Le lundi c’est Gavi

par 8commentaires No tags 0

 
QY50CAE3F7CGCAU40KS3CAQK8IQHCAEKMHACCAR45AKQCA8O92ETCAAJ54SACA6TVH84CAMKNSPYCA8X4LHYCAT4PB6XCAIVX7A6CA7XUGXDCAJE5XU0CA5MU1S7CAZSO1NLCAH563GSCAJ2XU5CCATEX4BC.jpg
 
 
 

Nicolas Sarkozy n’est pas une poupée
 
 
Les gens qui font feu de tout bois sont vite à bout de combustible, jusqu’à devoir sacrifier la charpente dans leur cheminée. Je vous dis ça parce que les médias et les politiques sont ainsi, voraces. Je pense à la fable de « Pierre et le Loup » en lisant tous les articles qui crient à la dictature, à l’abus d’autorité de chef de l’Etat parce que Sarkozy a voulu faire interdire par un tribunal la vente d’une poupée vaudoue à son effigie et des aiguilles à y enfoncer. Il n’a pas le sens de l’humour, il abuse de son droit à l’image ! Haro ! Quand un premier jugement l’a débouté, la presse, la gauche qui en avait fait une affaire politique, les pékins moyens, et même tous mes copains s’en sont réjoui. On a lu que la liberté d’expression restait la règle en France, que pour patron de la République qu’il était, Nicolas Sarkozy n’en était pas moins un citoyen comme les autres à qui des juges courageux avaient osé donner tort.
 
 
WM8RCAMAJ831CACML9W5CA2PN7U4CAQ94NWUCACK99QUCA4A2SNCCA0Z1ED7CANDTX7ECAT86V57CAVCMLCECAU06IKJCAXJYRPMCAW82PX2CASGZCPKCAPQ20SECA53OYQYCAVJVBN5CAM0WWWOCAAM48HV.jpgEh bien, toutes ces opinions ont fonctionné dans le vide, en oubliant la réalité même de l’objet de la polémique et de la plainte de Nicolas Sarkozy : cette poupée vaudoue. Je vous le dis carrément, il n’y a rien de plus dégueulasse que le rite vaudou, de plus mortifère, de plus sanglant. Allez demander ce qu’évoquent ces poupées aux Haïtiens, aux familles des victimes des tontons Macoute, grands adeptes du Vaudou, et de ses sinistres aiguilles à enfoncer dans le corps de qui on veut faire souffrir ou mourir. L’objet ne les fait pas plus rigoler qu’un rescapé de Dachau trouvant dans un magasin de jouet des pyjamas de déportés ou une chambre à gaz miniature. Au niveau ordinaire, considérer ses adversaires, politique, l’amant de votre femme, le mari infidèle, votre concurrent comme un pantin qu’on charcutera à distance en lui arrachant des cris de souffrance, ça n’a rien de plaisant. Pas plus que je n’irai encourager les enfants qui aiment arracher les ailes des papillons.
 
 
diapo-2.jpgMoi qui ne suis pas le Chef de l’Etat, je n’aimerais pas que d’éventuels détraqués s’amusent à tourmenter une poupée qui soit moi ou quelqu’un que j’aime. J’ai d’ailleurs le droit d’être superstitieux. Je ne vois pas pourquoi, pour président de la République qu’il soit, Nicolas Sarkozy devrait s’en accommoder. Si, démocrate, j’exige d’être traité comme le premier des Français, il est normal que celui-ci soit traité comme le dernier.
J’ajoute qu’il y eut des Guignols de l’info où je ne me souviens plus quel personnage tourmentait la poupée de je ne sais quel personnage. Là, on était dans le registre de l’humour, le spectacle. Personne ne s’est plaint.
 
 
Un dernier mot. La réaction de Ségolène Royale a été minable, petite, politicienne. Elle aussi à sa poupée vaudoue, et elle avait fait savoir qu’elle envisageait de porter plainte. Mais quand elle réalisa que Sarkozy l’avait devancée et que tous les avocats des libertés s’étaient donné la langue pour lui faire échec, Ségolène a viré sa casaque, clamant que, elle, elle avait le sens des libertés, et de l’humour. J’ai plus de sympathie pour la Ségolène qui au gouvernement fit interdire les bizutages dans les grandes écoles.
 
0
8 Comments
  • patatalo
    novembre 3, 2008

    j’ai trouvé sa reaction excellente au contraire, il n’y a que les gens butés et aigris qui la trouve minable

  • Jean Meyran
    novembre 3, 2008

    Juste un petit bémol à votre envolée lyrique plaignant le pauvre Président que personne n’aime (façon Calimero)

    Si notre Guignol en chef n’avait pas porté l’affaire en justice, pratiquement personne n’aurait entendu parlé de ces fameuses poupées ; NS serait intéressé aux bénéfices que je n’en serais pas autrement surpris. Encore bravo à lui…

    Bonjour chez vous

  • Jean-Christian Ranu
    novembre 3, 2008

    Renaud,

    quelle envolée !! En ces temps de crise financière mondiale, d’augmentation des inégalités, de chasse aux sans-papiers, de politique économique gouvernementale incohérente, etc…., il est effectivement de la toute 1ère urgence de voler au secours du pôôôvre président si injustement attaqué au moyen d’un instrument comparable aux camps de la mort.

    Bravo Renaud, avec vous, les faibles et les démunis sont bien défendus.

  • Beniguet
    novembre 3, 2008

    Mais c’est qu’il y croirait, au pouvoir maléfique des poupées vaudou, ce bon Philippe Gavi !
    Et l’amalgame avec Dachau, très fort !
    Et un point Godwin, un !

  • michel
    novembre 3, 2008

    Bonjour
    On peut penser que la cour d’appel mettra de l’ordre dans cette sombre histoire au bénéfice du plaignant

  • Jaques
    novembre 3, 2008

    L’allusion a Dachau c’est le ponpon! besoin de vacances peut-etre?

  • udyto
    novembre 4, 2008

    Mais pourquoi Renaud?

    Pourquoi laisser la tribune à M Gavi. Ne peut-il pas créer son propre blog? Meme les moins de 10 ans y arrivent de nos jours…

    Cela évitera ce genre d’article qui ne renseigne sur rien à part l’avis personnel de M Gavi qui m’importe finallement assez peu. Si l’on observe la forme, rien de croustillant, le style est plat, les adjectifs mal choisis. Sur le fond, c’est presque pire. Entre le fait que sarko soit peut etre superstitieux, que les enfants ne doivent pas arracher les ailes des insectes et le douteux amalgamme sur dachau qui n’a absolument rien à faire ici, on le touche, le fond!

    Je serais qd meme d’accord sur le fait que le vaudou est une pratique qui peut faire froid dans le dos mais la bonne solution aurait surement été de traiter cette affaire par le mepris. Jamais autant de poupées auraient été vendues…

    Bref, que ce blog reste une plateforme d’information de premiere main sur les medias. C’est votre valeur ajoutée Renaud, le témoignage au coeur des médias qui tombe n’importe quand dans la journée.

    Plus de billet de M Gavi.

    De l’info média. Et rien que ça.

    Salutations

  • Tartimion
    novembre 4, 2008

    Si on devait interdire la poupee vaudou de Sarkozy sur le simple fait que l’on detourne « un rite sanglant » a des fins humoristiques, il faudrait se poser la question de l’interdiction des film humoristique de guerre (rite humain bien plus brutal, aveugle et sanglant que le rite vaudou).

    Interdisons donc « la grande vadrouille » !!!