Marketing: quand le surf ne peut être un sport de « gonzesses »..

par 49commentaires No tags 0
R22ECARYL0IMCA65YEWXCASUQ2MTCACMXDHHCAHFXE4NCAYBHHLYCA2UHFYNCA8HKIC0CAW29GB3CAWATA7XCAHIM2ZVCAXGQJF1CAG8X2Z8CAT2SEN2CABA55KICAQ8ANYJCABKNDJ3CAJKGU96CAAHXQ7I.jpg

Pas de place pour les chochottes dans l’imagerie d’Épinal du surf ? Les responsables du marketing de la marque Quiksilver, mondialement connue pour ses produits jeunes et branchés, sont en train de déchanter. Depuis la mise sur le marché, à l’été 2007 d’un parfum féminin, baptisé Roxy, l’idée rodait au sein de ce groupe australien américain de lancer dans la foulée un parfum Quiksilver, pour hommes ce dernier. 

Confié au groupe Interparfum, ce projet vient d’être abandonné en raisons d’études d’images et de marketing tendant toutes à démontrer que ce sport, viril et glamour, s’accommodait assez mal avec le lancement d’un parfum aux flagrances fragrances sophistiquées, voire efféminées.
 
7_kelly+slater.jpg
Tollé, en effet, dans le monde très fermé du Gotha du surf, où l’hypothèse de l’arrivée d’un parfum après rasage fabriqué à l’effigie d’un champion comme Kelly Slater, (photo), a fait hurler les très rustiques et tatoués surfers australiens, des bœufs qui y sont allés de leurs couplets homophobes. L’icône australienne américaine a même du renoncer à prêter  son image à ce produit, pour aller signer un autre contrat chez l’Oréal.

Quant à Quiksilver, cette mésaventure pourrait lui coûter cher. Jusqu’à 150 millions de dollars: le montant du dédit exigé par Interparfum, en cas de renoncement.      

 

PS: Pardon en effet, pour l’erreur concenant la nationalité du groupe qui a changé de mains. Quant à la réaction du dénomé Florent Degourcq, elle est tellement outrancière et consternante, car sans auncune commune mesure avec cet articulet, que je ne répondrai même pas.    

0
49 Comments
  • Basile
    octobre 17, 2008

    vous racontez n’importe quoi.
    1- kelly slater est américain, pas australien
    2- il existe un parfum oxbow, un parfum roxy, et tout le monde s’en fout
    3- laird hamilton (pas exactement ce qu’on appelle une tapette) a déja posé pour un parfum : http://www.powerofcool.com/
    4- Quik est d’origine australienne, mais l’actionnariat est majoritairement américain.
    bon, bref, c’est pas parce qu’on est sur internet qu’on est dispensé de vérifier ses sources…

  • Basile
    octobre 17, 2008

    Quelques heures plus tard, me revoila.
    Ce qui m’énerve dans ce post, c’est surtout la violence masquée et la discrimination.
    En gros, ce que vous dites, c’est que les firmes internationales de surf sont aux ordres d’une poignée de blaireaux australiens homophobes. Pour en plus cautionner le retrait de Quiksilver (notez l’orthographe pour la prochaine fois) pour cette raison.
    Pour prendre un comparatif, c’est un peu comme trouver normal que Renault retire le miroir de courtoisie de ses voitures, parce le club de tuning de Pouilly en Auxois trouve que les bagnoles, c’est pas pour les gonzesses et encore moins pour les métrosexuels. (Ah ah ah, rires gras, blagues phalocrates et j’en passe…)
    C’est du racisme larvé, quoi… Mais bon, c’est des surfeurs, alors forcément personne ne voit le mal.
    Franchement, c’est pas glorieux de la part d’un rédac’ chef, et c’est plus digne du blogueur moyen (que je suis d’habitude)

  • dude
    octobre 17, 2008

    Comme le disait coluche (désolé je ne me rappelle pas de la syntaxe exacte), personnage si à la mode en ce moment: quand on ne sait pas, il vaut mieux fermer sa gueule….
    Vous faites du journalisme comme vous allez au toilette, vite, sans regarder et sans vouloir en sentir l’odeur…. Alors que ce que vous écrivez est nauséabond… Nous (les surfers) sommes bien sûr tout homophobes, de gros rustres plein de bières…. Et les arabes sont tous des voleurs… Et les noirs sentent… Et les français se nourrissent de baguette et de fromage en lisant leur journal… Ce que vous faites n’est pas du journalisme, pas de l’information… C’est à la hauteur des ragots de village….

