Copé installe une « Commission spéciale » pour la loi Albanel

par 2commentaires No tags 0

 
 
 
 
ZDCJCAW0TSEZCANPPDGACA934V6WCAKYWY62CAXSDM2TCAB7WE9VCA61WYEACAAXPHPSCALXDLR2CAQKTEJPCAJINXS2CATNHEAVCAGB1B0BCA02GFVDCAUNHZXYCASUMMXXCAZBGVVTCAHGNBR2CAYQNCD1.jpg

C’est une première depuis l’élection de Nicolas Sarkozy: un projet de loi, en l’occurrence celui sur l’audiovisuel, (présenté demain en Conseil des ministres), fera l’objet d’une « Commission spéciale » à l’Assemblée. Tel en a décidé le président du groupe UMP, place du Palais Bourbon, Jean-François Copé, rencontré ce jour dans une annexe de la Chambre des députés.
Il est en forme «JFC ». D’autant plus en forme que l’idée de cette commission ad hoc, composée de 57 parlementaires, a été approuvé ce matin sans discussions aucune.
 
Voilà donc notre Copé de nouveaux aux avants-postes, pas mécontent d’avoir mené à bon port des travaux aux conclusions reprises, quasi in extenso, dans le projet de loi de Christine Albanel. Un Copé de nouveau sur la brèche et à la tête d’une nouvelle commission Théodule. «On m’avait pourtant tout prédit », dit-il. « Que la fameuse Commission que j’ai présidé des semaines durant imploserait ; que les travaux de cette dernière finiraient au broyeur ; et que le chef de l’Etat me désavouerait, pour finir. Il n’en a rien été ».
 
U5C4CAHJXD6ACA9N15T8CA9YQDH6CATS0N76CAPVNA4WCAS0GGRJCAMSYHQJCAT71FFQCA6VUW26CAOZP9IWCAXHXQT1CA2XROHDCALXQM0XCALB7FEKCATRECVKCAC276TCCAFVWZXNCAFEUU9DCAXIVGTO.jpgQuelques questions, au passage: la rallonge budgétaire d’un montant de 150 à 200 millions d’euros, exigée par les dirigeants de France Télévisions, qui disent que le compte n’y est pas? « Ce sont leurs chiffres, mais pas les miens », réagit Copé, qui se refuse à entrer dans ces comptes d’apothicaires.
 
Le sort de Patrick de Carolis et la question de son limogeage par le chef de l’Etat : « C’est une question à laquelle je ne peux pas répondre. Sachant, ajoute t-il, qu’une telle décision serait difficilement applicable, dans la mesure où le CSA devrait naturellement rendre un avis  qui pèserait. Et si je m’en tiens à la loi, Carolis va au bout».
 
La nomination du PDG de France Télés par le chef de l’Etat ?: « C’est ni plus ni moins l’alignement de France Télévisions sur le droit commun des grandes entreprises publiques ».

TGHHCA0GF4PLCADY8703CAKN4XERCAFBF1EGCA54TVZJCAZ7PX6UCA8IO1G2CA8ZESESCAD3O84RCA5BA1KBCAT09LFWCAVRFYV8CAUFC9CMCAL0SWJXCA7F9L5BCAKNFXGWCARYPIZTCAOPYUZVCA314VET.jpgEt au fait : les critiques décochées à l’encontre de la ligne éditoriale de France 2, avec Julien Courbet en ligne de mire ? : «Tout cela est absurde et frôle les procès d’intention. Courbet fait une très bonne émission de consommation». Copé soutien de Courbet : c’est le pompom.          

0
2 Comments
  • MMDP
    octobre 21, 2008

    Euuuuh…parler de « comptes d’apothicaires » pour des sommes de 150 à 200 millions d’euros – soit 1/3 du budget global non ? – c’est un peu se foutre de la gueule du monde, non ?

  • Martino
    octobre 21, 2008

    Il est actuellement de bon ton (et stratégique en faveur de Canal+) de tirer à vue sur Courbet.

    Pourquoi est-il « l’homme à abattre » ? Ferait-il peur à certains et pourquoi, parce qu’il est bon ?

    Actuellement, on sent une véritable « campagne » anti France Télévisions…

    A qui profite le crime ? TF1, M6 et/ou Canal+ ?