Dans les coulisses du système médiatique d’Obama…

par 10commentaires No tags 0


 
 
012C000001034896-photo-laurence-haim-correspondante-aux-etats-unis-pour-canal-et-i-tele.jpg

Laurence Haïm est non seulement l’un des piliers de la rédaction de Canal+ et d’Itélé, mais également une figure aux Etats-Unis où elle est parvenue à s’imposer aux yeux de ses confrères, jusque dans l’enceinte même de la Maison Blanche.

Cette journaliste au caractère bien trempée est en effet la seule française à bénéficier d’un statut privilégié de correspondante permanente au sein même de cet édifice, à deux pas du Bureau ovale. Ils sont ainsi une petite cinquantaine de reporters à avoir quotidiennement accès à l’agenda de Barack Obama, qu’ils peuvent approcher, si l’occasion s’en présente, sans avoir à en demander préalablement l’autorisation ou à être escorté par quelques membres des services secrets ou des militaires en charge de la sécurité du président américain.

La jeune femme, qui était de passage à Paris et dans les bagages d’Obama pour le sommet de l’Otan, me racontait qu’il lui a fallu beaucoup de patience et d’opiniâtreté pour obtenir ce Sésame. Deux conditions devaient être remplies: qu’elle habite à Washington et qu’elle se rende à la Maison Blanche trois à quatre fois par semaine. Cette position ne lui confère pas pour autant un statut à part, face à l’ensemble de la presse étrangère présente à Washington. Car Barack Obama, à la différence de ses prédécesseurs, n’entretient pratiquement aucune relations avec les médias non américains. C’est ainsi que Laurence Haïm me rappelait que deux seuls médias étrangers ont eu accès à Obama depuis son accession au pouvoir: la chaîne Al Arabiya, qui décrocha sa toute première interview, pour des raisons liées à des questions de géopolitique. Et un network mexicain, choisi pour l’influence qu’il a sur l’ensemble de l’importante communauté mexicaine, aux Etats-Unis. De passage à Paris, pas un média français n’a été en mesure d’approcher Obama et de négocier un entretien.


20080726Obama.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même corset à la Maison Blanche: l’ordonnancement des conférences de presse du président américain est tenu d’une main de fer. Contrairement à une idée souvent répandue selon laquelle la presse, américaine, comme étrangère, a toute liberté pour poser au président la question de son choix, les journalistes sont préalablement choisis par ce dernier sur une liste qui lui ait soumis. Et c’est dans cette liste de reporters, triés sur le volet, qu’il pioche à sa guise. C’est ainsi que le tout premier journaliste à avoir interrogé Obama, lors de sa toute première conférence de presse à la Maison blanche fut un blogueur, le président américain ayant ainsi indiqué par ce choix combien Internet avait pesé dans sa campagne et combien ce média revêtait d’importance à ses yeux.

Laurence Haïm dépeint ainsi un système médiatique ultra vérouillé où rien n’est laissé au hasard, Barack Obama l’ayant semble t-il poussé à l’extrême en veillant lui-même à chaque détail. Mais la magie est là. Et avec lui, la caravane de ces reporters conquis par le personnage. Tradition oblige, chacun des journalistes que le président américain a embarqué dans sa suite durant son périple en Europe a du prendre à sa charge la totalité des frais de déplacement, comme d’hébergement, soit 25 000 dollars: La Maison Blanche n’a pas déboursé un cent

0
10 Comments
  • seb
    avril 8, 2009

    Je ne trouve plus le lien mais il semblerait que même dans ses rèponses à la presse B. Obama lise un prompteur.

  • Sam Bess
    avril 8, 2009

    Il ne lit pas de prompteur pour répondre aux journalistes, c’est quand il ses speeches avant chaque press conference. Faut pas pousser dans l’exageration non plus.

    Quant à Laurence Haim, elle n’a pas arreté de cheerleader obama pendant la campagne, et n’avait de cesse de taper inutilement sur Obama, et elle pleurait lors de la victoire de Bush en 2004. Il n’empeche que je l’aime bien mais elle atendance à reporter les infos avec quelques erreurs comme avec le plan de relance en février. Et je pense que Barack a déjà beaucoup à faire à rassurer les américains que de parler aux médias français, d’autant qu’on sait quelles questions ils vont poser, souvent bie nian nian. Mais aptience les gars il n’est président que depuis 3 mois. Il reste aumoins trois ans. Alors croisez les doigts.