  • guilhemlevrai
    octobre 17, 2008

    l’aloha spirit est-il en train de disparaitre ?

  • le coquillage du rocher
    octobre 17, 2008

    tiens? guilhemlevrai est par là…
    Bon, déjà, pour reprendre les propos de Basile, vérifiez vos sources et vous vous rendrez compte que Quicksilver n’est pas une marque de surfwear mais bel et bien une marque de yachting, Quiksilver par contre est une marque de surfwear.

    Cette attitude est symptomatique du monde dans lequel nous vivons, fait de stéréotypes et de préjugés. Le reportage de Capital sur le surfwear diffusé sur M6 il y a près de 5 ans maintenant m’apparait comme le précurseur d’un mouvement qui se généralise : montrer un aspect du sujet en passant délibérément sur la base. Vous faites la même chose que cette émission quand elle montre des gens qui ont réussi au prix de sacrifices parfois extrêmes qui ont manquer tout perdre mais seul la réussite et l’argent comptent dans ce monde actuel alors on passe sur les galères quitte à laisser croire que seuls les fortunés peuvent encore réussir.
    Du reste, comment une société comme Quiksilver peut elle prendre en compte le marché uniquement australien alors qu’elle est présente sur les autres continents? bonne question je crois.

    Mr Revel, faites votre travail et vérifiéez vos sources car celle-là est du vent!

  • Butch
    octobre 17, 2008

    Je comprends les vives réactions, mais pour ma part je ne vois que des avantages à laisser courrir ce types de préjugés.Plus le surf (son elite, ses pratiquants et ses marchands du temple) seront dénigré moins il y aura de monde sur les peak, et cela n’a pas de prix, vosu le savez !
    Le surf est une activité de crétins homophobes.
    « si tu ne surfes pas, ne commence pas »
    Miki Dora (1936-2002)

  • Mitirapa
    octobre 17, 2008

    pour info, « quicksilver » n’est pas une marque de surf, mais une marque de bateau… donc je ne vois pas ce que vient faire « caly slater » dedans

    par contre quiksilver, c’est est marque de surf

  • Martine
    octobre 17, 2008

    Mr Revel,

    Merci de me donner l’adresse de votre dealer, parce que manifestement il en a de la bonne hein !!!!!

    Rien de plus à ajouter que les commentaires précédents, c’est mauvais, très mauvais, avec même une faute d’orthographe sur la marque incriminée, non vraiment un enfant de 6 ans n’aurait pas fait mieux !!!!

    J’espère que les gens du Marketing de Quiksilver auront le plaisir de lire votre mot et de vous faire savoir leur avis sur votre médiocrité !

    Bref renseignez vous a minima avant d’écrire !!!

    Ceci étant dit Butch n’a pas tout a fait tort ! Et vous savez en France aussi on a une communauté surf, y’en a meme qui ont des tendances différentes de celles décrites !

  • guilhemlevrette
    octobre 17, 2008

    Il s’agit sans doute de faire comme tout le monde : un peu de people, d’exotisme et d’insolite, pour attirer le chaland et faire fantasmer la parisienne. Ce qui ne vous empêche pas de vérifier vos sources. C’est un peu moins grave quand on parle de surf : Le surf n’est qu’un jeu de plage, bientôt démodé tellement c’est contraignant, exigeant (par rapport à la playstation), cher et polluant. En fait, tout comme Butch, c’est mieux ainsi.

  • BaliStick
    octobre 17, 2008

    En y allant de votre petite diatribe sarcastique sur un sujet auquel apparemment vous ne connaissez rien, je suppose que le seul but est de tenter de vous faire briller auprès de vos prétendus homologues « intellectuels » sur les plateaux radios et au sein des salons parisiens. Il s’agirait de sortir de votre microcosme et de redescendre un peu sur Terre pour voir ce qu’il s’y passe réellement.

    Vous alignez les stéréotypes sur une communauté que vous ne connaissez pas et par là-même vous vous comportez comme les racistes homophobes que vous osez dénigrer. Vous vous placez en personne bien pensante se situant au-dessus du lot de ses congénères. Avant de critiquer et pointer d’autres individus, vous devriez vous regarder et prendre conscience de vos propres tares. Ces mêmes-là dont vous osez affubler les autres.

