Sarkozy et son narcotrafiquant.

par 17commentaires No tags 0

a^hatie.jpg

La désacralisation de la fonction présidentielle atteint des sommets…Jamais dans l’histoire de la Cinquième République le style et les manières d’un président de la République se seront faits autant étriller par les journalistes. L’épisode du séjour de Nicolas Sarkozy au Mexique et les conditions de son hébergement par un homme d’affaires du pays ont donné lieu à des commentaires inimaginables sous d’autres cieux politiques, (je pense à Jacques Chirac ou François Mitterrand).
 
Revenant sur la visite officielle du couple présidentiel, la presse, qui a fait son boulot, a passé au scanner ces deux jours et demi de vacances dans les propriétés d’un milliardaire qualifié de «  sulfureux ». Un séjour qui n’aurait pas été financé par le président mexicain, comme l’avait d’abord affirmé l’Elysée, mais par cet homme d’affaires à la réputation controversée. Si controversée que Jean-Michel Aphatie s’est permis de faire hier dans le Grand journal, sur Canal+, et sur le ton de la galéjade, une allusion sur la surprise qu’il y aurait eu à trouver de la poudre blanche sur ce lieu de villégiature…
 
On comprend que la tentation était grande de risquer un bon mot de ce type. Et d’ailleurs, sur le plateau de Michel Denisot, l’hilarité fut générale. Il n’empêche, au risque de paraître bégueule et conservateur, cette saillie d’Aphatie m’a laissé un peu pantois. Que l’on puisse oser suggérer de la sorte, en effet, que les fréquentations du chef de l’Etat relèvent de celles que l’on pourrait entretenir avec un narcotrafiquant, est proprement ahurissant.
 
En d’autres termes, tout est permis. Et la faute en incombe moins aux journalistes, qu’au locataire de l’Elysée. Nicolas Sarkozy paye d’avoir instauré avec les médias une relation confusionnelle : Vie privée, vie publique, Sarkozy, qui n’a eu de cesse de tout mélanger depuis son élection, est parvenu à torpiller son image et à réduire en miettes la fonction présidentielle : Ancré dans les mémoires, le « Casses toi pauv’ con » continue de faire des ravages et autorise aujourd’hui « Tous » les débordements, tous les commentaires: même les plus surréalistes ou les plus désobligeants.   
 
0
17 Comments
  • Dr Wond
    mars 13, 2009

    Sauf que non, la comparaison est mauvaise.
    Sarkozy a clivé et il clive toujours, d’un point de vue médiatique certainement, politique et même social. Des gens l’aiment et des gens ne l’aiment pas. Et peut-être même que certains s’en fichent, mais ils ne le disent pas (trop).
    Il n’est pas arrivé à un niveau où il aurait réduit « en miettes la fonction présidentielle », c’est une analyse tout à fait erronée, sa parole a toujours de l’impact, de la valeur, ses relations avec les autres chefs d’Etat à l’international sont déterminantes.
    Que les agissements de Sarkozy procède à une « désacralisation de la fonction présidentielle », ça aussi, c’est une réflexion de courtisan, peut-être même de basse-cour, là où les poules caquettent les mêmes cris toute la journée : non Sarkozy n’est pas Dieu, ni Empereur, ni Roi. Il est président. Et le président n’est pas sacré, il faudra vous y faire. Et là aussi, c’est pas gagné.

    Après, que les gens, ou « des » gens, ressentent la chose de manière bizarre, soit, mais il y a des limites au retournement de veste de la société : on ne peut pas en même temps avoir demandé pendant la campagne présidentielle un président plus proche des gens, moins retranché, plus à l’écoute des problèmes des français et en même temps, quelques mois après, lui reprocher précisément d’être dans le ton de la société, voire en phase à certains moments, société qu’en plus il connaît un peu mieux et qu’il côtoie nettement plus que ses prédecesseurs, c’est de la mauvaise foi.

    Le mec qui lui a sorti le « Touche-moi pas (…) » à l’époque, a bien raison de faire son planqué. Il laisse la totalité de la polémique retomber sur Sarko. Comment ? Oui, je défendrai toujours Sarkozy sur le « casse-coi pauvre con ». Le « mec » (m’ouais, enfin) en face de lui le méritait amplement. Il y a des manières de s’adresser à une personne (je ne parle pas spécifiquement à un président, à une personne). Surtout quand on a des reproches fondés à formuler (mais peut-être qu’il ne pouvait pas, ce « mec »).

    Que Apathie se permette des écarts tout à fait torchons et abusifs, ça malheureusement, ce n’est pas nouveau, et ça marche bien, donc ça ne risque pas de s’arrêter.

  • GED
    mars 14, 2009

    Dr Wong vous dites « Ses relations avec les autres chefs d’Etat à l’international sont déterminantes », il est impératif que vous lisiez autre chose que la presse française (lagardère, Bolloré, Bouygues ou Arnaud)
    En ce qui concerne le Mexique je vous conseille de lire la presse mexicaine sur son voyage et surtout les déclarations du Président du sénat mexicain.

