Saussez à la sauce Peyrefitte

par 54commentaires No tags 0
9R4MCANUFWFNCA5AG21QCA9LJUECCAAPKXOUCAMVL098CA1DDX71CAKCXCPMCALOE1K8CAQ99IJ7CAA2ANLBCAF7K8WTCAG7ZRZJCAYK9OJMCACRJY1ICA2AGCZTCAHKJIJ2CA4GXIVSCA4BTXYUCANTRT3V.jpg
Et voilà que l’on nous ressort les bonnes vieilles recettes… Une émission d’information politique mise et en scène et produite par le gouvernement: les bras vous en tombent.

L’initiateur de cette idée, au ras du bitume, qui nous renvoie à l’époque où Laurent Fabius, alors Premier ministre, avait imposé à la télévision un programme de ce type qui connut un bide retentissant, n’est autre que Thierry Saussez.
 
Invité hier de Public Sénat, cet ancien publicitaire nommé par Nicolas Sarkozy à la tête du Service d’information du gouvernement ( SIG), n’a pas trouvé mieux que d’exhumer un vieux truc que l’on pensait à jamais enfoui dans les archives de l’ex-ORTF. Une émission naturellement destinée à France 2, France 3 ou France 5. La bonne idée.   

Comment peut-on oser sortir de sa hotte un tel projet, à l’heure où le citoyen dispose d’un éventail de médias, d’un arsenal de vecteurs, divers et foisonnants, pour s’informer? Comme s’il suffisait d’installer un rendez-vous politico-pédagogique à deux balles pour mieux faire passer la bonne parole du gouvernement! Comme si le simple fait de se substituer, là encore, aux journalistes, permettait de mieux faire passer des messages, qui n’auraient rien de subliminaux car bien assénés, si d’aventure le téléspectateur-électeur n’avait pas bien entendu.  

Tout cela a un côté daté, ringard et suranné. Hier, Edwy Plénel nous disait être "tombé de sa chaise" face à la tournure que prennent les Etats Généraux de la Presse, l’initiative de Thierry Saussez n’est pas loin de produire chez moi le même effet. 
 
Je suis curieux de savoir si un tel projet d’émission trouvera un écho favorable parmi les lecteurs de ce blog…
0
54 Comments
  • Chazel
    octobre 28, 2008

    C’est consternant… Affligeant et méprisant pour les Français-télespectateurs. Pourquoi une telle « idée » ? Parce que le gouvernement pense qu’on est devenus incapables de comprendre ce qui se passe ? C’est ça, on est jugés comme des benets, des idiots de base… Il ne manque plus que des spots de pub politiques !

  • sy!
    octobre 28, 2008

    Moi je suis plutôt pour, en effet ça manque d’émission d’humour à la télévision.
    En plus suivant le célèbre « trop de __ tue le __ » On peut penser que cette ‘propagande’ sera totalement contre productif, au moment où l’état veut faire des économies ce genre de programme passera assez mal à mon avis, sans tomber dans le populisme de base (c’est nous qu’on paie), utiliser des fonds publics pour promouvoir la politique du gouvernement c’est quand même pas super classe non plus…

  • nimbus
    octobre 28, 2008

    A pleurer et à hurler!!!
    Ils n’ont toujours pas compris ce que les spin doctors et leurs fables manipulatrices…propagande… ont engendré avec le néo-libéralisme?

  • tintin94230
    octobre 28, 2008

    Je ne vois pas pourquoi vous semblez surpris … après le coup du traité simplifié qui venait à l’encontre d’une decision du peuple … une nouvelle preuve de la confiscation du pouvoir par une poignée d’hommes et de femmes … comment cela s’appelle t’il ?

  • sophie
    octobre 28, 2008

    avec une « journaliste » Chabot qui se désolidarise de son équipe en s’excusant on se dit que rien de mieux ne pouvait arriver.

  • andrekal
    octobre 28, 2008

    he bien oui c’est bien , un contre pouvoir au « journalistes » qui ne font que tous dénigrer!!
    de toutes façon les « journalistes  » vous sortez du même moule donc vous racontez les même conneries!!
    et puis quoi, pour qui vous prenez? il n’y a que vous pour avoir la bonne parole? que vous qui pouvez avoir la science infuse en la matière?
    aller sans rancune

  • lemmamazout
    octobre 28, 2008

    Cette émission existe déjà sur TF1 : ce sont les JT de 13h00 et 20h00.