    De plus, vous vous prétendez journaliste, qui plus est rédacteur en chef, et vous n’êtes pas capable de vérifier vos sources. Cela laisse bien présager de la qualité du reste de l’information que vous diffusez sur d’autres sujets bien plus graves comme la politique ou l’économie. Travaillant pour l’Express, vous devriez écrire avec un peu plus de sérieux, de discernement, et faire profil bas, surtout quand on est capable de produire de telles inepties.

  • Geulafioul
    octobre 17, 2008

    Kikoo ! lol ?!

  • Kami
    octobre 17, 2008

    Mr Revel, j’ai connu des mecs de droite, qui avait 10 fois plus de classe…

  • Kami
    octobre 17, 2008

    Dernière chose, pour quelqu’un qui anime l’émission « J’ai mes sources », il serait peut être temps de les vérifier.

  • guilhemlevrettes
    octobre 17, 2008

    Moi, je connais des mecs de gauches qui font des affaires, placent en bourse et mettent du parfum. Y en a même qui achètent des surfs….

  • Seb dit Stac'
    octobre 17, 2008

    Au fait, Mr Revel … pour un parfum on dit « fragrance » et pas « flagrance » … ce qui est tout autre chose …

  • pezronf
    octobre 17, 2008

    kikoo lol les riders!!!!!

    superbe article, merci pour cette belle investigation.

    demain:
    pourquoi Saddam Hussein n’aimait pas l’eau gazeuse

  • J
    octobre 17, 2008

    Mao faisait il vraiment de l’aérophagie ?
    Pascal Sevran avait-il vraiment un anus artificel ?

  • guilhemlevrettes
    octobre 17, 2008

    L' »immédiat » ça fait dire pas mal de conneries quand même ! Et dire qu’on appelle encore ça du journalisme, de nos jours.

  • Renaud Revel
    octobre 17, 2008

    Bonjour à tous, amis surfeurs et amis admirateurs. Je vois que s’attaquer au monde du surf est plus exposé que de dire du mal de l’extrême droite… Vous me permettrez de répondre deux choses :
    – Que j’admets bien volontiers les erreurs commises dans ce papier, sur les nationalités de Quiksilver et de Kelly Slater, ainsi que la coquille qui m’a fait transformer en flagrance le mot fragrance. Pris sur le vif…
    – Que je répète ce qui est le fond de cet article, que Quiksilver a renoncé à mettre en vente un parfum à l’effigie de Kelly Slater parce qu’une étude par la marque commandée (et non par moi, figurez-vous) montrait que les surfers trouvaient l’idée par trop efféminée et homo friendly.
    Bien cordialement, RR

  • totor
    octobre 17, 2008

    « s’attaquer au monde du surf est plus exposé que de dire du mal de l’extrême droite… »
    Vous atteignez le Godwin point, bravo…
    Vous êtes sensé être journaliste, vous pondez un « article » de merde et vous essayez de retourner la situation en vous faisant passer pour la victime…
    Grande classe… mais c’est une méthode classique de l’extrême droite justement…

  • Pierre
    octobre 17, 2008

    C’est la première fois que je vois M. Revel répondre à des commentaires ! Cela prouve qu’il les lit… c’est déjà ça !
    Concernant le lien avec l’extrême droite, cela prouve qu’en dire du mal est très facile journalistiquement parlant car remplit de lieux communs et populaires, alors que de parlerd ‘un sujet un peu « technique » et spécialisé, relève du défit journalistique…
    Voilà ce qui arrive quand on parle de ce qu’on ne maitrise pas, ce qui est le quotidien de la plupart des journalistes ou affichés comme tels, et auxquels pourtant on abandonne une grande partie de nos connaissances et croyances… Il y a danger, et la fameux fascisme s’en est copieusement nourri à une certaine époque…

  • Martine
    octobre 17, 2008

    C’est ce qui s’appelle se faire prendre en fragrant délit !!!!

    Bon ensuite, Quiksilver retire peut être son parfum, soit c’est un fait, cependant qu’en est-il de l’état du groupe Quiksilver ?

    Qui vous prouve que ce ne sont que les « boeufs » je cite qui ont répondu à l’étude de marché ?

    Après qu’un parfum ne colle pas avec les besoins d’une clientèle est-il si grave ?
    Cela n’arrive bien sur jamais dans d’autres domaines de retirer un produit suite à une étude de marché (si tant est que cela soit la seule motivation de l’avoir retiré…) dont les résultats ne sont pas flagrants !

