Equilibre du temps de parole: le pluralisme en danger. Réaction du CSA.

par 10commentaires No tags 0

 
 
 
 
ORDMCAB82ZE5CA5H2UGQCAAPJCETCAY9IAAYCAUZKA5KCAJ58YSOCA59AOA2CA1OCLRQCAL3YHF2CAC1OBJ8CAIBGOFYCAAR47L3CAW1SBWUCA2BYEX5CAG92270CAHCBM0QCAG6OSCPCA2KQ33OCANJ0LPS.jpg

C’est une somme de règles instaurées par le CSA, en février 2000, mais qui n’ont jamais été réellement appliquées…Il y a huit ans, en effet, les neuf membres du Conseil Supérieur de l’audiovisuel, votaient à l’unanimité un dispositif baptisée « Pluralisme et liberté de communication », qui imposait   alors aux chaînes de télévisions et de radios le respect draconien de l’équilibre du temps de parole pour les hommes et formations politiques : cette fameuse et absurde règle des trois tiers qui impose aux chaînes de veiller à assurer un temps d’intervention équitable entre les membres du gouvernement, les personnalités appartenant à la majorité parlementaire et celles relevant de l’opposition .
 
Mais depuis huit ans, les chaînes de radio et de télévision, convaincues qu’un tel dispositif était difficilement applicable, ont opté, sans l’avouer, pour un équilibre du temps de parole plus simple: 50/50. 50%, pour la majorité, 50% pour l’opposition. Et il faut bien constater que pas une voix ne s’est élevée, à gauche comme à droite, depuis huit ans et bien au-delà, pour critiquer une partition du temps d’antenne qui sied aux états-majors politiques.
 
images.jpgMais voilà que le CSA a décidé de taper du poing sur la table et d’exhumer une règle des trois tiers que les chaînes de télévisions et de radios, rappellées à l’ordre, seront sommées d’appliquer à la lettre au plus tôt, dès le mois de janvier. En l’espèce, il s’agit, ni plus ni moins, de faire en sorte que le parti majoritaire, l’UMP, ainsi que le gouvernement disposent, comme les textes le prévoient et l’indiquent, des deux tiers du temps de parole sur les antennes de radios et de télés. Un temps d’antenne auquel il convient d’’ajouter celui lié à l’actualité et aux interventions du chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy.
 

T7LWCAVI0ZZ7CAUIDGQ2CANB34A5CA8084ILCA8FJLL7CA38X841CACIFD0DCA165CN6CAOX4434CAA6MXVACAY0NQ8ZCATNKCDICAZO5YO1CANG33RZCATWTWZ2CAHSWP89CA9JSOCRCAELFEY0CAKGD43U.jpgC’est ainsi qu’au total, la droite majoritaire et le président de la République devraient se voire attribuer plus de 70% du temps d’antenne audiovisuel. Inutile de dire que l’opposition, comme les sociétés de journalistes, devraient monter en ligne contre ce vieux dispositif, oublié de tous. Ce que l’UMP n’osait réclamer, le CSA l’impose, texte à l’appui ! De quel pluralisme, en effet, parle t-on ? Quelle est cette règle inique qui aura pour effet de verrouiller l’information politique et de fausser le jeu démocratique dans les médias?

PS: Piqué au vif, le CSA n’a pas manqué de réagir à cet article, m’expliquant que l’institution présidée par Michel Boyon ne fait qu’appliquer des textes anciens et dont l’actuel président du CSA n’est pas l’auteur. 

Certes. Mais c’est aussi toute la question. On serait en droit d’attendre d’une instance de "régulation", le mot a été bien trouvé, comme que le CSA, qu’elle se penche sur des règles archaiques, quitte à les réformer.

Car, encore une fois, cette fameuse règle des trois tiers est un bien joli cadeau fait à une majorité présidentielle. Qu’elle soit de droite ou de gauche.     

0
10 Comments
  • michel
    décembre 4, 2008

    Rajouter du temps de parole à la majorité, c’est courir le risque de devoir écouter encore plus souvent Frédéric Lefèvre!!! Attention, Renaud; il n’aime pas que l’on attaque le CSA!

