Albanel et l'effet papillon

par 16commentaires No tags 0

20080221albanelinside.jpgL’histoire de la vie politique et des médias est peuplée de destins brisés à cause de petits points de détails. Combien d’hommes et de femmes ont vu leurs images écornées et leurs carrières encalminées après un faux pas, une bévue, une malheureuse boulette… L’effet papillon. On se souvient d’Hervé Gaymard, jeune fer de lance de l’UMP carbonisé pour son affaire d’appartement, de Paul Amar débarqué du 20 heures de France 2, en juin 1994, pour avoir imprudemment tendu un jour une simple paire de gants de boxe à Jean-Marie Le Pen et Bernard Tapie, invités sur son plateau; ou encore de PPDA qu’un seul petit mot – "petit garçon" – prononcé bêtement à l’encontre de Nicolas Sarkozy, lors d’un fameux entretien télévisé à l’Elysée, a suffit à blacklister, avant que TF1 ne le condamne à l’exil.

L’histoire de la vie politique et des médias est peuplée de destins brisés à cause de petits points de détails. Combien d’hommes et de femmes ont vu leurs images écornées et leurs carrières encalminées après un faux pas, une bévue, une malheureuse boulette… L’effet papillon. On se souvient d’Hervé Gaymard, jeune fer de lance de l’UMP carbonisé pour son affaire d’appartement, de Paul Amar débarqué du 20 heures de France 2, en juin 1994, pour avoir imprudemment tendu un jour une simple paire de gants de boxe à Jean-Marie Le Pen et Bernard Tapie, invités sur son plateau; ou encore de PPDA qu’un seul petit mot – "petit garçon" – prononcé bêtement à l’encontre de Nicolas Sarkozy, lors d’un fameux entretien télévisé à l’Elysée, a suffit à blacklister, avant que TF1 ne le condamne à l’exil.
 
Le mauvais feuilleton de la loi Hadopi, qui voit un cadre de TF1 prendre la porte pour s’être opposé à ce texte, risque fort d’emporter la ministre de la Culture, Christine Albanel. En effet, outre le pataquès de cette loi, qui a vu la droite comme la gauche donner une bien piètre image de la représentation parlementaire, l’implication pour la moins maladroite de son cabinet dans cette affaire de licenciement devrait laisser des traces. Christine Albanel qui avait réussi jusqu’ici à se forger une image solide à la tête de son ministère, tranchant, avec son sérieux et sa discrétion, avec les "drôles de dames" du gouvernement Fillon -Rachida Dati, Rama Yade, Roselyne Bachelot…-, se retrouve empêtrée dans une banale affaire qui pourrait tout simplement lui coûter son maroquin au moment du profond remaniement qui doit intervenir au lendemain des européennes.
 
Ce n’est pas faute pourtant d’avoir pris les devants en sanctionnant l’un de ses collaborateurs à l’origine de la transmission du fameux mail anti-Hadopi à TF1. Mais pour l’opinion, comme pour le très cruel milieu médiadico-politique, le seul fait qu’un membre de cabinet ait pu, même involontairement, prêté la main à une affaire de ce type, suffit à accabler la ministre elle-même que l’affaire Hadopi-TF1 risque d’ébranler.

0
16 Comments
  • FD13
    mai 12, 2009

    En transférant le mail, il y avait clairement l’intention de nuire gravement à la carière un cadre pour un avis politique exprimer dans un cadre privé. Quand on essaie de contrôler les pensées, cela s’appelle du totalitarisme. Un mois de suspension est une sanction un peu faible.

  • Fred
    mai 12, 2009

    Outre le compte rendu des discussions de cette loi par les grands médias, qui a été complètement superficiel, dans un premier temps quasiment inexistant, puis suite à son rejet inopiné, détourné vers l’anecdotique, et mis au service d’un anti-parlementarisme vulgaire, au lieu de traiter du fond du texte et de ses dangers, le respect du métier de journaliste devrait effectivement en prendre un coup, et cela devrait laisser des traces.
    Le sérieux de Christine Albanel on peut en juger par les non réponses qu’elle a systématiquement fournies dans la discussion du projet de loi, et sa méconnaissance complète du sujet. Quand à l’affaire Tf1, elle n’a rien de banale, la ministre est directement responsable des agissements de ses collaborateurs, d’autant plus que celui qui est mis en cause n’a semble-t-il rien d’un sousfifre. Compte tenu du climat de désinformation systématiquement instauré par le ministère de la culture autour de ce projet, votre affirmation selon laquelle le membre du cabinet ministérielle aurait fait les choses involontairement, et qu’il s’agirait d’un accident, est hautement improbable. Croyais vous donc qu’on peut transmettre le mail privé d’un salarié par accident à son entreprise?