  • herve
    mars 14, 2009

    Etre plus proche des gens s’ignifie être à l’écoute de leurs problèmes.Au lieu de cela notre président provoque par ses comportements « bling bling », »show’biz »,dans la manifestation d’une toute puissance.Il est le premier à avoir manqué de respect à autrui, et il est normal que les journalistes signalent la moindre anomalie comportementale de celui qui est censé représenter dignement les Français.Le bon mot de JMA est donc logique dans la mesure où c’est Sarkozy lui-même qui a fixé les règles du jeu médiatique.Ce qui est sûr c’est que son comportement dessert son action, et c’est bien dommage!Aura t’il le bon sens d’en changer?

  • torpe
    mars 15, 2009

    Cet article est sidérant: le milliardaire sulfureux l’est bien. Il a impliqué dans des affaires de blanchiment de l’argent de la drogue au travers de la banque qu’il dirige toujours. Je comprends que cela ne puisse pas avoir d’importance pour des journalistes parisiens, mais lorsqu’il s’agit d’un homme qui offre un séjour à notre président, cela devrait susciter une enquête et une présentation autre que ce simple article: faites votre travail au lieu de parler de désacralisation et de demande des français pour que notre président se comporte de la sorte. Les français n’ont jamais demandé cela, y compris ceux qui ont voté pour lui.

  • emachedé
    mars 15, 2009

    Bien sûr.
    1/ Aphatie n’a fait que reprendre des infos de rue89.com, infos vérifiées et reprises ensuite par plusieurs médias dont Bakchich
    2/ Les fréquentations sulfureuses du Roy Nicolas sont légions
    3/ Allez vous nous dire que Carla Bruni est clean?
    Sa réputation d’artiste avec toutes les dérives que cela comporte, la précède.
    C’est d’ailleurs pour cela, que la belle ne dort pas à l’Elysée.

    Votre article rappelle un adage:
    Quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde « le doigt »
    Et vous, au lieu de vérifier les dires des rapporteurs de l’info, vous préférez regarder le doigt.
    C’est un choix mais il n’appartient qu’à vous

  • AB
    mars 16, 2009

    Bravo pour cette chronique. Et qu’elle déplaise aux lecteurs soutenant qu’un Président de la République Française puisse s’exprimer en des termes tels que « Casse-toi pauv’con » achève de démontrer la pertinence de votre propos.

  • ariane
    mars 17, 2009

    Apathie est un journaliste souvent taxé de sarkozyste et ça l’embête surtout vis à vis de ses copains de canal + qui ont 30 ans de moins , c’est très mode de se faire une notoriété sur le dos du président , ça rend riche , ça permet de faire sortir de l’ombre des parfait inconnus , chacun écrit son livre-torchon contre Sarkozy (ses chaussettes qui ne font pas assez présent , ses lunettes , sa coiffure etc. ) ! et ça marche , de la bande -dessinée , aux poupées , aux photos montages des tabloids sur la vie intime , de l’antisarkozysme des rebels du pafs et des pseudo-révolutionnaires de salons du PS , chacun se refait une santé médiatique sur le dos du président ! Apathie dit souvent tout et son contraire ,
    pour pouvoir toujours retomber sur ses pattes et dire mais non je ne l’ai pas dit comme ça mais comme ça … un peu manipulateur imbu de sa moralité de journaliste donnant des leçons de déontologie à tout le monde …

  • Olivier
    mars 17, 2009

    Je rêve ! Vous êtes bien le Revel qui soutenez mordicus votre copain Guillon ? Et Aphatie n’aurait pas le droit de se lâcher ?

    Bonjour la crédibilité….

  • tetu29
    mars 18, 2009

    Aujourd’hui, 5ème jour sans Renaud Revel…

  • tetu29
    mars 19, 2009

    Aujourd’hui, 6ème jour sans Renaud Revel…

  • Tetu29
    mars 21, 2009

    Renaud Revel n’est pas revenu. Le printemps, lui, est arrivée !

  • Tetu29
    mars 21, 2009

    Renaud Revel n’est pas revenu. Le printemps, lui, est arrivé ! (Le premier envoi était une « revèlerie »)

  • Momo
    mars 23, 2009

    C’est vrai ça vous êtes où Renaud? J’aimais bien commencer mes journées en vous lisant…

  • Maître Capelo
    mars 23, 2009

    Le stage intensif « le français pour les nuls » que RR suivait (anonymement) dure une semaine, notre ami devrait donc logiquement être de retour sous peu sur son blog. C’est qu’il nous manquait, le bougre.

  • Philippe
    mars 23, 2009

    Renaud, tu nous manques !

  • Momo
    mars 24, 2009

    Reviens Reeenaud Reviens! (Ah bon mais pourquoi?)
    Parce que le blog il a besoin de toi! (Aaaaah ok ok)

  • Joseph
    mars 24, 2009

    Cher M Revel, je lis quotidiennement avec intérêt votre blog… Va-t-il continuer ?