  • chris
    décembre 4, 2008

    De quel pluralisme parlez vous ? La majorité des journaliste affichant leur gauchisme, je me pose des questions

  • Sasa
    décembre 4, 2008

    Très bonne idée, Michel : donner encore plus la parole à Frédéric Lefebvre, c’est le meilleur moyen de plomber l’UMP !

  • Pistranias
    décembre 4, 2008

    Quel doux rêveur ! Je veux parler de CHRIS. Sans les journalistes et les medias, sarkozy n’aurait jamais pu être élu en 2006. Ils vont nous en faire bouffer du Sarkozy et du Lefèvre. dans trés peu de temps on ne saura même plus ce qu’est le pluralisme audiovisuel.

  • Blasé
    décembre 4, 2008

    Sans doute canal+ n’est il pas comptabilisé dans les temps de parole. Le grand journal notamment a tribune ouverte à l’opposition, mention spéciale pour S Royale avec deux invitations en deux semaines avec entre temps quotidiennement ses lieutenants. La plupart des rubriques de cette émission donnent lieu à des happenings anti-gouvernement ou le public est invité à siffler, cela va jusqu’à la météo !!! Et que dire de Groland et autres Guignols où sous couvert d’humour satyrique on déverse des tombereaux d’approximations et contre vérités contre la majorité actuelle. A tout ceci aucun contrepoids …
    Mentez mentez il en restera toujours quelque chose disait quelqu’un …

  • chris
    décembre 4, 2008

    J’adore l’argument journalistes gauchistes. Les journalistes seraient de gauche, mais aussi les profs etc. etc.Sauf que depuis 1995 le président et de droite, que le gouvernement aussi sur 8 ans ans de cette période. En 2002 il n’y a pas eu de candidat de gauche à la présidentielle. Que tout ce petit monde soit de gauche c’est possible, mais visiblement leur supposée propagande est assez limitée.

  • Tantate
    décembre 4, 2008

    Je me rappelle pendant la présidentielle. BFM consacrait le temps imparti au PS pour montrer Royal en meeting et le temps imparti à l’UMP pour relayer les accusations du Canard enchaîné à l’encontre de Sarkozy…

    L’inéquité va bien au-delà d’une simple question de temps de parole et l’application de cette règle ne va rien y changer, j’en ai peur…

  • Pierre
    décembre 4, 2008

    Vous me faites bien rire en parlant de « règles archaiques » datant de… 8 ans ?! Ce sont plutôt vos réactions qui sont archaiques, à tapper encore et encore sur le Pdt qui a été élu (en 2007 et non en 2006, PISTRANIAS), contrairement aux journalistes qui, comme le dit CHRIS sont pour leur très grande majorité de gauche (Toussaint et Pulvar étant 2 des plus grands défenseurs de la pensée de gauche). Le lobbying actuel des journalistes (acharnement sur la police, la gendarmerie, les juges… les pseudo-dérives totalitaires…) continue avec M. REVEL qui voudrait qu’une mesure prise pourtant sous Jospin ne s’applique pas ?! Pourquoi cela vous dérange-t-il ? Auriez-vous réagi de la même façon si Royal avait été élue ?
    Sinon, je partage totalement le point de vue de BLASE sur Canal+ dont toute sles émissions sont clairement gauchisante…
    J’espère très sincèrement que Sarkozy arrivera à briser votre opposition partisane qui ne fait que mentir sous prétexte de, soit-disant, jouer un rôle d’opposition. Ne vous prenez pas pour ce que vous n’êtes pas, vousn’avez pas été élu. Vous êtes là pour fiare un travail d’enquête,contradictoire et objectif, en vérifiant vos sources. Commencez donc à réapprendre les bases de votre métier avant de vous en inventer un autre.
    Vive la démocratie et brisons les castes !

  • Pelicane
    décembre 4, 2008

    cher R. revel, le CSA ne peut pas modifier des règles qui sont posées par la loi. le conseil d’état l’a rappelé récemment mais cela a dû vous échapper (sinon quelle autre excuse trouver à vos affirmations péremptoires ?)

  • Pistranias
    janvier 7, 2009

    Concernant la date d’élection de 2006 qui est fausse bien sur, les gens à peu près dans le coup auront compris que c’était une faute de frappe, 2007 étant la l’année de l’élection de sarkozy.