable de tous les contre-pieds. Et il n’est pas dit, loin s’en faut, que ses emportements sarkozystes, cèdent le pas le jour venu, dans les semaines ou les mois qui viennent, à des philippiques assassines.

0
14 Comments
  • Blü
    septembre 1, 2008

    Si je ne trompe pas, Askolovitch officiait régulièrement dans « N’ayons pas peur des mots » sur i-télé et je n’ai pas comme souvenir qu’il était particulièrement pro-Sarkozy…

  • Nicolas
    septembre 1, 2008

    Lire une critique d’article truffée de fautes d’orthographe (la critique) c’est assez troublant !
    Cela discrédite son auteur. C’est dommage. Du coup elle se dégonfle, la bouée de sauvetage désespérée…

  • koz
    septembre 1, 2008

    Schneidermann va finir par se ridiculiser dans son rôle de procureur ! Lui-même ne faisait pas mystère de sa royalophilie. Quant à Askolovitch, il est capable d’allumer Sarko comme de le défendre. C’est une question de rigueur intellectuelle. A l’attaquer ainsi, Schneidermann va donner à penser qu’une telle rigueur l’indispose.

  • irène
    septembre 1, 2008

    Vous oubliez l’anti-antisémite de service dans vôtre liste de qualités, au point même de devenir un vrai pompier-pyromane.

  • Fred
    septembre 2, 2008

    Oh Renaud vous êtes bien indulgent la, quand même 🙂

  • bobo con
    septembre 2, 2008

    Daniel Schneidermann n’est pas attaché à la rédaction de Libé, mais ce n’est que la première imprécision. Le fond de l’article de Schneidermann se rapporte aux deux nominations simultanées de Claude Askolovitch dans deux medias détenus par Arnaud Lagardère, le JDD et Europe1; l’expérience récente n’a pas donné de ce jeune loup de l’audiovisuel qu’il appréciait outre mesure l’indépendance des journalistes.
    Quand, par ailleurs, vous vous indignez du sort réservé à quelques grandes signatures de presse, qui fustigez-vous? Leurs confrères, ou leurs directions de rédaction qui n’ont pas fait preuve d’une grande indépendance?
    Quant à Claude Askolovitch, il a tendu les verges en stigmatisant les propos supposés antisémites de Siné, dont la justice nous dira sous peu ce qu’il en est…

  • Donvega
    septembre 2, 2008

    Claude Askolovitch acommencé sa carrière à Europe 1 dans les années 80. Ce n’est donc qu’un retour aux sources. Par ailleurs, de quel droit Daniel Schneiderman se permet-il de désigner de manière manichéenne qui doit (peut) ou pas travailler sur tel ou tel support. Je pense que ce perpétuel aigri en veut à la terre entière d’aavoir été évincé de France 5 et du peu d’intérêt que suscite son site internet qui fait payer (avec le falassieux alibi du soutien solidaire) les internautes. N’oublions pas que Lagardère (tout comme TF1) sont aussi des actionnaires de Libé et de…l’Hmanité !!!

  • Francois Toulouse
    septembre 2, 2008

    Bonjour,

    Savez-vous s’il existe une association de défense de l’honneur de Messieurs Askolovitch et Elkabach, fleurons du journalisme français et de son indépendance à toute épreuve, que le monde entier nous envie ?
    Mais que croient-ils ces infâmes gauchistes (parmi lesquels, on le sait, de nombreux antisémites sévissent) pensent-ils que les plus grands médias seraient aux mains de richissimes intérêts susceptibles d’influencer les nominations : on voit bien là cette funeste théorie du complot qui envahit ces esprits dégénérés !

  • Valy
    septembre 2, 2008

    Je ne vois rien de choquant dans le papier de Schneidermann, qui ne fait que citer des faits étayés. Le nouveau pouvoir serait-il allergique à la critique ?

  • philipp
    septembre 2, 2008

    Le virage a droite d’Askolovitch n’a rien de répréhensible en lui même .Il l’a d’ailleurs bien « négocié » avec ses deux bouquins « magnéto Serge » avec Eric Besson le félon et Rachida Dati la sarkolâtre. Ce qui est impardonnable c’est son rôle d’allumeur de mèche sur RTL,dans ce qui est devenu le feuilleton de l’été, l’affaire Siné/Val/J. Sarkozy/Darty .Dans cette méprisable opération d’instrumentalisation de l’antisémitisme, Askolovitch s’est auto proclamé dépositaire des intérêts « moraux »du clan Sarkozy. Le voilà récompensé par Lagardère « le frère ». Bon appétit !

  • damocles
    septembre 2, 2008

    A noter sur le même sujet le billet de Koz :

    http://www.koztoujours.fr/?p=1043

  • koz
    septembre 2, 2008

    « qui ne fait que citer des faits étayés »

    Où ça, là où il écrit qu’il y a « une inconnue – de taille », le rôle du Président, mais qu’on s’en fout, si c’est pas lui c’est donc son frère ?

  • anamaywong
    septembre 3, 2008

    Rien de pire qu’un ex-gaucho devenu ultra-droite…Askolovitch s’est proprement couvert de boue avec ses insinuations antisémites contre Siné.
    Comment Lagardére a-til pu engager ce type qui n’a aucune morale.
    Je ne peux m’empecher de citer Siné « il ira loin ce petit »….Qu’il se méfie cependant Sarkozi n’aime pas les leche-bottes.

  • anamaywong
    septembre 3, 2008

    Vous parlez de la brutalité du papier de Sneiderman, mais vous oubliez de parler des propos d’askolovitch « antisémite et ordure » proférées à l’égard de Siné sur une radio nationale!
    Vulgarité,obsénité,médisance: voila comment je qualifierais les propos d’Askolovitch qui font honte au journalisme. Ce monsieur qui a retourné sa veste (aucune espece d’importance) a eu sa récompense poisseuse.
    Lagardere a eu tord de l’embaucher: ce type est trop colereux, de mauvaise foi et imprevisible.