eBay président!

par 1 No tags 0

 
 
ebay.jpg

« Faim de convivialité, soif de partager…» Ce slogan, en forme de pub, déniché dans ma boite mail et signé de la société «Ticket restaurant», résumerait-il l’état d’esprit des français? Chaque année, l’institut Ipsos réalise une volumineuse étude qui tend à faire le point sur notre état de santé moral, sur nos nouveaux modes comportementaux, ainsi que sur les nouvelles lignes de fracture qui agitent la France.
 
L’édition 2009 de cette intéressante étude dessine ainsi un pays qui semble s’être radicalement transfiguré en l’espace de peu de temps et avec une fulgurance jamais vue. Secoués, puis fragilisés sous les coups de boutoirs de la crise économique, lassés de la politique, qui ne répond plus à leurs attentes, méfiants à l’égard des institutions, distants face à tout ce qui incarne une autorité, un pouvoir, un magister, les français sont-ils en train de basculer d’un état à un autre? Oui et durablement, à lire cette lourde étude qui trace le portait robot d’une société qui dit aujourd’hui préférer les vrais gens aux mythes, la réalité aux icônes, les femmes aux hommes, les petites surfaces aux hypers, les individus aux structures.
 
Bref, une société qui dit préférer l’homme aux discours, l’individu aux symboles, le citoyen aux appareils. Cette défiance soudaine et généralisée, qui semble se radicaliser avec la crise, s’accompagne d’un vaste mouvement de repli sur soi, ce qu’Ipsos a baptisé le « Tout à l’ego ».
 
La France, et c’est une surprise pour ma part, semble être devenue, en très peu de temps l’un des pays les plus « Webophyle » de la planète, un bastion même. Avec 9 millions de blogs, dont 2,5 millions de blogs actifs, elle occupe le 1er rang en nombre de blogs par internaute et le 4e rang mondial, après les USA, la Chine et le Japon. Par ailleurs, 5,2 millions d’internautes sont inscrits, en France, sur des sites communautaires, type Facebook ou Myspace. Tandis que 25,24 millions de français sont des fidèles utilisateurs de Google et que 10 millions ont un compte sur eBay.
crisefinanciere.jpg
 
 
 
 
Voici donc un pays en train de faire non seulement un magistral bras d’honneur aux institutions régaliennes qui le régentait depuis l’avènement de la 5eRépublique et sur lesquelles la nation s’appuyait, à l’image d’une béquille, les français semblent ainsi décidés à prendre leur destin en main, avec pour seul guide la souris de leur clavier, avec pour seuls bréviaires, les pages d’accueil de Google, d’Opodo ou d’Expédia. Véritable agora communautaire, l’hexagone compte pas moins de 56 millions d’abonnés à la téléphonie mobile et 10 millions PC, une toile où l’on s’invente de nouvelles règles de convivialité et de consommation basées sur la gratuité, (téléchargement), l’échange, le négoce, la débrouille…La culture du résultat chère à Nicolas Sarkozy, (travailler plus pour gagner moins) a été balayée par la crise et les nouvelles technologies. Opodo président ?         
              
 
0
1 Comment
  • pedro
    mai 20, 2009

    qu’est ce que c’est naze comme post, recopier des chiffres sans aucun avis ni esprit critique… et la réflexion, trés années 80