    Ensuite, comme vous avez pu le constater la communauté surf sait aussi réagir, peut être fortement, mais bon au vu des erreurs et presque insulte faites cela me parait logique, vous nous avez quand même mis dans la case beoufs, homophobe et j’en passe hein !!!!

    Non seulement la communauté réagit mais en apportant des éléments de réponses et ensemble, ce qui d’un point de vue de rédac chef doit être surprenant…

    A bon entendeur bon journalisme hein…. 🙂

  • Geulafioul
    octobre 17, 2008

    Godwin Point en un seul message ! Du jamais vu ! Bravo !

  • Geulafioul
    octobre 17, 2008

    Godwin Point en un seul message ! Du jamais vu ! Bravo M. Revel !

  • hocus
    octobre 17, 2008

    L’inutilité d’un parfum a l’effigie d’une star du surf, est induite par la tenacité du doux parfum de pipi que dégagent ces boeufs « virils et glamours  » suite a de trop longues masserations dans leur armures de néopréne.

    le département marketing de quiksilver n’employant aucun surfeur par soucis de rentabilité cette évidence ne fut malheureusement prise en compte que bien trop tard.

    Je peux avoir une carte de joutrnaliste moi aussi ?

  • dude
    octobre 17, 2008

    Il ne manquait plus que de nous comparer à l’extrême droite… Le tableau est complet…. Monsieur Revel, contentez vous de parler de politique et d’économie, nous avons l’habitude de lire des conneries….
    Pour un homme de lettre, autant de fautes ne sont-elles pas étonnante? Et pour un journaliste qui se doit d’informer, l’évidence du manque de vérification de vos sources est très surprenant…
    Et oui, les surfers réagissent… Encore heureux qu’on se foute de Quiksilver…. Ca aurait pu être pire….

  • mowax
    octobre 17, 2008

    kikoo lol sa va, g eu kelly slater au tel et il ma chanter sa : C’est la java, Trou du cul du chat, La bite à papa, La bite à Jeannot, Coincée dans l’piano, ça fait d’la musiqueeuuhh
    jconnéssé pa c cro bi1 !!! jspr ke kuik va fair 1 cédé cossa jle dwnld gratos !!! tro lol !

  • Geulafioul
    octobre 17, 2008

    Tro lolilol ta chanson Mowax :
    Tu les verras plus, les poils de mon cul, j’en ai fait des broseeeuuux !
    A 10 franc l’kilo, c’est du bon boulot, pour nourir les gosseeeeuuuux !

  • le coquillage du rocher
    octobre 17, 2008

    Ce qui me sidère proprement c’est le vocabulaire employé : « chochotte », « boeufs » en parlant de personnes physiques…
    Ne pourrait on pas par hasard porter plainte pour propos à caractère ségrégationniste et raciste??? je vais demander à mon avocat.

    Vous jouez un jeu dangereux, Mr Revel, vous jouez avec les allumettes et vous risquez de vous brûler… enfin vous êtes déjà complètement calciné auprès de la population des surfeurs qui lisent les nouvelles sur le web alors quelques ampoules de plus ou de moins…

    Plus je lis votre « article » et plus je suis effaré par vos propos tenus dans ce « papier », c’en est proprement inadmissible et je souhaite que votre direction ne tombe jamais sur ce blog.

  • Wagneel
    octobre 17, 2008

    Cette « imagerie d’Epinal du surf » dont vous parlez, M. Revel, ce sont les ~journalistes~ comme vous qui la fabriquez avec ce genre de papier …

  • Basile
    octobre 17, 2008

    Je crois que la boucle est bouclée.
    Oui, en effet, c’est plus simple de parler de l’extrême droite. Forcément, puisque ça autorise des réponses définitives du genre « Y a que la vérité qui blesse ».
    En l’occurence, c’est dommage, mais ça ne fonctionne pas avec le surf. J’imagine que l’idée que vous vous faîtes du journalisme est de « faire réagir ». On peut dire que vous en avez pour votre argent…
    Juste histoire d’en remettre une couche sur la litanie d’incorrections de l’article, il suffit de taper « kelly slater l’oréal » sur google pour s’apercevoir qu’il est déjà sous contrat avec l’Oréal depuis… 2006 !
    Vous n’aurez pas manqué de remarquer que les nombreuses réponses des surfeurs sont assez représentatives d’une population éduquée qu’il convient de ne pas sous-estimer.
    D’autre part, votre utilisation d’Internet montre bien le peu de cas que vous faîtes de ce média : Pas de relecture, pas de vérification, bref; un truc de jeunes, quoi…
    Nombreux sont vos collègues qui enseignent dans les écoles de journalisme qui se plaignent du syndrôme « si c’est sur Internet, c’est vrai ».
    Comme « professionnel de la profession », vous devriez avoir à coeur la véracité et la qualité de vos infos, il apparait qu’il n’en est rien.
    Pour conclure, vous commencez le titre de votre article par « Marketing », je vous conseille une petite recherche sur le mot clé « bad buzz ». Etant un professionnel de la communication, j’ai pris un soin particulier à relayer votre « information » sur la toile, afin que vous puissiez juger de l’arcane savoureuse qu’on appelle « viralité » sur ce « réseau de jeune » qu’est Internet