  • Bulle
    avril 9, 2009

    La dernière info est de taille, les journalistes paient leur déplacement même s’ils sont dans le cortège présidentiel. Un vrai cadeau pour la liberté de penser qui n’est entravée par aucune dette sonnante et trébuchante. Même si pour en être, on doit flatter un peu le Président. Notre Roisident se déplace, lui, avec sa cour qu’il invite, non ? Et zut, je vais encore perdre le lien actif pour communiquer sur ce blog ! Promis Roisident, je ne dirai plus Roisident, juste Président

  • bee
    avril 9, 2009

    Certes, elle est la seule journaliste française à avoir une telle place… alors c’est d’autant plus dommage qu’elle en fasse un si mauvais usage. Elle n’a aucun recul par rapport à l’info, multiplie les erreurs parfois grossières sur son blog comme à l’antenne (pour elle, Schwarzenegger ne peut pas se présenter à l’élection présidentielle américaine car… il n’a pas la nationalité américaine!!!) et passe son temps à taper sur Obama qui a surtout le tort… de ne pas répondre à ses questions! Malheureusement, elle représente un type de journalistes télé qui pensent qu’ils sont largement aussi (voire plus) importants que l’information qu’ils donnent.
    Son documentaire « No access » diffusé à l’occasion de l’élection présidentielle américaine était d’ailleurs très révélateur de l’égo de la dame. Dommage, il fut un temps où elle n’était pas si mal…

  • bee
    avril 9, 2009

    @ Seb: vu qu’il n’a pas les questions en avance (les journalistes sont choisis en avance, mais ils ne transmettent jamais leurs questions avant, ni même leur thème), il peut difficilement lire un prompteur pour y répondre. Dans sa précédente conférence de presse depuis la Maison Blanche, c’est son allocution de départ, de seulement quelques minutes, qu’il lisait sur prompteur pas les réponses…
    On a beaucoup dit que pendant la campagne 2004, Bush s’était fait aider d’une oreillette pendant les débats…

  • AlBundy
    avril 9, 2009

    Pourquoi j’ai été censuré ? Parce que j’ai dit que si Nicolas Sarkozy verrouillait sa com et choisissait les questions de journalistes tout le monde crie au scandale ? C’est vrai, il y a un traitement de faveur concernant Barack Obama ( que j’apprécie pourtant ) et Nicolas Sarkozy, on ne parle plus de « magie » sur cette question, mais de muselage de la presse alors certaines vérités dérangent mais il faut accepter la critique et je l’ai fait en des termes courtois.

  • Jay
    avril 11, 2009

    Elle est tout simplement nulle. Je l’ai entendu dire lors de la soiree de l’Otan, quand le forcene de NY avait pris des otages, que Obama allait peut etre ecourter son voyage, que son equipe ne communique que par blackberry et ne se rencontre pas etc… ridiculous…she should get another job!

  • bee
    avril 13, 2009

    dernière trouvaille de la dame: placer le Watergate il y a « une vingtaine d’années ». Décidément, même dans la médiocrité, elle parvient encore à se surpasser…

  • Carola
    avril 14, 2009

    Je réitère : Nous vivons dans notre Monde, depuis des lustres maintenant ce que je nomme les faux médias ou le Journaliste menteur ( féminin associé). Combien êtes -vous à faire parler votre conscience de savoir si l’info donnée,correspond à une authenticité vécue ? Un exemple ? Dans nos journeaux télévisés, le (la) présentateur se la joue à l’artiste. Il n’est plus un Elkabach ( de gauche) ou un Baudis(de droite) tous deux soucieux de laisser au vestiaires les idées personnelles pour ne donner que l’info, la vraie, et sans la commenter selon de propres ressentis.
    Tous les jours, il se passe des atrocités de par le Monde, les victimes(enfants, jeunes gens, vieillards) pullulent et nous avons droit à ….. Le Moyen Orient…commentaires au gré de ses idées politiques, ce qui est une véritable honte. quasiment à chaque journal…. Le reste du Monde n’a pas droit à l’actualité ?

  • Carola
    avril 14, 2009

    Clavier, tu fais défaut !