  • Xavier
    octobre 28, 2008

    en ces temps de perte de repères idéologiques, il n’est pas idiot de vouloir re-introduire une parole d’Etat sensée être bien pensante
    Pour réorienter les paumés du Paf entre télé achats et radio libre,
    Pour rassurer les troupes qui n’ont aucun sens critique et viendront trouver là une parole ressource … (je peux le répéter je le tiens de..)
    Il ne reste alors qu’a faire fi des critiques naives ou sincères d’opposants moins armés parce que d’une parole moins instituée …avec un bon plan com jeunisme & co
    sur le plan politique je crois que ce projet tiens la route.Même si elle utilise un vieux ressort de la propagande d’état l’actualité la sert !

  • majdad
    octobre 28, 2008

    J’aimerai savoir combien est payé cet « artiste » pour avoir des idées aussi brillantes.
    A quand un film sur la mémoire de Philippe Henriot, tant qu’on y est ça pourrait nous préparer à cette nouvelle politique nationale….

  • BoulaQuick
    octobre 28, 2008

    Le retour du ministère de la Propagande ? L’opposition (de droite ou de gauche) aura le droit de s’exprimer ?

  • Nico
    octobre 28, 2008

    Je viens de trouver ce blog où on voit aussi les dernières tentatives gouvernementales en vidéo : prospectus et publicités ! Amusant…
    http://www.cafe-froid.net

  • Fredus
    octobre 28, 2008

    Ce projet d’émission gouvernementale n’a d’importance que pour les membres du très petit cercle de la classe politique : Président de la République, ministres, conseillers des uns et des autres, parlementaires, soit 2000 personnes en comptant large. Cette émission aura le même problème que la séance des questions d’actualité posées au Gouvernement et retransmise en direct du Parlement le mercredi après-midi et que les non moins indispensables chaînes TV parlementaires LCP-AN et Public Sénat. L’audimat frisera le zéro absolu, mais qu’importe. Les émissions seront juste prétexte à gaspiller encore un peu plus d’argent public, en casant les copains et les copains des copains.

  • Denys Tellier
    octobre 28, 2008

    Je suis d’accord avec Renaud Revel et les autres, une telle émission serait un fulgurant retour en arrière pour toutes les raisons évoquées plus haut.Je ne suis par contre pas d’accord avec ANDREKAL qui fait un amalgame entre les politiques et les journalistes. En démocratie chacun a son rôle, tous sont utiles aux autres, et que serait une « démocratie » tellement conscensuelle que tout le monde serait d’accord, sinon une dictature ? Pour ce qui me concerne, il y’a belle lurette que je ne m’informe plus via la télé, y’a tellement d’autres sources, et bien plus fiables ! Je ne suis pas d’accord non plus avec XAVIER qui prend les citoyens pour des demeurés à qui il faudrait montrer l’unique droit chemin. XAVIER, est en plus naïf de penser que cela peut-être le rôle du gouvernement ! Juge et partie quoi !
    Si une telle émission devait exister, elle ne pourrait s’intituler autrement que: « Propaguande Gouvernementale » ou alors ce serait malhonnête.

  • ROLLAND
    octobre 28, 2008

    c’est toujours pareil avec les dirigeants . Quand ils constatent qu’ils ne sont pas approuvés par l’opinion publique , au lieu de se remettre en cause ils accusent les médias qui ne donnent pas de bons commentaires et ils accusent les français de ne pas comprendre. Alors on veut faire de la pédagogie pour nous expliquer ce que nous n’avons pas compris. Mais m.Sauusez se trompe lui aussi. Les Français ne sont pas si bêtes et les campagnes institutionnels ne prennent pas . Si les médias n’appprouvent pas les mesures du gouverenement ce n’est pas une émission produite par le SIG qui y changera quelque chose. M. Sussez aura perdu son temps et aussi  » notre  » argent . je ne regarderai pas ces émissions de propagande honteuse

