Télévision: le tennis en crise.

par 2commentaires No tags 0

federer.jpg

Déjeuner ce jour avec le patron de l’une des principales sociétés d’achat de droits sportifs au monde. Ce bon connaisseur du secteur m’expliquait que le business tennis était en chute libre. La faute en incombe, d’abord, aux grandes chaînes de télévision nationales qui rechignent de plus en plus à diffuser rencontres et tournois, au motif qu’un match de tennis dure souvent trop longtemps. Et que les grilles des programmes des chaînes ne peuvent du coup les accueillir.
 
L’autre raison tient à la faiblesse de audiences : la multiplication des tournois « in door » a tendance à banaliser ce sport qui enregistre, sauf exception, des audiences de plus en plus faibles. Exemple, l’Allemagne où la disparition du circuit de champions allemands, comme Boris Becker ou Steffie Graff, a eu pour conséquence d’éloigner des écrans de télévision les téléspectateurs d’outre-Rhin.

Cette désaffection croissante a des conséquences économiques directes. Touchés par la crise et réservés quant à la visibilité médiatique de ce sport, trois des principaux sponsors du tennis, à travers le monde, (Mercedes, Sony Ericsson et Mastercard), viennent de résilier les contrats qui les liaient au monde du tennis pro. Au grand désespoir d’organisateurs de tournois en quête de nouveaux partenaires.

0
2 Comments
  • romantique
    février 25, 2009

    il faut être fort à la fft

    changer bimes par jean gachassin – lequel a préféré aller parader voir les rugbymen français alors que sa place était de soutenir mauresmo en demi à l’open gaz de france! pour son premier grand tournoi depuis son élection à la fft.

    même si je pratique je n’ai aucun intérêt pour le tennis à la tv (les jeunes preferent le tennis à la tv chaine wii)

  • Marianne Chenet
    février 26, 2009

    Pas de commentaire, mais juste l’espoir que ces lignes passeront VRAIMENT devant les yeux de Renaud. En souvenir de multiples vacances passées en Espagne (tu devines où, bien sûr!) ça me ferait plaisir de reprendre contact et d’avoir des nouvelles de Vincent et Sophie. Amical souvenir du bon vieux temps! Marianne.