  • Jaipeur
    mai 12, 2009

    Pour envoyer un mail à Mme Françoise de Panafieu il faut surtout cacher son identité d’après ses propos (créer un compte mail anonyme rien que pour lui écrire).
    C’est le ministère de la Culture qui créer et défend une lois de répression (Hadopi) et fait de la délation (le mot Culture dans tous ça??????).

    Un grand merci au article présent sur le Net et dans la presse écrite sur ce sujet mais malheureusement très peu présent sur nos chaîne de TV qui touche un grand nombre d’électeur.

    La France a mal à sa liberté!!!

  • L
    mai 12, 2009

    C’est le ministère de la Culture qui créer et défend une lois de répression (Hadopi) et fait de la délation pour sauver la culture française qui meurt a petit feu parce que notre production culturelle est pourrave, euh non pardon, parce que des méchants pirates tuent les artistes.

    C’est mieux comme ça ? 😉

    Pour revenir au sujet, j’espère qu’Albanel va être dégagée, sa gestion du dossier Hadopi a été désastreuse de bout en bout, et a révélé sa nullité crasse en matière de nouvelles technologies et son arrogance sans limite face aux opposants (qui pour une fois avaient raison de s’opposer).

  • Tom
    mai 12, 2009

    Une lettre de cachet n’est pas un « petit point de détail ».

    L’auteur de cette note entretient la confusion en comparant l’incomparable. PPDA est victime là ou Albanel est coupable.

    Bref, l’auteur tente de nous faire avaler une couleuvre: Albanel patîrait surtout d’une maladresse, d’une « erreur regrettable » selon ses propres termes!

    Comme si le mail avait été envoyé involontairement à TF1 dans un but purement innocent ! (Lequel?) Or, selon toute probabilité et selon les témoignages ayant filtrés, le mail a été envoyé *dans le but de faire tomber des sanctions sur ce salarié*. Au cabinet d’Albanel, on disait (d’après LePoint.fr): « La réaction de TF1 est très exagérée ! ».

    Que PPDA ait été dégagé pour avoir manqué de servilité envers le président, c’est intolérable. Qu’Albanel disparaisse de la vie politique française, ce ne serait que justice. Ce n’est pas « l’effet papillon », c’est « le retour de bâton ».

    L’express est de droite, d’accord, pourquoi pas! Ce n’est pas une raison pour faire preuve de complaisance avec le pouvoir en place.

  • wanaham
    mai 12, 2009

    Christine Albanel […] se retrouve empêtrée dans une banale affaire qui pourrait tout simplement lui coûter son maroquin au moment du profond remaniement qui doit intervenir au lendemain des européennes.

    Banale ? C’est une blague, non ? Sinon il y a très sérieux souci …

    La connivence qui est sous entendue dans cette banale affaire est profondément choquante.

    Le simple fait que la démission (justifiée) de Richard Eltvedt fut refusée par Me Albanel dénote du mépris affiché à l’égard de la faute en question.

    Après tout, qu’est ce que ça peut faire que quelqu’un puisse perdre son emploi parce qu’il a eu une démarche civique …

  • Olivier Etxeberria
    mai 12, 2009

    Merci pour ce fantastique article de commande monsieur Revel, le ministère doit vous en remercier.

  • benoit
    mai 12, 2009

    J’ai jamais lu un tel ramassis de suffisance.

    Ce mail la ministre vient de le CONFIRMER en séance publique a été envoyé POUR INFORMER TF1 il y a eu VOLONTE DE NUIRE….

    LA DÉMISSION S’IMPOSE

    NOUS SOMMES EN RÉPUBLIQUE pas encore en SArkosy

  • Dane
    mai 12, 2009

    Monsieur Revel, je suis un garçon plutôt raisonnable, qui a fait des études supérieures, aux opinions plutôt modérées d’ordinaire, à la sensibilité politique plutôt à droite, chrétien et francophile. Je ne donne ni dans l’anti-sarkozysme, ni dans l’anti-parlementarisme. Je ne me plains jamais de ce pays où nous avons la chance de vivre, tout au plus m’arrive-t-il parfois de railler ses lourdeurs administratives.

    Toutefois, dans le cas présent, je peux vous dire que je ne rêve que de cracher à la gueule de cette Albanel, que je ne qualifierai même plus de « madame », encore moins de « ministre ». J’espère bien que le prochain remaniement ministériel sera l’occasion d’épurer le gouvernement pour lequel j’ai voté de cette souillure innommable.

