Bellanger condamné

par 2commentaires No tags 0

 
 
SDWJCAC3U3ISCA3SVGMJCAA0AWVQCA5GY29UCAZ4KYZJCAVWR1P3CAP3S5VCCACSJT8YCAHAZ5DACAVDOUXPCAXME75LCAPVOOA5CAOJCTQ9CAA8HIH6CA73WEP5CA98N9U1CA1E2CBLCAKZVF77CAH8V3LS.jpg

Le PDG de Skyrock, Pierre Bellanger, a été reconnu coupable lundi d’avoir corrompu une mineure, avec laquelle il avait eu une relation en 1999-2000, et condamné à 4 ans d’emprisonnement dont 3 ans avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris.
Ses avocats ont immédiatement annoncé leur intention de faire appel, jugeant la condamnation "ahurissante". Une peine d’un an avec sursis avait été requise le 6 octobre lors du procès devant la 15e chambre correctionnelle. Pierre Bellanger, absent à l’énoncé du jugement, a également été condamné à 15.000 euros d’amende et à verser un euro de dommages et intérêts à Laetitia, sa victime, âgée de 17 ans à l’époque des faits.
 
L’accusation reprochait à l’homme de radio d’avoir "favorisé la corruption" de cette adolescente "en l’initiant à diverses formes de sexualité, notamment de groupe, homosexuelle ou sado-masochiste, y compris avec la participation de sa soeur aînée".
A l’audience, le procureur avait estimé que M. Bellanger avait bien "dévoyé" la jeune fille, qui "en huit mois a appris ce que d’autres mettent 30 ans à découvrir". Il avait stigmatisé "une recherche de la minorité, et encore plus de la virginité", se contentant toutefois de réclamer un an avec sursis.
 
                 
Le PDG de Skyrock a toujours nié les faits reprochés, affirmant que Laetitia était consentante. Il a contesté avoir joué pour un groupe de femmes le rôle de "gourou" que lui prêtait l’accusation.
Pierre Bellanger et sa victime s’étaient rencontrés fin 1999, par l’intermédiaire de la soeur de Laetitia, Emmanuelle, 19 ans, qui vivait avec le fondateur de Skyrock et deux autres femmes dans un appartement parisien.
 
Pierre Bellanger, 49 ans, fut l’un des pionniers des radios libres: entrepreneur "écolo", il dirige depuis plus de 20 ans la turbulente radio Skyrock, écoutée des jeunes et première plate-forme de blogs en Europe.
 
                 
C20GCAIGHTKDCAVRCILKCAUBS3GUCA1VB7SQCANFNZUQCAAIND18CAPOBRMGCA7NK8FZCAYVMD3ACAKEOAKSCAJC9AAQCA2WG11CCA5AMR4UCAF1WYUMCAG3COGRCAO82MLBCATTVP8ICASRM1KSCANB4DV3.jpgFils du résistant Claude Bellanger, ancien patron du Parisien Libéré, et de l’écrivain Christine Arnothy, Pierre Bellanger, né à Boulogne-Billancourt en 1958, s’est engagé dans la lutte contre le monopole de l’Etat avec la Fédération des radios libres, à la fin des années 1970. Il est alors étudiant en biologie. En 1980, il lance la première radio avec studio fixe, "Radio Paris 80", qui émet sans autorisation depuis la rue du Chevaleret dans le XIIIe arrondissement de Paris. La station est vite saisie, Pierre Bellanger passe en procès. Devant les juges il proclame: "J’ai émis, j’émets, j’émettrai".Il crée Radio Cité Future, installant ses studios rue Beaubourg, pour couvrir l’élection de François Mitterrand le 10 mai 1981. Mais la radio est brouillée et il doit déposer le bilan. Il décide ensuite de fonder La Voix du Lézard, qui démarre en 1983. En 1986, il transforme La Voix du Lézard en Skyrock, avec Filipacchi Media.
 
Dans les années 1990, Skyrock, écoutée exclusivement par les jeunes, fait beaucoup parler d’elle lorsqu’une vedette du porno, Tabata Cash, rejoint les rangs des animateurs de la station. En 1995, la radio est interdite d’émission parce qu’un de ses animateurs s’est réjoui à l’antenne du meurtre d’un policier. Pierre Bellanger s’insurge contre la "censure" et inflige un camouflet au Conseil supérieur de l’audiovisuel en émettant malgré sa suspension.
 
                 
En septembre dernier, le CSA avait prononcé une sanction pécuniaire de 200.000 euros à l’encontre de Vortex, société éditrice de Skyrock, pour avoir diffusé des "propos décrivant des actes sexuels de façon crue" à une heure de grande écoute.
 
En 1991, le turbulent patron avait fait une grève de la faim pour protester contre les attributions de fréquences faites par le CSA, qui "privaient" certaines grandes villes de la réception de sa radio. Pierre Bellanger est aussi un militant écologiste de la première heure. Il raconte avoir adhéré aux Amis de la terre après avoir vu Brice Lalonde présenter Radio Verte à la télévision le soir des municipales de 1977. Il fut secrétaire général de Génération Ecologie et candidat aux législatives dans le Nord.
Aujourd’hui, Skyrock, radio indépendante dont M. Bellanger est actionnaire minoritaire, rassemble 3,8 millions d’auditeurs, exclusivement des jeunes. C’est la deuxième radio musicale, axée principalement sur le rap, derrière NRJ, dirigée par une autre figure de la radio libre, Jean-Paul Baudecroux. Sur le net, sa filiale Skyblog est, avec 7,6 millions de visiteurs par mois, la première plate-forme de blogs en Europe.
 
                 
Passionné de nouvelles technologies, Pierre Bellanger a écrit plusieurs ouvrages dont "La radio du futur" et "La convergence, c’est le code", sur le passage de l’analogique au numérique.*
 
D’après AFP
0
2 Comments
  • jbx
    décembre 19, 2008

    en effet, la fille a porté plainte pour viol mais il y a eu non lieu, donc elle a été obligée de porter plainte pour un autre motif … en ne demandant qu’un euro, elle prouve qu’elle ne le poursuit pas pour l’argent mais pour faire reconnaitre les faits.
    Pierre Bellanger s’insurge contre la « censure » …mais strictement impossible d’interviewer les animateurs de Skyrock (qui ont reçus des consignes) –> la censure est là ou on l’apprecie…
    ce pote de sarko trouve que sa radio est censurée des qu’il s’agit de sexe, mais elle s’autocensure sur beaucoup d’autres sujets, notamment politiques …skyrock, la fausse radio libre !
    dans ce proces, ce que je trouve hallucinant, ce sont les faits relatés (viol, abus, domination, manipulation, intimidation, pratiques dégradantes, humiliantes voir indignes… l’esclavagisme n’est pas loin)
    finalement, ce qui parait le + hallucinant, c’est la légèreté de la peine !
    vive les radios et les blogs libres !

  • diamanaire
    décembre 20, 2008

    Je pense qu’il faut rester prudent car on ne sait pas grand choses quand au faits réels. Qui sait si nous n’avons pas à faire à une jeune fille soucieuse de ce vanger pour une raison ou une autre. IL semble que la jeune fille en question avait dépassée l’age de sa libertée sexuelle (15). Elle n’était plus une enfant et était libre de quitter ce logement sans pour autant y rester pendant 8 mois. Je reste septique mais condamne toute forme de violence sexuelle s’ils elles existent. De plus Bellanger vivait avec 2 autres filles qui n’ont semble t’il pas portées plainte pour des faits similaires.