  • Butch
    octobre 18, 2008

    Bonjour Monsieur Revel.
    Vous n’êtes pas mon ami et je doute que vous ayez un ami surfeur alors pourquoi ce ton faussement amical dans vos propos ci-dessus ? Condescendance? cynisme ?
    Pour ce qui est de l’extrême droite, Totor résume le fond de ma pensée.

    D’autre part, vous indiquez, et je vous cite « le fond de cet article, que Quiksilver a renoncé à mettre en vente un parfum à l’effigie de Kelly Slater parce qu’une étude par la marque commandée (et non par moi, figurez-vous) montrait que les surfers trouvaient l’idée par trop efféminée et homo friendly »
    fin de citation.

    C’est surprenant car sur le site d’Interparfum, l’essence quik apparait comme une réalisation : http://www.inter-parfums.fr/m_quiksilver.php
    Alors l’info ne vaut que pour l’Australie ? les EU ?

    D’autre part, vous généraliser (encore) en écrivant que les surfers trouvaient « l’idée trop efféminée et homo friendly » Là aussi permettez moi de douter du motif. Ce que vous appelez le ghota (sans d’ailleur savoir de qui vous parlez : top 44 ?, free surfer ?, compétiteurs amateurs ?…) n’est ni la cible de communication ni celle du marketing. La cible est bien évidement le grand public avec un coeur de cible sur les « fashion pratiquants » (ou prétendument pratiquants).Il s’agit de consommateurs fidèles des marques de surfwear, qui n’ont mais alors strictement rien à voir avec les boeufs aux couplets homophobes que vous évoquez dans votre article. Dès lors comment ces « boeufs » pourraient ils influencer les ventes ?

    Butch

  • Alexandre lobstein
    octobre 18, 2008

    M. Revel, je commence par vous citer:
    Titre: « Marketing: quand le surf ne peut être un sport de « gonzesses ». »
    Accroche: « Pas de place pour les chochottes dans l’imagerie d’Épinal du surf? »
    C’est étrange cette façon d’entamer un article…
    La recherche du sensationnel peut être, celle du bon mot, sans doute.
    Il faut dire que d’attirer au quotidien l’attention d’un groupe de lecteurs doit demander bien des sacrifices.
    Sans parler d’avoir à rédiger une chronique quotidienne à diffuser sur les ondes ou d’avoir la charge d’une rédaction d’un journal à la réputation de sérieux « sans faille » à la diffusion nationale.
    Finalement, le cumul des mandats entraine peut être quelques inévitables dérives.

    Il y a bien des points d’inquiétude à la lecture de votre billet.
    – La plus spectaculaire est l’imprécision (la faussitude ?) des informations, ce qui laisse augurer d’un travail de recoupement des sources assez misérable.
    Je me prends à supposer que c’est là votre méthode de travail habituelle et je me fais un sang d’encre pour l’ensemble des auditeurs et des lecteurs qui auraient le mauvais goût de croire le reste de vos propos. Au passage, en tant que rédac’ chef, comment pouvez vous contrôler le boulot fourni par votre équipe de rédaction ? Sont ils tous aussi rigoureux ?
    – Une autre est l’utilisation caricaturale à peine crédible de l’image du surf en général et des surfeurs en particulier.
    Je ne doute pas de votre culture générale étendue mais il paraît probable que vous n’ayez que rarement cotoyé le monde du surf ou des surfeurs.
    Le surf « sport, viril et glamour » ? (si vous saviez à quel point c’est éloigné de la réalité de 99% des pratiquants, vous vous ririez volontiers à la gueule)
    Les surfeurs (fussent ils australiens et donc descendants de bagnards anglo-saxons donc sous développés – pardon, je succombe au plaisir de vous imiter en utilisant des lieux communs de première bourre): « très rustiques et tatoués « , des « bœufs… (homophobes) » (d’ailleurs, le film gay « Priscillia folle du désert » n’a rien d’australien et la communauté gay est quasi absente de l’ile continent) .
    Fichtre, les poncifs vous sont livrés gracieusement et treize à la douzaine ?

