Radio: les musicales en péril.

par 1 No tags 0

 
 
 
 
 
 
 

Le monde de la radio connaît un séisme. C’est une lame de fond, silencieuse, mais puissante, qui semble lentement laminer l’audience des musicales. Sondage après sondage, les ténors de la FM, NRJ, NRJ, RFM, Fun Radio, RTL2, Chérie FM ou encore Virgin Radio, voient leurs parts de marché se réduire, victimes d’Internet, où la jeune génération va désormais picorer et piocher. Le phénomène va grandissant, au point que l’on peut s’interroger sérieusement sur l’avenir d’un modèle économique en péril.
 
Le dernier sondage Médiamétrie, publié ce matin, confirme magistralement cette tendance. Toutes les musicales piquent du nez, à l’exception de Skyrock, une station à part, quasi communautaire en raison de l’impact sur toute une génération d’auditeurs de son animateur vedette, Difool. Pour le reste c’est la Bérézina. 
 
L’érosion des musicales fait le bonheur des généralistes. Et c’est là l’autre enseignement de ce sondage qui illustre bien l’excellente tenue de stations que l’on promettait, hier, à une disparition proche, avec l’essor d’Internet. C’est tout le contraire qui se produit.
 
mouv_fs.jpgAvec 10,6% d’audience cumulée, France Inter obtient sa meilleure audience depuis 5 ans et talonne, d’un cheveu, NRJ, qu’elle devrait en toute logique dépasser lors du prochain sondage Médiamétrie. La station de Frédéric Schlesinger (photo)reste première radio de France de 7h30 à 8 heures, de 12 heures à 13h30 et de 18h30 à 20h45. Le succès de la matinale de Nicolas Demorand se confirme, avec 3 784 000 auditeurs. Le Fou du roi de Stéphane Bern est également en progression. Tandis que France Inter, plus généralement, reste leader sur les CSP+.
 
 
 
 
 
 
 
alexandre-bompard-canal.jpgEurope 1, également, fait un joli bond en avant : c’est sa plus forte progression depuis 5 ans. Avec 10% d’audience cumulée, la station d’Alexandre Bompard redresse joliment la tête. Ruquier, Morandini, Elkabbach engrangent de nouveaux auditeurs. Tandis que tout le fond de grille de la station affiche de belles couleurs. En cela, le challenge relevé, à l’été 2008, par Alexandre Bompard se révèle gagné.
 
 
  
 
axel-duroux-printscreen-du-wwwnouveleconomistefr.jpgRTL n’est pas en reste. Même si la station de la rue Bayard décroche, d’une année sur l’autre, de deux petits dixième de points, (à 12,7% d’audience cumulée, elle n’en demeure pas moins encore très haut : la grosse cylindrée pilotée par Axel Duroux reste une belle machine, solidement ancrée sur des audiences quasi stables. A noter que le journal de 8 heures de RTL reste le plus écouté de France, avec quelques 2 millions d’auditeurs.
 
 
 
 
 
 
 
  

CS21CA6SX9QXCAP93LGLCAYULIVUCAVXZXRACAXSJXIACA6W91WLCAA2C1BTCANL03YJCAOQYCQPCAZNZ8EUCA4R2C3OCAV904OSCAB1TZBCCAJ7QBDKCAO6886UCAIEMMASCANXOGWPCAFJBF7NCA3L9K49.jpgReste RMC. Là aussi, satisfaction. La radio d’Alain Weill progresse, (à 6,2% d’audience cumulée). Jean-Jacques Bourdin, le matin, reste solidement accroché à une tranche qui marche. Et l’ensemble de la grille de RMC progresse par petites touches.  

0
1 Comment
  • tetu29
    janvier 15, 2009

    A propos d’Europe 1, et n’en déplaise à Renaud, c’est Marc-Olivier Fogiel qui ramène du monde sur sa tranche, accompagné de Nicolas Canteloup… Elkabbach, je ne suis pas certain.