  • charly27
    octobre 28, 2008

    C’est une excellente idée, car il faut beaucoup expliquer, et encore expliquer, plutôt que de passer des séries américaines en boucle sur ces chaines TV, pour le moins abétissantes. Et de plus, reconnaissons que nos journalistres, dans leur immense majorités sont surtout à la recherche de scoop à sensation que d’explications !!! a mettre en oeuvre de suite M Saussé

  • glap
    octobre 28, 2008

    Si, si, les Français sont en grande partie très bêtes et ne comprennent rien à rien, car ils ne font pas beaucoup d’efforts pour comprendre, surtout dans les classes populaires d’ailleurs !! n’en déplaise à certains. Donc de la pédagogie et encore de la pédagogie sue une chaine à large audience, et pourquoi pas en prime time !! ca les changerait de navarro et autres cool case débiles pour leur santé mentale et leur civisme.

  • Cool
    octobre 28, 2008

    Il ne faudrait surtout pas que l’opposition puisse intervenir dans cette émission, car en terme de désinformation, ils gâcheraient tout !!! de plus comme ils n’ont jamais quelque chose de senser à proposer, on ne perdrait rien ….si les français ne sont pas bêtes, comme le prétendent certains ici, justement ils prendront ce qu’ils ont compris et non pas les contre verités qui désinforment actuellemnt que les medias gauchos.

  • daniel 68
    octobre 28, 2008

    Je trouve que c’est une très bonne idée. il y en a assez de ce dénigrement systématique et cet acharnement que, vous, les journalistes, vous n’arrêtez pas d’entretenir sur les ondes et sur les Télés contre Nicolas Sarkozy depuis son élection et le gouvernement.On ne vous entend jamais approuver quelques décisions qui vont dans le bon sens.
    Monsieur Saussez doit réagir à tous ces agissements, il est grand temps.

    Comme vous êtes tous de gauche, vous auriez certainement mieux apprécié Ségolène Royal mais heureusement, elle n’a pas été élue car elle aurait été incapable de réagir rapidement à la crise mondiale actuelle. Elle préfère revoir son look, faire des shows à l’américaine et lire quelques phrases d’une rare bétise sur le prompteur.
    Comment peut on être dupe d’un tel spectacle et lui faire confiance pour diriger la France !!!! j’espère qu’enfin les français ouvriront les yeux pour 2012

  • Daniel LANG
    octobre 28, 2008

    J’ai rêvé que je conduisais une antique Lada, polluante et défoncée à travers les immenses avenues vides et sans éclairage d’une froide mégalopole. J’étais pressé de me rendre chez moi, lieu ou je vis en toute intimité en compagnie de plusieurs amis, dix huit, pour être précis. Je salivais à l’idée de communier ensemble devant l’unique programme de l’unique télévision de la pensée unique.
    L’omni potence est de retour et je jurais mais un peu tard que l’on ne m’y rependrais plus.
    Fin du cauchemar, je me réveille aussi heureux d’avoir arrêter la télé que d’avoir arrêter de fumer.
    Et comme presque aux mêmes causes les mêmes effets, j’ai grossi…Cérébralement.
    Laissez les donc faire leur télé totalitariste, ça fait du boulot, et puis de toute façon comme bientôt, il n’y aura plus de pub,il n’y aura plus grand chose d’inventif à se mettre sous l’oeil. Donc, pas de regrets!

  • philippe
    octobre 28, 2008

    Et pourquoi pas, après tout ? Que l’on soit de gauche ou de droite, il est affligeant de voir comment l’information est traitée depuis longtemps dans les media, surtout la TV et la radio: dès qu’un gouvernement prend une initiative, les media l’annoncent, et donnent immédiatement la parole à tous ceux qui s’y opposent – et Dieu sait s’il y en a, des opposants, des immobilistes, des pesanteurs. Résultat: le français moyen n’entend que des jérémiades, très souvent d’un démagogique à toute épreuve, et se persuade que le gouvernement, quel qu’il soit, est en train de péter les plombs. Et pourquoi ceci ? Parce que la plupart du temps, les media ne font pas leur travail, les journalistes ne sont pas compétents, et inaptes à expliquer correctement ce qui se passe et ce qui vient d’être décidé. Si l’on comppare ceci avec ce qui se fait à la BBC, par exemple, nous sommes désespérement nuls et sous-informés. Il n’y a pas, à ma connaissance, d’émision TV intelligente – sauf peut-être très tard – sur ce qui se pase actuellement dans le monde, et ce qui est fait pour en ralentir les effets chez nous. Que le gouvernement – à nouveau, quel qu’il soit – en ait marre et veuille monter une émission, non pas de bénis oui-oui, mais animée par des gens intelligents, éduqués, et pas démagos, avec des invités que l’on laisserait parler sans les interrompre toutes les 10 secondes – les fameuses « sound bites » – pourquoi pas ? J’ai personnellement 30 ans d’étranger dans le monde anglo-saxon et en Asie, et je suis atterré par la main-mise des medias bas de gamme et bas d’intellect sur l’information chez nous… Et après, on se plaint que les français sont des veaux…