    Je ne puis absolument pas être d’accord avec vous : ce n’est pas une affaire banale. Ce le serait si c’était une énième histoire de licenciement, d’appartement (Poncelet, Gaymard), ou s’il ne s’agissait que de faire passer une loi idiote calibrée pour le bon plaisir de quelques industriels.

    Cette fois, c’est allé plus loin que ça. Cette fois, ce ne ne sont pas de vagues hésitations sur la liberté d’expression et des caricatures de prophète.

    Cette fois, c’est, selon toute vraisemblance et jusqu’à information contraire, en France, un délit d’opinion. Clair, net, signé par TF1 et jeté au nez des Français.

    La chaîne sera condamnée aux prud’hommes, mais ce qui me renverse le plus dans cette histoire et la réaction de l’Albanel. Réaction qui pourrait se résumer à  » c’est pas moi c’est pas moi ce doit être autre chose « , puis  » ah tiens si c’est mon premier collaborateur mais bon faisons tomber un bouc émissaire pour un mois le temps que l’orage passe et voilà, fin de l’histoire.  »

    Certes, j’en conviens, la Panafieu fut encore plus mauvaise, en nous expliquant comment elle avait lu son mail, appuyé sur le bouton transférer, blablabla, tout juste si elle ne nous a pas donné son menu du soir. Et de chanter en coeur avec l’Albanel  » on n’intervient pas dans la politique d’embauche d’une entreprise privée « .

    Ah.

    Sauf que c’est précisément ce que l’on attend de la représentation Nationale et du gouvernement. Qu’ils ne permettent pas que les français soient maltraités, qu’on respecte leurs libertés, et surtout, surtout, la plus incroyablement fondamentale, celle que je n’aurais jamais cru possible d’attaquer dans ce pays sans que l’unité nationale ne soit proclamée pour la défendre : la liberté de penser.

    L’Albanel est agrégée de littérature. Elle a donc certainement lu Sartre, Montesquieu, Voltaire, Hugo et Ionesco. Elle les a oubliés.

    Elle a trahi sa responsabilité politique, son peuple, sa culture. A ce titre, elle est pire que toutes les Dati dont on pourrait cauchemarder.

    Qu’elle soit emportée par votre effet papillon, c’est ce qui pourrait arriver de mieux à ce pays. Et ce ne serait pas un malencontreux accident, mais la simple justice.

    La liberté d’opinion n’est pas plus un détail des valeurs de notre pays que les chambres à gaz n’en sont un de l’histoire de la seconde guerre mondiale.

    Je ne lui accorderai plus le moindre crédit, sauf retrait de Création et Internet et excuses à genoux, encore mieux que Ségolène.

  • Jean Mzyran
    mai 12, 2009

    La légende de PPDA viré pour insolence me fait toujours mourir de rire…

    Ce qui me fait moins rire, c’est qu’à force de le marteler, celà risque d’entrer dans les mémoires (ce qui, je le reconnais, à une importance très modérée)

    Bonjour chez vous

  • Olivier Etxeberria
    mai 12, 2009

    J’aimerais tellement vous convier à une petite réception qui fêterait votre prix Pravda, décerné pour cet exercice de sauvetage désespéré et si inutile, comme vous le rappelez, de la ministre.

    Que mille Rolex ornent votre poignet, monsieur Revel.

  • Denis
    mai 13, 2009

    Je ne vois pas en quoi l’affaire est banale… ne sentez vous pas comme une odeur de « Vichy » dans cette histoire ?

  • Marc
    mai 13, 2009

    L’affaire TF1 est gravissime, et elle nous avait déjà montré sa grande incompétence avec le « parefeu » OpenOffice.

    La loi Hadopi + affaire TF1 nous montre bien que nous avons une ministre de la culture digne de 1984 et du novlang. Le plus cynique dans cela c’est que la mise en place de cette loi va nous coûter 100 millions d’euros!

    Tout cela est triste et inquiétant.

  • toto
    mai 13, 2009

    Albanel

  • showshoes
    mai 13, 2009

    Elle ne l’a pas sanctionné son cher Christophe Tardieu. Elle l’a suspendu pendant un mois. C’est-à-dire qu’il va avoir 4 semaines de vacances (pas payées, c’est vrai) mais c’est tout. Dans un mois, il sera là. Et je parie qu’on le verra à Cannes !!
    Pour JBG, c’est la porte et le chômage une fois qu’il aura réglé son contentieux avec son employeur.
    Deux poids deux mesures…

  • Baptiste
    mai 14, 2009

    « Bonjour Jean-Michel, vous avez des salariés qui, manifestement, aiment tirer contre leur camp. Cordialement, Christophe Tardieu »: involontaire, en effet! Heureusement qu’il reste un journal d’information en France: le Canard Enchaîné.