    Il y a également de quoi être inquiet à lire votre réponse désolante: « s’attaquer au monde du surf est plus exposé que de dire du mal de l’extrême droite ».
    Je serais curieux de savoir quelle serait votre jugement si on vous servait une telle réponse en bois ?
    Elle comporte tant de sous entendus que ça en devient minable.
    Pour la suite, vous admettez vos erreurs, c’est bien mais il aurait été tellement facile de ne pas les commettre (en recoupant les sources et en évitant les poncifs – en travaillant comme doit le faire un journaliste professionnel globalement).
    Puis le quand au fond de cet article, on ne peut pas dire que vous sachiez rester sobre et l’occasion a du vous sembler trop belle pour la laisser passer: balancer une série de non sens sur le compte de la « communauté » surf, nous faire passer pour des bourrins homophobes peroxydés et décérébrés…
    Ni fin ni glorieux.

    Voyez vous, je pratique le surf depuis plus de 20 ans et à ce titre, j’ai rencontré une foule considérable de pratiquants mordus à n’en plus pouvoir.
    JAMAIS (en majuscules) les questions d’orientation sexuelles n’ont été soulevées.
    Je crois même pouvoir dire que de cet aspect, on se contrefout royalement.
    La réalité de la vie des surfeurs n’a rien à voir avec les images préconçues dont vous semblez faire usage avec un grand plaisir.
    Nous sommes parfois instruits, et même pour certains diplômés, nous sommes insérés dans la vie sociale et même pour certains, journalistes.

    Bref, au départ, je ne pensais pas vous répondre ni même considérer votre billet.
    Mais la réponse que vous avez apporté aux contributeurs de votre blog a provoqué chez moi une réaction vive.
    J’ai en horreur le ton de mépris et de condescendance de votre réponse.
    Votre auto suffisance est abjecte et je ne tenais pas à la laisser passer.

    Pour le reste, il y a de l’espoir, même à votre age et avec vos occupations la marge de progression est grande, faites en bon usage.

    A part ça, rien.

    A. Lobstein.

  • Alexandre lobstein
    octobre 18, 2008

    Autre « truc ».
    Une petite question pour vous même qui devriez pouvoir y répondre facilement, en tant que journaliste bien informé:
    si la base de la communication de Quik est le surf qui est la base historique de la marque, quelle est la proportion de pratiquants du sport surf dans la masse ?
    Quik est une énorme machine, avec un C.A. de plusieurs dizaines de millions d’euros etc…
    Cette compagnie de fourgue t’elle ses sapes qu’à des surfeurs ?
    Les voitures Peugeot siglées ne se vendent elles qu’à des surfeurs ?

    Dès lors, quid du reste des acheteurs de leurs produits et de leur influence sur la politique commerciale de la branche cosmétique ?

    Si ça se trouve, c’est le péquenot beauceron sur son 103sp trafiqué (si si vous savez, le crétin consanguin provincial, le français moyen tel qu’on le voit depuis Pantruche) qui n’aime pas que le plus grand surfeur du monde en activité véhicule une image de tantouze…

    Parce que bon, à ce que je sais la plupart des surfeurs qui portent du Quik l’on payé en soldes ou on reçu un cadeau d’anniversaire de leur maman.
    Je doute que ma mère se préoccupe de l’image de King Kelly…

    Le même.

  • Tanguy-Emmanuel Clavel
    octobre 18, 2008

    Lobwin point. J’appelle SOS dentisterie.

    Amusant, ce post. Ou comment se tirer une balle dans le pied en étalant de toute sa cuistrerie une absence totale de culture, de curiosité, de professionnalisme et (osons-le mot interdit) d’intelligence (les différentes significations du mot sont tolérées ici, je vous laisse juge).

    – Sujet aguicheur.
    – Champ lexical vulgaire ET grossier.
    – Orthographe risible.
    – Réflexion inexistante.
    – Recherche misérable (lob™).
    – Inexactitudes à foison.
    – Pas même une relecture.
    – Fonction « orthographe » de word désactivée.
    – Godwin point en une seule réponse.

    Chapeau.

