Non ingérence.

par 15commentaires No tags 0
Eric Zemmour est-il en train de devenir la tête de turc de nombre de mes confrères, qui ne supporteraient plus de voire ce journaliste hanter les plateaux de télés pour asséner ses vérités et flinguer qui bon lui semble ? Invité de Plus Clair, ce week-end, où il revendiquait une liberté de ton, Zemmour s’est habilement défendu. Refusant qu’on l’enferme dans la case, inconfortable et injuste pour ce qui le concerne, des journalistes-snipers, l’homme n’a rien voulu lâcher. Et il s’en est, du coup, plutôt bien sorti.
 
Reste le fond du problème que pose son profil. Je suis de ceux qui le zappent immédiatement, dès lors que sa trombine apparaît à l’écran. Non pas que le garçon est idiot ou déplaisant, (c’est même plutôt le contraire). Mais cette vogue qui consiste à offrir un tréteau à des journalistes-bateleurs supposés intervenir sur tout, (et à tout bout de champs), m’insupporte. Quelle légitimité ont-ils pour asséner des vérités là où des sommités, (chercheurs, écrivains, intellectuels, prix Nobel…), ne sont jamais invitées sur les plateaux ? Quel crédit ont leurs expertises? En quoi font-il avancer le débat et évoluer la pensée? Cette stratégie marketing, mise en place par les chaînes, qui consiste à pimenter artificiellement les talk-shows en y greffant des journalistes aux coups de gueules faciles et prévisibles, trouvera, je l’espère, un jour sa limite. 
 
Sans moi, en tous les cas. C’est en effet ce principe de « non ingérence » que je me suis imposé depuis longtemps. J’ai décliné ainsi l’invitation de Paris Première, qui me propose, de longue date, de participer à la bonne émission de Géraldine Muhlmann, Cactus. Je trouverai, en effet, totalement incongru et indécent, de demander à un journaliste médias, chroniquant sur le Paf, (ce que crois savoir faire), de soliloquer sur la crise financière, l’ouverture des magasins le dimanche où la diplomatie de Barak Obama. Le petit écran et ses coulisses me sufffisent…
 

Non pas que je n’ai pas d’avis sur ces questions, mais je crains qu’ils n’intéressent que ma famille, et encore! Les directions de chaînes ont, il est vrai, beaucoup de difficultés, me dit-on, à trouver dans la sphère intellectuelle des personnalités suffisamment abrasives pour capter l’attention des téléspectateurs et nourrir le débat. Mais a t-on vraiment bien cherché? Et ne serait-il pas temps que les intellectuels reprennent le pouvoir, donnent de la voix et partent à l’assaut des tréteaux de télés.  

0
15 Comments
  • Pascal PETIT
    décembre 8, 2008

    Eric Zemmour était bien sur Canal + ce week end , mais c’était samedi dans « + Clair » et non dimanche dans « Dimanche + » !! Bien à vous !

  • Hervé
    décembre 8, 2008

    Cher M Revel,

    Contrairement à vous,je pense que la présence de personnages comme Zemmour ou Nauleau enrichit les programmes où ils sont invités.
    Qui plus est un personnage comme Zemmour apporte énormément sur le plan culturel sans avoir la condescendance d’un BHL ou autre philosophe du même acabit.
    Ce qui ne m’empêche pas de vous suivre également dans l’excellente émission pif paf où la pluralité des journalistes fait de cette émission sur les médias une des meilleures du PAF loin derrière +clair qui en a perdu.
    Bien à vous.

  • Potiron
    décembre 8, 2008

    Pour une fois qu’une personne ne fait pas preuve de bien-pensance et de suivisme et avance des arguments documentés, le système tente de le décridibiliser. Tous les journalistes se contentent d’assurer le service après vente de leurs invités, sauf quelques uns, comme Naulleau ou Zemmour. Pour le reste, Zemmour se défend très bien tout seul : les races existent, comme l’indiquent nos textes de références. En arriver à nier qu’une personne est noire, quand dans le même temps les mêmes personnes promeuvent (à raison selon moi) les minotités visibles à l’écran, c’est quand même hallucinant…

  • Alex
    décembre 8, 2008

    Zemmour s’est bien defendu ?
    On a pas regardé la même emission. Je l’ai trouvé pathetique. Lorsqu’il répond : « mais qui s’est lui ? » après les propos d’un journaliste, c’est gerbant de mepris.
    La journaliste a eu parfaitement raison de lui rétorquer : « c’est un journaliste qui exprime ses opinions comme vous demandez à le faire ».

