France 24, TF1 et France Télévisions se séparent à l’amiable.

par 6commentaires No tags 0

 
 
 
 
 
 
images.jpg

C’est en milieu de semaine prochaine qu’Alain de Pouzilhac, le patron de l’audiovisuel extérieur, qui rassemble France 24, RFI et TV5, signera un protocole d’accord avec TF1 et France Télévisions, accord qui consacrera la sortie de ces deux chaînes du capital de la chaîne tout-infos France 24.
 
Au terme de longues négociations, TF1 et France Télévisions ont accepté la transaction proposée par Pouzilhac, laquelle prévoit le versement de deux millions d’euros à chacune des deux sociétés, ainsi dédommagées.
Si on est loin des quelques 90 millions d’euros, évoqués au début de ce bras de fer, cet accord semble satisfaire toutes les parties.   
 
Ce dossier refermé, Pouzilhac va pouvoir s’attaquer au plan stratégique qu’il a mis en place pour Radio France Internationale, une société, issue de l’ex ORTF, de quelques 1180 personnes que le nouveau patron entend moderniser et dépoussiérer, avec notamment le développement de webs radios. L’antenne de RFI va ainsi faire l’objet d’un profond toilettage, avec la suppression de six services aux audiences devenues quasi confidentielles: l’Allemand, le Polonais, le Turc, l’Albanais, le Serbo Croate et le Laotien. Un travail d’écrémage nécessaire et que la BBC a opéré voilà huit mois, en faisant disparaître de son antenne toutes les langues existantes, au delà de l’ancien rideau de fer.

 

DEMHCAABMABZCA9G3L0KCAPQEZDVCASSBILNCABWGIBYCAKO6TK3CA6UVBJHCAZORCPBCAOQARKJCASK3X0OCA4ORPR0CAIL1T63CATPFWW8CAKK6P6FCAWWCPQPCAAMD05GCA9IAKBOCAFRSI84CA4Y3V9S.jpgParallèlement, Alain de Pouzilhac veut installer RFI en Chine. Il a engagé en ce sens des discussions avec les autorités du pays, afin d’obtenir des fréquences FM sur ce territoire. Et si d’aventure, Pékin bloquait, il est envisagé d’installer ces mêmes fréquences aux limites de la Chine, dans les pays limitrophes.
 
L’Afrique, autrefois point fort de RFI, est aussi regardée de prés. La très forte poussée de radios concurrentes, comme Voice of América, sont à l’origine d’une perte d’influence médiatique de la France sur ce continent, où RFI abandonne chaque année 1,5% d’audience. Là aussi, une réforme est prévue.
 
Dernier chantier : TV5 où là, encore, un plan stratégique est à l’étude. Il sera présenté, fin novembre, à l’ensemble des partenaires francophones de la chaîne, Suisses, Belges et Canadiens.
Solide et droit dans ses bottes, Pouzilhac a on le voit de nombreux fers aux feu. Dont l’un est de nature budgétaire. D’un montant d’environ 300 millions d’euros, le budget de l’audiovisuel extérieur ne progressera que de 0,8%, l’an prochain, quand celui d’Arte progresse de 4%.

Mais Pouzilhac compte sur des synergies de groupe et des économies d’échelle pour faire avancer son tanker. A marches forcées

0
6 Comments
  • tetu29
    novembre 1, 2008

    Pour qui ? Pourquoi ? Avec quelle audience ? Et comment va Christine ? France 24 est une « non-histoire »…

  • Audiovisuelexterieur
    novembre 1, 2008

    Belle publicité gratuite pour Alain de Pouzilhac. Est-ce la seule vérité, ou y en a-t-il une autre que Renaud Revel n’a pas pris le soin d’aller chercher ?

  • denis fournier
    novembre 3, 2008

    POURQUOI DÉTRUIRE LA QUALITÉ DE RADIO-FRANCE
    INTERNATIONALE?
    EST-CE POUR FAIRE PLAISIR AU DICTATEUR NICHOLAS
    NAPOLÉON SARKOZY?

    PAUVRE FRANCE !!!!!!!!!!!!!

  • Malik Berkati
    novembre 3, 2008

    Qu’entend M. de Pouzilhac par « audience confidentielle » pour la rédaction en allemand? Les relations franco-allemandes sont-elles si bonnes que la France se prive d’un outil aussi efficace que la radio pour expliquer sa vision du monde aux locuteurs germanophones qui, pour rappel, son plus nombreux au sein de l’UE que les locuteurs francophones?

  • Sahara
    novembre 19, 2008

    Pour le « toilettage » à la BBC, renseignez-vous bien. Le service russe est le 2ème plus important de la BBC, avec les ondes courtes, 58h de diffusion par semaine.

    M. de Pouzilhac va supprimer les émission russes de RFI, tout comme les émissions en langues vers la Chine et l’Iran.

    L’arrêt total serait prévu pour le 31 janvier 2009.

    les émissions en russes, chinois et persan de RFI « s’éteindront sur les ondes et seront cantonnées à la toile » ou à la téléphonie mobile (original, car dans ces pays l’Internet et les réseaux téléphoniques sont sous tutelle.

  • Homebreware
    février 11, 2011

    whoah this blog is excellent i love reading your articles. Keep up the good work! You know, lots of people are hunting around for this info, you could help them greatly.