    Inutile de vous faire passer pour une victime de vilains surfers vexés dans leur ego, cherchant à vous faire taire… Comme Butch, je vous remercie pour ce merveilleux étron qui contribuera sans doute à améliorer nos lendemains. Non, l’unique objectif de mon post est de vous mettre le nez dedans, car j’aime rire des crétins prétentieux. Les crétins modestes, je les aime.

    Yves, envoie-lui une photo de ton ventre, qu’il voit à quel point nous sommes virils et glamours.

  • john rambo
    octobre 18, 2008

    BRAVO,
    merci pour cette bouse journlistique ça m’a bien fait rire!
    tu à ce que tu mérite à prendre les gens pour des c…
    Si c’était sur du papier on appellerai ça un torche cul!!!

    encore bravo!!!!

  • Yves
    octobre 18, 2008

    OK Tanguy mais c’est toi qui a les neg’…

  • Tanguy-Emmanuel Clavel
    octobre 18, 2008

    Je ne dis plus rien: D’après un éminent politologue, si mon avis ne débouche sur aucune loi ou décret, il ne mérite pas d’être énoncé.

  • florent
    octobre 22, 2008

    Je vois que vous continuez dans les fautes de frappe…
    Je me demande si c’est ma réaction qui est consternante ou le fait d’employer des personnes comme vous à de tels postes…
    Quand on écrit des inepties censées être lu par tout le monde sur un média tel que le web, on en assume les conséquences Mr Revel.
    Message à votre direction: mettez-le à faire de la pige pour la page faits divers. Une licence de droit pour un tel poste, on en vient à se demander si la promotion canapé est toujours de mise.

    F.D.

  • Renaud
    octobre 23, 2008

    Bonjour à tous, amis surfeurs,
    – J’ai donc atteint le point Godwin en une réponse, dites-vous. Peut-être parce que vous êtes entrés dans le rouge en un commentaire?
    – Je réitère: le monde du surf est apparemment aussi chatouilleux que l’extrême droite – ou tout autre organisation humaine extrêmement attentive à sa réputation et à a ce qu’on dit d’elle. J’aurais peut-être dû citer les scientologues, eux aussi sautent sur le premier mot de travers.
    – Je répète: vous accusez le messager d’un méfait dont il est totalement innocent. Nonobstant les erreurs commises, dont je m’excuse et que j’ai corrigées (eh oui, je ne suis pas un spécialiste du surf et ne savais pas que Kelly Slater est américain), JE n’ai jamais interrogé un panel de surfeurs pour Quiksilver, j’ai un autre métier, je me contente de rapporter les conclusions d’une enquête marketing commandée par la marque et qui, visiblement, l’a convaincue de retirer son produit pour cause d’homophobie déclarée au sein du dit panel. Vous trouvez que ces conclusions ont des allures de clichés? Adressez-vous aux commanditaires.
    – Je constate que si l’homophobie n’est pas une qualité de surfeur, la correction non plus. Je n’ai pas fait le compte des injures diverses contenues dans vos commentaires, mais il dépasse, et de très loins, les deux erreurs et la coquille que contenait mon papier initial. Amis surfeurs.

  • Kami
    octobre 23, 2008

    Cher Renaud,

    Il ne faut pas retenir que les insultes de certains, mais le débat créé et les avis de chacun, vous remarquerez que par exemple mr Lobstein, vous à répondu sans vulgarité

    A bon entendeur

  • seb dit "stac"
    octobre 23, 2008

    Vive le longboard, vivent les point breaks et vivent les surfeurs pédés !

  • Fv
    octobre 23, 2008

    En fait, les surfeurs sont comme les noirs,les juifs, les arabes, les homosexuels (et selon vous les partisants de l’extrême droite… sans que vous vouliez être injurieux je pense.), c’est à dire comme des gens stigmatisés à cause de préjugés (quand bien même il y aurait eu une étude de marché, le questionnaire devait certainement comporter une case: « cochez si vous trouvez que porter un parfum Kelly Slater ça fait trop tentouse »… Ce n’est certainement pas une interprétation abusive des résultats qui a permis de « deviner » que les surfeurs sont homophibes. Et d’ailleurs pas que les surfeurs australiens, mais ceux du monde entier!)… Si certains commentaires vous semblent vulgaires, les votres sont grossiers.