    Concernant les races, là non plus nous n’avons pas les même dicos. On parle de race humaine, pas de races parmi les hommes. Un noir, un blanc, un beurre ont les mêmes gênes, celle de la race humaine. Et lorsqu’on differencie des races au sein de la race humaine, on appelle ça un raciste.

  • J-S
    décembre 8, 2008

    Monsieur Alex, vous reconnaissez la Race Humaine? L’ONU, s’appuyant sur des faits scientifiques, a établi l’inexistence de toutes races, et également celle de la race humaine au sens scientifique du terme! ! Vous vous contredisez!
    Zemmour condamne le communautarisme, mais pour appuyer ses propos, il utilise les termes employés par ses opposants dont fait partie SOS-racisme! N’oublions pas que les représentant de cette association veut des noirs, des maghrébins, une représentation RACIALE de la société française au sein du gouvernement… ?raciale? c’est pas moi qui a dit, c’est SOS-racisme!

    Concernant la remarque de l’éditorialiste de ‘lepost.fr’, Zemmour ne condamne pas l’opinion de Bruno Roger-Petit mais remet en question les droits que s’attribue ce dernier à le bannir de la scène audiovisuelle. Zemmour n’a pas demandé qu’on bannisse cet éditorialiste de la tv!

    Zemmour, continuez !

  • Steven
    décembre 8, 2008

    Voici une vidéo comparant les propos d’Eric Zemmour et d’Alain Soral (conseiller de Le Pen, ancien militant communiste, il est celui qui a œuvré au rapprochement Dieudonné/Le Pen) :

    http://www.dailymotion.com/video/x6kaaj_zemmour-soral-mme-combat_news

    Viendrait-il à l’idée de Ruquier, Naulleau, Domenach, de débattre avec Soral ? Le Figaro, France 2, I Télé et France O engageraient-ils Soral comme chroniqueur ?

    PS : Pour pousser la comparaison plus loin, il convient de jeter un œil sur les ouvrages des 2 lascars : « Vers la féminisation » de Soral et « Premier Sexe » de Zemmour. C’est quasiment du « copié-collé » !

  • L'indépendant
    décembre 8, 2008

    A Alex. Il existe L’ESPECE humaine qui comporte en son sein des races (tout comme l’espèce canine). En outre, comment voulez-vous qu’il existe des racistes ou anti-racistes si selon certains esprits, les races n’existent pas ?… Cela est ridicule ! Dès lors que l’on dit désormais des vérités ou des faits on est taxé de raciste… Heureusement que la co….ie humaine ne tue pas, certains en seraient les premières victimes !

  • Pierre
    décembre 8, 2008

    @ Alex : votre post est faux et stupide du début à la fin. Vous devriez ouvrir le dico et lire la définition de race et vous constateriez que vous racontez n’importe quoi…

  • Martino
    décembre 9, 2008

    Deux poids, deux mesures !

    Quand Zemour (que je n’ai pas, ni ne partage les idées) évoque les « races » blanches et noires, tout le Landernau médiatique sursaute.

    En revanche, quand Florence Dauchez déclare qu’Obama est un noir « qui pense comme un blanc », rien ne se passe. Pas un frémissement, un article de presse ou un sujet repris sur les blogs… (sauf peut être ici, bravo à Renaud Revel, d’ailleurs).

    Il est plus facile de relater les écarts ou fautes professionnelles d’un journaliste sans langue de bois ou… D’une blonde ! (humour à la Zémour, faussement misogyne).

  • Redgrunt
    décembre 9, 2008

    @Martino : vous comparez des concepts qui ne sont absolument pas comparables.

    Zemmour évoque un concept pseudo-scientifique qui est fondamentalement faux. La différence de couleur est l’expression d’un phénotype, d’un ensemble de gênes partagés par un groupe de personnes, comme on peut voir des familles où tout le monde est roux. Ça ne fait pas d’eux une race à part. Personne ne nie l’existence de personnes ayant la peau un peu blanche ou un peu noire mais avec bien d’autres variations s’exprimant génétiquement. Un être humain existe de par l’expression de ses 25000 gênes. Laisser croire qu’une séparation binaire blanc/noir existe est une escroquerie intellectuelle. Cette escroquerie a un but. Le raciste du 21e siècle prétend que son but n’est pas de dire que telle race est supérieure à telle autre. Mais admettre l’existence de races distinctes, c’est le préambule à la tentation d’un patriotisme et d’un protectionnisme racial. Admettre l’existence des races, c’est implicitement accepter de vouloir favoriser celle qu’on s’attribue.
    Les « races » sont la création médiocre de faibles d’esprits qui ont besoin de sentir la présence rassurante de la meute primitive tribale autour d’eux.