  • CG
    octobre 28, 2008

    Et voila q’on nous ressort les bons vieux réflexes des soi-disant défenseurs de la liberté des consciences…
    Vous devriez avoir honte M. Revel de prendre les français pour incapables, surtout quand c’est clairement affiché, de faire la différence entre de l’information journalistique et une émission destinée à expliquer l’action de nos gouvernants. Au moins il n’y a aucune ambigüité, et le téléespectateur reste libre d’adhérer ou non à ce qui lui est expliqué. Plus libre, car plus conscient de la nature de l’information par rapport à l’article d’une journaliste qui n’a pas toujours l’honnêteté de travailler sans le biais de ses propres convictions, convictions pas toujours affichéées d’ailleurs…
    Quand, et on le voit plus que jamais dans la crise actuelle, les aléas de l’économie sont au moins autant influencés par des réactions irrationnelles des acteurs économiques que par les aspects rationnels de telle ou telle politique économique ou tele ou tel tat de fait, il est crucial qu’une politique soit accompagnée de son explication, car la meilleure des politiques ne pourra jamais rien contre l’immobilisme et les scepticismes. Créer la confiance est plus que jamais nécessaie mais comment la créer quand l’essentiel du bruit médiatique est le fait de ceux qui contestent tout et son contraire, à l’instar d’un PS qui se ridiculise de plus en plus dans une attitude de critique systématique, y compris de mesures prises par tous les socialistes du monde, français exceptés.
    Alors non seulement les bras ne m’en tombent pas de constater ce projet d’émissions explicatives, mais je supporte totalement cette idée qui m’apparait comme un besoin et une évidence depuis de nombreux mois.
    CE qui est au ras du bitume, ce n’est pas cette idée, c’est le réflexe pavlovien de prendre nos concitoyens pour incapables de conmprendre un discours argumenté et surtout suivi. Quand la plupart des interviews télévisés (car c’est là que réside la puissance médiatique, tout le monde ne lit pas les news magazines ou la PQN) sont des caricatures visnt à mettre en valeur l’intervieweur et la chaîne avec des temps de réponse qui se limitent à 15 secondes quand quelques minutes sont nécessaire à répondre de façon non simpliste à des questions de premier ordre, une explication qui aurait enfin la possibilité de se dérouler de A à Z sans etre coupée en cours de route donnerait la chance au plus grand nombre de comprendre la logique des gouvernants et d’y adhérer éventuellement. Eventuellement, car soyons certains que touts les Renaud Revel de France et de Navarre auront bien sûr la possibilité de commenter à loisirs l’explication.

    C’est bien parce que « le citoyen dispose d’un éventail de media, d’un arsenal de vecteurs, divers et foisonnants pour s’informer » et que tout s’y mêle, surtout le pire et le néant que la parole des gouvernants est inaudible. Car le quantitatif (la part de temps de parole décomptée du gouvernement) n’est pas une garantie de qualitatif quand la plupart des interviews se fixe sur le sensasionnel, la polémique, le croustillant, le simple et rapide, etc Pourquoi parler de rendez-vous politico-pédagogique à deux balles plutôt que de parler dinterviews et d’analyses à deux balles ? L’auto-critique n’est jamais facile, il est vraiEt que je sache, ce n’est pas le travail des journalistes de faire passer les messages des gourvernants. Alors ces explications n’ont pas à vocationà se substituer aux journalistes qui auraient bien raison de s’offusquer d’être pris pour des passeurs de messages… Non ? Êtes-vous un passeur de messages Monsieur Revel.
    « Tout cela a un côté daté, ringard et suranné. » Dans votre esprit, nul doute, mais il est préférable d’être ringard et d’avoir du sens plutôt que d’être un écervelé dans le coup surfant sur l’écume des choses
    Et puis Sarkozy sort tellement des schémas usuels et des analyses toutes faîtes, le tout dans une situation de crise sans précédent, que les repères s’estompent. Cela met les journalistes dans l’inconfort et les incitent à multiplier les critiques de ce qu’ils ne comprennent pas aussi aisément que d’habitude. C’est humain, mais tout ceci est trop grave pour que la nécessaire explication de l’action soit retoquée, juste pour le confort de la classe journalistique.
    Désolé davoir été un peu long, mais il fallait EXPLIQUER, plutôt qu’éructer ou pirouetter.