  • Mwana
    octobre 23, 2008

    La grande majorité des journalistes, gens fort occupés et fort imbus d’eux-mêmes, n’abordant le monde que par le prisme du stéréotype et du raccourci facile, je pense que la quantité de commentaires ici postés est excessive. Une ou deux mises au point suffisaient.
    L’image véhiculée par les journalistes sur les surfeurs ne mérite pas mieux qu’un mépris poli de notre part. Qu’avons-nous réellement à en faire?
    Ce petit incident est d’abord, et avant tout, une bonne illustration de la déconsidération dont sont sujets les journalistes dans l’opinion – et qui n’est hélas que méritée.

    Mwana – Surfeur du dimanche

  • flydutchman
    octobre 23, 2008

    C’est vrai, je suis gay et surfer, et je fais l’objet de discriminations, notamment sur surf4all.net dont kami (qui a laissé un commentaire plus haut) est administrateur et tolère ce genre de dérive ! A bon entendeur !

  • Bruno aka Nbs
    octobre 23, 2008

    M. Revel, la réaction de la communauté du surf est normale. Imaginez vos mêmes propos adressés aux passionnés du foot, ne pensez-vous pas que leur réaction aurait été aussi virulente? L’auriez-vous même osée?

    Et si je dis:  »vous journalistes, geeks binoclards adeptes de la fouille-merdise, toujours aptes au sensationnel, jamais à l’investigation. » Que pensez-vous de ce raccourci? Vous correspond-il? Accepteriez-vous cette image?

  • Martine
    octobre 24, 2008

    Ben c’est à dire que….
    Je ne répond meme pas, mais ensuite quand je vois un article qui attaque comme ça, d’un coup d’un seul j’ai tendance à me marrer hein !!

    « TF1 veut faire déprogrammer « Plus Belle la Vie » pour sauver la peau de Laurence Ferrari !
    Si les informations de Renaud Revel sont exactes , voilà qui risque de faire couler beaucoup d’encre. »

    CQFD

  • Alexandre lobstein
    octobre 24, 2008

    http://www.headhuntersurf.com/indexM.php

    Tiens, des produits cosmétiques pour hommes surfeurs…
    C’est étrange, il doit y en avoir qui n’ont rien compris.

    Je vous facilite la tache, voici la liste des contacts, vous pourrez ainsi vous renseigner « à la source » et leur demander quelle mouche les a piqués.

    SURFHARDWARE DISTRIBUTION

    Australia (head office)

    5-7 By The Sea Rd.
    Mona Vale
    NSW 2103

    P.O. Box 423
    Newport
    NSW 2106

    PH: +61 2 9997 4744
    FAX: +61 2 9999 1537

    USA – California

    7615 Othello Ave. Suite B
    San Diego, CA 92111 USA

    PH: +1 858 300 2640
    FAX: +1 858 300 2650

    Europe

    99 Rue De Artisans
    Zone Artisanale Pedebert
    40150 Soort-Hossegor, France

    PH: +33 (0)5 58 70 00 40
    FAX: +33 (0)5 58 70 00 49

    Japan

    10097 Higashi Jinsho Ichinomiya
    Ichinomiya-Cho, Chosei-Gun
    Chibu-Ken, Japan

    > PH: +81 475 40 0640
    FAX: +81 475 40 0641

    Hawaii

    4420 Lawehana St. #5
    Honolulu Hawaii, 96818 USA

    PH: +1 808 423 9000
    FAX: +1 808 423 9001

    Sales Enquires

    e-mail sales.usa@surffcs.com

    HEADHUNTER USA
    7615 Othello Ave. Suite B
    San Diego, Ca 92111

    Tel: 858-459-1051
    Fax: 858-459-1911

    e-mail customerservice@headhuntersurf.com

  • Butch
    octobre 27, 2008

    Bonjour Monsieur le rédacteur en chef de l’Express,

    Vous vous contentez « de rapporter les conclusions d’une enquête marketing commandée par la marque et qui, visiblement, l’a convaincue de retirer son produit pour cause d’homophobie déclarée au sein du dit panel »
    Peut on avoir accès à cette enquête ? Ou êtes vous l’un des seuls à y avoir accès ?
    J’ai pour pour ma part le sentiment que vous êtes un tantinet « surferophobe » depuis ça : http://www.surfingfrance.com/federation/actualites/communique/
    Mais je me trompe peut être …

    Et quand on veut être l’ami des surfers (c’est bien ainsi que vous debutez et concluez votre deuxième réponse) quelque soit son âge, son sexe et sa tendance sexuelle, on prend une planche et on rame jusqu’au pic.Courage.