L’image de la femme dans la pub et les médias.

par 7commentaires No tags 0

aubonecd3.jpg

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Un sondage IPSOS, commandé par le ministère de la Solidarité et le Service d’Information du Gouvernement sur la question de la place de la femme dans la publicité et les médias a été rendu publique. Rien de neuf sous le soleil: Les femmes interrogées s’estiment en grande majorité maltraitée par les publicitaires Voici les principales conclusions de cette étude.
 
 
« L’image des femmes telle que véhiculée par la publicité est jugée dévalorisante pour les femmes (à 55%, contre 37%). Ce jugement est particulièrement porté par les femmes, 62/32 contre 47/43, pour les hommes), mais aussi par les 18-24 ans (65/35), les 70 ans et plus (60/27), les cadres supérieurs (63/34), et ceux qui possèdent un diplôme d’enseignement supérieur (60/30, contre 47/44 pour ceux qui ont un diplôme inférieur au baccalauréat).
 
Seuls les ouvriers ne partagent pas ce jugement : 48% trouvent l’image de la femme valorisante, contre 46% dévalorisante.
Ce jugement globalement négatif se renverse concernant: le monde du travail (61% trouvent l’image de la femme valorisante), les médias, (63%) et la vie politique (73%).
Dans le monde du travail :
L’image des femmes est jugée valorisante par 61% des sondés (contre 34% qui la trouvent dévalorisante).
Les hommes sont particulièrement positifs (72/24), de même que les 70 ans et plus (68/26), les ménages aux revenus supérieurs à 3000€ (68/30), ainsi que les sympathisants UMP (67/31). En revanche, les femmes (51/43) et les 35-44 ans (54/41) se montrent plus nuancés dans leur jugement, alors que les sympathisants PS jugent cette image dévalorisante (45/50).
Dans les médias :
Là encore, l’image des femmes est globalement jugée valorisante (64/30).
Ceci en particulier par les hommes (71/22, contre 58/37 pour les femmes), les 45-59 ans (70/23), les ouvriers (69/26), ainsi que les ménages aux revenus supérieurs à 3000€ (71/23).
Les différences partisanes sont, sur ce point, relativement faibles : 65% des sympathisants PS (contre 29) jugent l’image de la femme valorisante dans les médias pour 71% des sympathisants UMP (contre 25).
Dans la vie politique :
Enfin, dans la vie politique, l’image des femmes est jugée valorisante par 73% des Français (contre 22).
L’écart est toujours présent entre hommes (77/20) et femmes (70/24), tandis que certaines catégories se montrent particulièrement positives : les 18-24 ans (76/20), les personnes aux revenus inférieurs à 1200€ (84/14) et les sympathisants UMP (84/13 contre 71/25 pour les sympathisants PS)."
0
7 Comments
  • nadhir
    février 10, 2009

    pour lamour

  • Mack
    avril 28, 2009

    A mon avis,je pense que l’image de la femme est bafouée au prfit du résultat,des bénéfice ou encore mieux du chiffre d’affaire.
    Quant à l’éthique ou la morale elle n’est pas respectée non plus

  • Abedi
    novembre 7, 2009

    Entant que moraliste, je déplore la course effrénée à l’argent des publicitaires qui exploitent la femme sans aucune pudeur. C’est désolant, un monde où le sexe faible n’ont pas leurs places. En outre, je recommande à tous ceux qui s’adonnent à cette pratique de vouloir lire l’encyclique de Jean-Paul II sur le rôle et la vocation de la femme.

  • Alexandra
    novembre 7, 2009

    En tant que moraliste? Ce n’est pas en affirmant détenir la vérité et en se dressant en moraliste tout-puissant qu’on devient tolérant. Et ne me parlez pas de religion(s) surtout de celle-là, la catholique, qui se considère supérieure aux autres mais n’est pas capable d’évoluer avec son temps. Celle-là qui considère que le rôle de la femme est celui d’engendrer (sans plaisir, svp), de fonder une famille et d’obéir à son mari. Combien de temps la femme va-t-elle être limitée par la connerie de religions faites par des hommes et pour des hommes et dont l’unique but et de justifier ce besoin de domination de la femme??? Alors ne me parlez pas de Jean-Paul II, je ne cois pas que ce soit une référence en la matière…

  • mange tes morts
    mars 11, 2010

    Ce site est trop nul il pue du cul

  • kininga
    mai 6, 2010

    pour ce probleme qui parait complique a certain egards, les femmes sont aussi responsable de toute cette nature bestiale, car elles sont les premieres a s’exposer.

  • Élisabeth
    octobre 10, 2010

    Je crois que la femme a été longtemps brimé, qu’elle a travailler fort pour être l’égale de l’homme. Qu’elle se laisse exploiter de cette façon en dépréciant toutes les autres femme c’est inacceptable. Après on se demande pourquoi les hommes nous traitent comme des objets, commençons d’abord par se respecter.