  • pistranias
    octobre 28, 2008

    Nous retournons vite et sûrement vers la propagande d’avant guerre. C’est la démocratie façon Sarkosy. Après tout ça, sa majesté ose parler de libertés publiques avec Edwige. La France a élu le pire du pire. C’est catastrophique.

  • cg
    octobre 28, 2008

    PHILIPPE, entièrement d’accord. Quand « l’information » se Morandinise et se Fogielise à tout va… c’est grave. Perte totale de repères… L’information spectacle, l’information divertissement, l’information exutoire, lamentable, mais surtout gravissime car ce sont les idées les plus simples, les plus feignates, les réactions les plus primaires, les analyses les moins nuancées et argumentées qui font l’opinion avec un nivellement parle bas qui fait désespérer de tout. Au secours !

  • marc
    octobre 28, 2008

    une idée poutinienne (ou fabiusienne, le fameux « Parlons France » des années 80)…

  • cg
    octobre 28, 2008

    Marc, il faut argumenter, expliquer ton point de vue, parce là, ton post, c’est le degré zéro d’un discours élaboré. C’est tout à fait comme le « journalisme » à la mode de nos jours : simplificateur à l’extrême, schématique, pavlovien et sans réflexion.
    Alors je t’écoute maintenant…

  • Keloglan
    octobre 28, 2008

    1) Que pourrait dire cette émission qu’on ne trouverait déjà dans les discours publics, dans les débats au Parlement, sur les sites Internet de la Présidence et des différents ministères concernés?

    2) Giscard et sa causerie « au coin du feu » – le retour. Bah! Qui se souvient de l’affreux gâchis que fut l’Emprunt Giscard?

  • tetu29
    octobre 28, 2008

    @Cg :
    C’est bien parce que « le citoyen dispose d’un éventail de media, d’un arsenal de vecteurs, divers et foisonnants pour s’informer » et que tout s’y mêle, surtout le pire et le néant que la parole des gouvernants est inaudible.[…]

    Cette parole n’est-elle pas inaudible, parce que ce gouvernement ne sait pas parler d’une voix forte et claire ? Un jour, une idée, le lendemain, son contraire. Au résultat, de l’eau tiède pour tous. Quoiqu’il en soit, après la chaîne parlementaire et la chaîne du Sénat, pourquoi pas Gouvernement TV ? Ça ne polluera pas les autres chaînes publiques, au moins et cela permettra à Monsieur Saussez de dépenser les rallonges budgétaires du service d’information du gouvernement, le fameux SIG.

  • cg
    octobre 28, 2008

    Juste pour que les choses soient claires… Il semble que, parce que les gouvernants envisagent une prise de parole enfin pédagogique et suivie, certains, et ils sont nombreux, pensent, ou font semblant de penser que cela confisque la liberté d’expression, de parole et de critiques pour les 99,99 % du temps médiatique qui restera… 99,99% ce n’est pas assez pour émettre une opinion ? Faire entendre en une occasion précise et limitée c’est baillonner les libres opinions ? Gageons au contraire que ces explications gouvernementales seront au contraire l’occasion pour tous es opposants viscéraux comme pour les critiques sincères, aveugles ou éclairées, de réagir et de s’exprimer plus que jamais. Et je lis ici ou là que ce n’est pas le rôle des journalistes de faire entndre la voix unique des gouvernants. Mais nous sommes bien d’accord, et ce n’est pas du tout de cela qu’il s’agit.
    Alors réfléchissez juste plus de 2 secondes avant de considérer l’analogie par rapport à la période Peyrefitte comme une démonstration d’une quelconque volonté des gouverants de confisqer la parole. L’époque n’a plus rien à voir. Prendre massivement la parole sur l’unique chaîne de TV dans les années 60 et prendre la parole sur l’un des 50000 media, si puissant soi-t-il, n’a rien à voir. Comparaison n’est pas raison… le monde a un peu changé…., surtout le monde médiatique…

