Production cherche cabriolet pour couple homos…

par 6commentaires No tags 0

C’est ce qu’on appelle un “road movie » et cela s’intitule “La folle route”. Durant deux semaines Vincent Mac Doom et Magloire, deux animateurs un peu timbrés, aux trajectoires pour le moins insolites, ont pris la route à bord d’un cabriolet rutilant, sillonnant une partie de la France, de Clermont-Ferrand à Saint-Tropez.
Produit par Sébastien Cauet ce programme, drôle, touchant et totalement déjanté, met ainsi en scène deux homosexuels de couleur noire, lâchés sur les routes de l’hexagone et allant à la rencontre d’une France qui n’est pas tout à fait celle de ces deux jet-seteurs.
 
Ors ce qui aurait pu très vite verser dans le documentaire à charge, sur fond d’homophobie et de racisme ordinaire, se révèle, à l’inverse, une très jolie fable sur la tolérance. Le poids des images, le choc de rencontres pour le moins improbables, entre des paysans du Larzac et ces deux « folles » jetés sur l’asphalte, par exemple: ce programme, diffusé à compter du 10 novembre sur RTL6, puis sur W9, est rafraîchissant au possible.
 
Il n’empêche. Contacté par la production, la totalité des constructeurs automobiles européens ont tous refusé de prêter l’un de leurs cabriolets pour le besoin de l’émission, une pratique fréquente, comme on le sait, sur les lieux de tournage. Et cela en raison de la nature d’un programme jugé outrancier et qui risquerait, à leurs yeux,  de ne pas être "raccord" avec l’image sage de ces constructeurs. En aurait-il été autrement, si nos deux héros avaient été blancs, moins fantasques (et) hétéros ? On peut se poser la question.
 

En vérité, seul le constructeur Daihatsu a accepté de jouer le jeu, allant jusqu’à offrir le fameux véhicule à l’équipe de tournage, un cabriolet qui sera mis aux enchères, une fois  cette série achevée. Le fruit de la vente sera reversé au Secours Populaire.  

0
6 Comments
  • nul
    octobre 24, 2008

    peut etre que les marques n’avaient tout simplement pas envie de coller leur image à ces deux ringards caricaturaux que sont Magloire et Vincent McDoom. Quant à vous, Monsieur Revel, avez-vous le programme dont vous faites l’éloge ? Probablement pas. Quel journaliste…

  • Roger Cageot
    octobre 24, 2008

    « Ors » zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
    Il va falloir repiquer le primaire…

  • Vicky
    octobre 24, 2008

    Quand ce sera diffusé, à voir peut-être pour Vincent McDoom, que je trouve… touchant, mais Magloire, là, je ne peux pas… Mais les voir se balader dans la France profonde parmi les autochtones -ça ne doit pas être triste- Ces derniers n’ont certainement pas compris qui était ce Vincent McDoom, avec sa jolie robe (photo). Un autre monde, une autre époque.
    Au fait Renaud, vous avez ENCORE ajouté un S à OR !! Par pitié !

  • Pierre
    octobre 24, 2008

    Encore heureux que les marques puissent choisir où elles veulent exposer leur image ?! Ce refus auprès de 2 tarés et un programme stupide ne peut être du qu’à leur couleur de peau et leur homosexualité présumée (révélée ?) ?! Ben voyons…
    Arrêtez un peu de nous les briser avec votre racisme et le rejet des minorités. On abandonne chaque jour un peu plus notre pays aux minorités et aux immigrés, alors, de grâce, pas de leçons !
    Pour en revenir aux choix du sponsoring, immaginez-vous un instant un éditeur de dictionnaire accepter d’accoler son image à la vôtre, alors que vous faites une faute d’orthographe par mot… ?!

  • Yann
    octobre 25, 2008

    Une marque de voiture ne refusera jamais de prêter un modèle pour une prod sauf si elle pense que l’image qui lui sera associé pourra lui être préjudiciable.
    Ben là, les deux ils cumulent un poil… noirs, gays et gros . . . regardez les hôtesses sur le salon de l’auto, la bagnole c’est pas un truc de tarlouze !
    Dommage car au final les constructeurs européens trop consensuels se privent d’un programme qui, s’il tire plus du coté Pricilia folle du désert que simple life peut s’avérer savoureux.
    Je fais confiance à Renaud, le fait de coquiller régulièrement dans une note n’empêche pas de recevoir les DVD des boites de prod, s’il dit que c’est touchant, c’est certainement que ça l’ait.
    Qu’il relève qu’aucune marque de voiture européenne n’a voulu s’associer au prg est bien vu. Je doute que ce soit à cause du massif central qui n’irait pas au teint de la belle à 4 roues.
    Bref, encore bravo Renaud, peut être un jour faites une note sur les S.R dans les rédactions dont la simple existence prouve que même les journalistes n’ont pas une orthographe parfaite, quand le fond est là, on peut pardonner un s . . .
    vous voulez pester sur les fautes, allez chez Morandini, vous y passerez vos journée !

    heu, Renaud, tu me fais un chèque, c’est ça?

  • Homo Sapiens Sapiens
    octobre 26, 2008

    En tant que gay provincial sorti du placard, je comprends tout à fait qu’une entreprise, au contraire, ne veuille pas s’associer avec ce qui ce fait de plus ringard en terme de clichés: les folles tordues confrontées à la France profonde des ploucs: tous ces stéréotypes sont navrants. Accuser les marques d’être frileuses est, ce me semble, une erreur de jugement: ne pas vouloir s’associer à ces inepties c’est peut-être justement oeuvre contre l’homophobie et les visions ripolinées sur la Province.
    En revanche, lorsque je lis, horrifié, de tels commentaires: »On abandonne chaque jour un peu plus notre pays aux minorités et aux immigrés » (com de Pierre ci-dessus) je me réjouis que de telles émissions emmerdent des types en son genre.
    (PS: Vos coquilles, Renaud, ne vous ôtent pas la moindre once de crédibilité, il faut être bien bête et bien étroit, d’esprit, pour en faire l’ultime argument à votre encontre)