Quand « J2M » continue à nous jouer « J6M »

par 5commentaires No tags 0
Le même visage poupin, le même sourire en coin, le même front bulbeux et ce même aplomb…Depuis quelques jours, l’ancien patron de Vivendi, Jean-Marie Messier, sillonne les plateaux de télés et les couloirs de rédaction où les micros et les plumes se tendent. «Toute honte bue », souligne à juste titre Libération, qui pointe du doigt les incohérences d’un homme chantre d’un libéralisme échevelé, au début des années 2000, devenu aujourd’hui l’apôtre d’un capitalisme repenti.
 
Entendre l’ancien fossoyeur de Vivendi vaticiner à nos oreilles éblouies et se perdre en prophéties, a quelque chose de surréaliste et de presque indécent. L’homme n’a pas changé : il croit tout ce qu’il dit, tout ce qu’il rêve, tout ce grand désordre d’idées qu’il assène, comme aux plus belles heures de sa gloire : des tonnes d’affirmations qu’il chevauche avec l’aplomb de l’augure qui ne tolère aucun démenti. On reste pantois devant cette avalanche   de prophéties qui nous renvoie six ans en arrière.
Personne n’a oublié les images de « J6M » quittant le siège de Vivendi en larmes, laissant derrière lui une entreprise en ruine, exsangue, au bord de la faillite. Combien de plans sociaux ont du être engagés après son départ pour sauver Vivendi de la déroute? Combien de salariés de ce groupe ont été virés une fois connue l’ampleur des déficits ? Il aura fallu injecter, à l’époque, deux milliards d’euros pour sauver la boite.   
 
A croire que tout cela n’était qu’un mauvais rêve. Et que les années passées, "Medialand" aurait oublié les frasques et les rêves de grandeur d’un patron symbole absolu de ce qu’il dénonce aujourd’hui dans un livre, Le jour où le ciel nous est tombé sur la tête. Le capitalisme financier a été frappé de folie, affirme t-il dans un toboggan de mots à donner le vertige, avec le sérieux de l’inspiré qui porte cape ténébreuse et parle avec les Dieux de la finance, même lorsqu’ils sont ne plus que stuc et plâtre. On a seulement envie de lui couper le sifflet. De dire à J2M : silence! 

Ci-dessus, l’une de ses récentes et savoureuses prestations médiatiques.           

0
5 Comments
  • Pierre Guillery
    janvier 16, 2009

    Bien d’accord avec vous.

    Mais si vous voulez qu’il se taise, pourquoi parlez vous de lui, et pourquoi proposez-vous en ligne une vidéo d’une de ses (très) nombreuses interventions ? Lesquelles interventions sont toutes critiquées par ces mêmes journalistes qui invitent ce bonhomme : il y a vraiment un truc qui m’échappe là… Vous nous expliquez ?

  • lotustus
    janvier 16, 2009

    Bien d’accord avec Pierre je ne comprends pas pourquoi tous les médias ont ouvert les colonnes et les micros à JMM. Qu’il n’est pas changé cela ne fait aucun doute mais que les journaleux se fasse une nouvelle fois piéger comme des bleus j’ai peine pour eux… JMM a besoin des médias pour assouvir son EGO et faire tourner sa petite boutique. Moi qui comptait justement sur les journalistes pour faire le tri dans l’information et m’évitez de tomber dans le flot des informations manipulées, non vérifiées, sans recul du web… C’est con…
    Mais c’est juré cette fois-ci son bouquin je ne l’achèterai pas ça c’est sur.

  • Patrick
    janvier 17, 2009

    Messier se paye notre tête grâce aux media, je suis bien d’accord !

    Et j’avance une autre explication dans mon billet : « … il est juste venu faire sa promo, pour vendre son bouquin, faire parler de lui et essayer de reprendre pied dans le système économique français qu’il connaît si bien, avec les politiques, les financiers et les copains pour lui servir la soupe. Car, s’il a l’air nunuche, il n’en est pas moins intelligent ! Et il a bien vu que la situation économique aux USA était vraiment terrible ! »

    lien = http://portage-aquitaine.blogspot.com/2009/01/messier-se-paye-notre-tte-grce-aux.html

  • Hervé
    janvier 17, 2009

    Et que dire du comportement de Nicolas Demorand qui n’a pas laissé un auditeur,certes vindicatif au sujet de la présence de JMM,poser sa question,au lieu de polémiquer sur son comportement,et d’en rajouter jusqu’à la fin de l’interview?
    Dommage pour cette fameuse position démocratique que N Demorand revendique.
    Quant à la présence de JMM,aucun intérêt particulier à écouter sa promotion,il ne mérite pas notre considération.
    Mais il faut le laisser parler,en ce moment cela ne peut que le desservir!

  • laurent
    janvier 18, 2009

    article debile facile et dénué d’interet. Un pauvre journaliste qui pense faire du croustillant en cassant du Messier…
    1: c’est démodé
    2: ca ne colle pas avec le bouquin (qu’il n’a pas lu, moi oui, je viens de le finir..)

    Un acticle dans l’express, du niveau des reactions de certains auditeurs demeurés de France Inter… le niveau baisswe sur internet..

    et c’est pas a cause de JMM.