  • cg
    octobre 28, 2008

    à tetu29
    Pourquoi une idée et son contraire ? Exemple ? Ce n’est pas parce qu’on a une idée classée de gauche un jour et une autre classée de droite le suivant qu’on n’agit pas avec une vraie logique. Les bonnes idées ne découlent pas des idéologies, et enoutre, ces « cases » à idées sont juste des béquilles pour les feignants de la réflexion. Alors comme certains illustres prédecesseurs, Sarkozy es inclassable et n’obéit pas aux schémas du prêt à penser. ça dérange… au moins intellectuellement.
    Et par ailleurs, connaissez vous les audiences de la chaine parlementaire et de public sénat ? Ce n’est pas dans ce ghetto des accros de la politique que l’on va pouvoir toucher un maximum de français dans cet effort d’explication… Alors cet effort doit être consenti sur les plus grandes chaînes, aux audiences les plus fortes. qand à l’argument de la dépense… c’est nul… encore une facilité poujadiste et populiste. Quand on investit 100 euros dans une politique, il est dérisoire de critiquer les 3 centimes dépensés pour l’explication de cette politique qui doit être l’ingrédient peu coûteux mais indispensable à ce que cette politique, bien comprise, donne effectivement sa pleine mesure car relayée à tous le niveaux. Un exemple ? Si le gouvernement prête des milliards aux banques pour rendre le crédit à nouveau possible dans l’économie française et éviter que la machine économique se grippe totalement (avec les conséquences désastreuses sur l’emploi et le pouvoir d’achat) et qu’en écho l’essentiel des media répand l’idée, ou laisse les opposants dire, sans rectifier la vérité, que l’on donne des milliards pour sauver les banques et leurs actionnaires, alors effectivement, le besoin d’un rendez-vous médiatique et puissant d’explication est indispensable. Sans doute pas politiquement correct, mais vital.

  • njimo
    octobre 28, 2008

    Oui pourquoi pas?la liberté d’expression est garantie pour tous! que ce soit partis d’opposition,associations,ONG, citoyens et gouvernement aussi! Pourquoi interdire au gouvernement de s’exprimer de la manière qu’il veut et lorsque ceci nous parait étrange c’est que nous ne sommes pas encore démocratiquement mur!

  • patrick
    octobre 28, 2008

    Tout simplement consternant !
    Il n’y a qu’en France où de telles bêtises peuvent être inventées!

    Ps : Super le blog , continuez je suis étudiant et j’apprécie vos articles

  • jack69
    octobre 28, 2008

    face au pouvoir, à tous les pouvoirs, la liberté passe par les blogs, véritable contre-pouvoir…
    Jack 69 que vous pouvez retrouver sur http://www.deslettresetdesmots.com/

  • cg
    octobre 28, 2008

    @ patrick
    Un peu court jeune homme… expliquez, argumentez pour voir…

  • Mémé
    octobre 28, 2008

    Sachant que ce même Mosieur Saussez dirige le Service d’information gouvernemental qui se charge entre autre de surveiller les blogs: http://www.bounews.com/2008/lelysee-surveille-les-blogs/
    dont les missions s’étendent dangereusement.
    A surveiller.

  • CG
    octobre 28, 2008

    à mémé

    Et alors ? Tu préfères les RG où les écoutes façon Mitterrand ?
    Les services du chef de l’tat prennent latempérature du pays, de façon ouverte comme ça se fait partout ailleus… où est leproblème. Il vaut mieux un chf de l’tat autiste, aveugle et sourd ?
    Dans le styl « je suis parano et je ne me soigne pas », c’est gagné mémé !

  • jouachim
    octobre 29, 2008

    S’il s’agissait d’utiliser ce moyen de propagande pour communiquer sur des réformes fondamentales, à la rigueur. Manifestemment, nous en sommes bien loin.
    Nous sommes plutôt au bal des réformettes, et France2 fera l’aboyeur.