    Florence Dauchez évoque elle une réalité sociale qui fait qu’aux états unis, les diplômés des grandes écoles sont plutôt des individus ayant une couleur de peau claire, et que 10% des individus mâles ayant une couleur de peau foncée sont en prison. Pas la peine de vous expliquer bien sur, qu’il n’y a pas de prédispositions génétiques à la prison.

  • Johann
    décembre 9, 2008

    Cet homme est la preuve vivante qu’il y a deux poids deux mesures dans le traitement médiatique. Placez les propos, qu’il a tenus sur Arte, dans la bouche de Dieudonné ou Bigard pour voir, ils ont été black-listés pour moins que ça.

    Sur le fond, je me souvient avoir entendu un reportage radio des années 40 à propos d’une exposition où on apprenait aux gens à reconnaitre ceux de la race juive, parce qu’ils n’ont pas la peau bleue, ce qui aurait été tellement plus facile. Rien que d’y repenser, ça me glace. Zemmour n’a-t-il pas étayer sa théorie par un « ça se voit »? Où met il la limite entre les races: La couleur de peu, la forme du nez, des lèvres?

    N’oublions pas qu’il est, avec d’autres, un théoricien de la lutte contre l’anti-racisme. Je fais un peu de math et pour moi, moins par moins, ça fait plus. cqfd.

  • GED
    décembre 9, 2008

    S’il ny avait que Zemmour, mais ce sont toujours les mêmes pseudo-experts dans les émissions de télévision. Or, sur France Culture par exemple, il y a une péliade de gens hyper-compétents dans leur domaine que l’on invite jamais. Il est vrai qu’ils parlent pour dire quelque chose, ils ne font pas du verbiage.

  • Martino
    décembre 9, 2008

    @REDGRUNT qui a écrit « vous comparez des concepts qui ne sont absolument pas comparables ».

    Dans mon message, il n’est pas question de « Concepts » mais de CONSTAT sur le traitement médiatique.

    Je ne compare pas les deux déclarations de Dauchez et Zemmour, je déclare qu’elles sont toutes deux INACCEPTABLES.

    Le débat intellectuel sur les « concepts » et autres « postulats » idéologiques ou journalistiques ne sont pas des sujets prioritaires. Il y a bien plus important.

    En revanche, je suis surpris que les médias n’aient pas du tout relayé une affirmation aussi grave que celle qu’a proféré Florence Dauchez alors que les séquelles médiatiques de Zemmour sont considérables.

    Je maintiens que ces deux affirmations/postulats/propos sont tout autant inacceptables. Je me refuse à accepter de « hiérarchiser » l’ignoble ou l’intolérable. Ou préférer la peste au choléra.

  • L'indépendant
    décembre 9, 2008

    A Martiono. La vérité est que vous pratiquez le terrorisme intellectuel. Il est parfaitement ridicule de traiter de raciste les personnes qui constatent simplement des faits. La mauvaise foi est de votre coté. Un exemple : au sein l’espèce canine, existe-t-il une seule race ?… Il en va de même pour l’espèce humaine qui comporte en son sein plusieurs races, ne vous en déplaise.

  • Redgrunt
    décembre 10, 2008

    @Martino : Je ne peux que vous donner raison même si je continue a penser que les propos de Zemmour sont bien plus lamentables que ceux de Dauchez.
    Les racistes jouent beaucoup de l’ambiguité que certains mots peuvent avoir et avec beaucoup de mauvaise foi ils peuvent prouver tout et son contraire en confondant allègrement faits, hypothèses, preuves pseudo scientifiques et conclusions abusives.
    C’est pourquoi les mots et les concepts sont importants quand ils permettent de lever l’ambiguité.

    Le revival racial vient probablement en partie de l’usage a répétition des termes « de race xxx » utilisé dans les téléfilms américains et de plus en plus dans les journaux télévisés alors que le sens linguistique et l’usage du mot race sont totalement différents chez nous