Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d625980815/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 275

La presse quotidienne aux abois.

par
Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d625980815/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d625980815/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405
1
No tags 0

QD5XCAITFCQ0CALS1A0GCAG5BAHKCAV201CHCAJ51Z18CAFJ8MVPCAJHIYUPCAFYWPZ8CA1SIRF3CAYT46B9CA1GFAMDCATMR9JKCA12LW35CAUFQ6COCAT2EGTYCA0T0XRPCARZJLLCCAS6FKWQCASHZ055.jpg

Inquiétude du coté des dirigeants de la presse quotidienne, dont les chiffres de ventes en kiosque se sont dangereusement affaissés, cet été et depuis la rentrée. En attendant les grandes assises de la presse, qui doivent redessiner l’ensemble du paysage, à l’initiative de Nicolas Sarkozy, les représentants du Syndicat national de la presse quotidienne sont allés tirer les sonnettes à l’Elysée et Matignon, afin d’obtenir un coup de pouce de l’Etat.
Objectif, décrocher une enveloppe de 45 millions d’euros afin de financer les plans de réductions d’effectifs, (de l’ordre de 40%), au sein des imprimeries du Monde, du Figaro et du Parisien-Aujourd’hui en France.  
0

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d625980815/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d625980815/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d625980815/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405
1 Comment
  • Abner de Sabatier
    septembre 22, 2008

    Dès potron-minet, quand vous avez écouté les infos à la radio ou regardé la télévision, vous avez fait le tour de ce qui va être dit en boucle et écrit dans tous les journaux. C’est-à-dire les dépêches d’agences, principalement l’AFP, et toutes les rumeurs des diners en ville. Alors pourquoi devrions nous donner 1,10 ou 1,30 euros pour lire ce que nous connaissons déjà. Et qui plus est, bien souvent très mal écrit. Je suis de ceux qui regrettent les grandes plumes du temps où la presse était « muselée », par le Général de Gaulle, Georges Pompidou ou Giscard d’Estaing. Depuis que nous sommes passés de la nuit à la lumière c’est la chienlit totale au niveau de l’information.