  • Philippe
    octobre 29, 2008

    Tout à fait d’accord avec le message CG 17.19. Les journalistes, aveuglés par leur bias politique, ou leur ignorance en matière économique – les français sont champions du monde en la matière ! – ne font pas leur travail d’explication, et par exemple font semblant (?) de confondre investir dans une banque que l’Etat garantit – donc qui ne pourra faire faillite – investissement qui pourra être revendu avec un profit plus que substantiel, ou les fonds prêtés aux mêmes banques, avec une marge de 4 % – soit plus de €400 Mio de profit – avec des dépenses à fond perdu, genre sauver toutes les sociétés au bord de la faillite, qui l’étaient déjà d’ailleurs souvent avant la crise… Est-ce que ces journalistes font leur boulot ? Non. J’entendais ce matin sur France Info, lors d’un débat, un directeur de grand journal qui faisait de manière éhontée dans la désinformation: ce monsieur n’est pas un idiot, il ne peut être que de mauvaise foi, dans la ligne du parti dont il défend coûte que coûte les idées – pardon, les oukases, car il n’y a guère d’idées… C’est cela la vraie honte, pas que le gouvernement essaye d’expliquer, posément, dans une émission que chacun est libre ou non de regarder, ce qu’il essaye de faire, et pourquoi. Rien à voir avec la droite ou la gauche, cette dernière l’a fait en son temps, bien que les media lui aient toujours été plus favorables, par démagogie ou paresse intellectuelle.

  • Abner de Sabatier
    octobre 29, 2008

    Je souscris totalement aux commentaires de CG, c’est bien dit, bien écrit et réfléchit. Beaucoup des intervenants de ce blog qui nous parlent d’un retour en arrière, citant même Alain Peyrefitte, grand Monsieur que la grande majorité n’a pas connu, oublient ou semblent oublier les écoutes téléphoniques de Mitterrand (n’est-ce pas Monsieur Pleynel), les interventions de Georges Fillioud, ministre de la communication de Pierre Mauroy, le quart d’heure de Fabius sur la une en 1984, Claude Sérillion viré en 2001 pour cause d’interview agressif envers Lionel Jospin… et l’on pourrait continuer. Pour ce qui est de la ringardise, il se trouve qu’à l’époque du Général de Gaulle, de Giscard d’Estaing, de Georges Pompidou, bien que ringards, les journalistes étaient de vrais journalistes, intelligents, cultivés, éduqués à contrario de ces pseudo-journalistes actuels, qui connaissent tout sauf le principal. Quant à la propagande, sachant que 90 pour cent des journalistes français sont de gauche, la propagande anti-gouvernementale est permanente, sur pratiquement toutes les chaines de TV et les radios, principalement les talk-show matinaux. J’ai pour ma part connu ce qu’est la propagande gouvernementale au cours des longues années passées en URSS et en Pologne, l’absence de la liberté de la presse, je peux en parler. Edwin Pleynel qui pleure pour la liberté de la presse, insulte le Président et son gouvernement à longueur d’articles ou de débats dans les autres médias. A-t-il jamais été censuré ?

  • Abner de Sabatier
    octobre 29, 2008

    @Patrick
    comme le dit CG, « argumentez » jeune homme ! Encore faudrait-il avoir des arguments et savoir le faire. Et dire que ce jeune devrait assurer notre avenir.
    A désespérer !

  • kayenta
    octobre 29, 2008

    Bonjour,

    Vous parlez de l’intention de Thierry Saussez, directeur du SIG, de créer « une émission gouvernementale à la télévision ». Mais celui-ci prépare pour le mois de décembre 2008 une web TV gouvernementale pour rendre plus visible, sur internet, l’action du gouvernement.
    Et d’ailleurs, cette fois-ci, l’opposition aura un droit de réponse avec la WebTV « contre-pouvoir », pourquivoter.com. Une production venant du privé, puisque développé par la société Richest Media.
    Pourquivoter.com est une centrale de communication dédiée aux représentants de l’opposition qui pourront commenter l’action du gouvernement et surtout proposer des alternatives.

  • Justin Chaumeur
    octobre 30, 2008

    Et c’est quand qu’elle doit commencer la grand messe quotidienne de notre grand timonier? J’en bave déjà.

  • Renaud Revel
    octobre 30, 2008

    Internet pourquoi pas: c’est un lieu ouvert. Mais imposer un tel programme sur une chaîne comme France 2, s

  • Renaud Revel
    octobre 30, 2008

    Internet pourquoi pas: c’est un lieu ouvert. Mais imposer un tel programme sur une chaîne comme France 2, sans que l’opposition n’est son mot à dire, le pose un vrai problème.

  • Renaud Revel
    octobre 30, 2008

    Je partage totalement votre point de vue. Tout cela n’est pas très innovant. Quel archaisme surtout.

  • Renaud Revel
    octobre 30, 2008

    D’accord avec vous.

  • Renaud Revel
    octobre 30, 2008

    Ce qui me gène, c’est la nature du média. L’éventail de vecteurs est tel aujourd’hui que préempter de la sorte une chaîne publique pour y imposer un programme de propagande est tout simplement débile. C’est en cela que je faisais référence à Peyrefitte.

  • Renaud Revel
    octobre 30, 2008

    J’abonde totalement dans votre sens.

  • cg
    novembre 3, 2008

    Monsieur Revel,

    Je suis déçu par la faiblesse de votre argumentation et votre courte vu. Certes, en tant que spécialiste des media, vous avez le droit de trouver cette idée archaïque. A première vue, effectivement rien de nouveau sous le soleil dans ce projet. A première vue seulement, car l’époque a totlalement changé, etnotamment le paysage médiatique dont le foisonnement actuel donne une tout autre dimension à ce projet. vous écrivez qu’il y a d’autres sources d’information, Internet par exemple… Certes, mais croyez vous que pour de grands desseins, ils suffise de compter sur les 0,5 % de français qui feront la démarche volontaire d’aller consulter sur internet les communications gouvernementales ? Sortez de votre microcosme ultra informé, ultra passionné par le débat politique et songez aux millions de foyers pour qui la grand messe hertzienne reste le principal contact avec la chose politique. Laissez les accéder directement à ces communications sans le filtre journalistique. Et de toute façon, la presse gardera naturellement la possibilité de commenter largement ces communications, elle ne s’en privera pas, comme c’est son droit et son devoir.
    Et pourquoi « propagande » ? Expliquez, argumentez, au lieu d’affirmer et de condaner sans justification réfléchie…

  • Renaud Revel
    novembre 3, 2008

    Cher monsieur,

    J’ai la conviction que les médias d’informations, de plus en plus nombreux, ( chaînes d’infos, internet, radios..), remplissent très bien leurs roles. Et que les français sont beaucoup mieux informés qu’il n’y parait. Il est assez intéressant de les voire ainsi réagir, avec beaucoup d’acuité, à chacune des initiatives du gouvernement en matière économique. Les sondages, là dessus, sont très évocateurs.
    Pardonnez moi de défendre ma « crémerie », mais j’ai aussi la faiblesse de croire que grosso modo, l’info à la télé, (qui rassemble chaque soir plusieurs millions de personnes), n’est pas aussi caricaturale que cela.
    Quant à une émission d’information produite et réalisée par le gouvernement, elle n’est pas acceptable sur le principe sacro-saint de l’autonomie et de l’indépendance des rédactions. Et quelle légitimité aurait u programme que s’empresseraient de dénoncer syndidats et partis politiques? J’ajouterai, pour finir, que le projet de Thierry Saussez

  • Renaud Revel
    novembre 3, 2008

    …Que le projet de Thierry Saussez, a été retoqué à l’Elysée, comme à Matignon. Pour toutes ces raisons.

    Cordialemernt,

    Renaud Revel

  • Renaud Revel
    novembre 3, 2008

    Excellente contribution!!.

  • AguirreMaggie
    juillet 15, 2010

    I think that to receive the loans from banks you should present a great reason. But, once I’ve got a bank loan, just because I wanted to buy a car.

  • Mariel Faulker
    juillet 28, 2011

    hi!,I really like your writing very so much! percentage we keep in touch more about your article on AOL? I need a specialist on this space to unravel my problem. Maybe that’s you! Having a look ahead to see you.

  • Sharolyn Benzi
    novembre 26, 2011

    Marvelous, what a weblog it is! This blog provides valuable information to us, keep it up.