Perquisitions chez Amaury sur fond de guerre entre quotidiens sportifs.

1_f1e6170055e49ddaf0151cdafc0fd69a_475.jpg

C’est une première dans le monde de la presse. L’éditeur de 10 Sport a porté plainte contre le groupe Amaury pour « entrave à la libre concurrence ». Il accuse l’éditeur de l’Equipe d’avoir lancé Aujourd’hui Sport pour couler son journal. Des perquisitions ont été menées hier.Les enquêteurs étaient à la recherche d’indices (mails, comptes rendus de réunions, documents diverses), tendant à prouver que le groupe Amaury, également accusé de plagiat par Michel Moulin,l’éditeur d’Aujourd’hui Sports n’avait lancé son journal que dans le seul but de tuer ce jeune concurrent.

Il faut savoir que Michel Moulin est un méditerranéen sanguin et que les contre-performances de son journal, qui peine à véritablement décoller, ont du agacer. Tant il est vrai que l’initiative d’Amaury était délibérément dirigée contre lui et son jeune journal. Le groupe L’Equipe redoutait l’arrivée sur le marché d’un nouveau quotidien sportif, qui plus est « low-cost ». Mais il est peu probable que les enquêteurs aient trouvé lors de leurs perquisitions des éléments.suffisamment convaincants pour étayer les accusations des dirigeants de 10 Sports. A suivre …

0
3 Comments
  • Don Vega
    mai 20, 2009

    Il est vrai que dans le bureau de Noël Couédel, directeur éditorial du Groupe Amaury, les policiers n’ont certainement pas trouvé d’ordinateur. Il n’en a pas et ne sait peut être même pas qe ça existe. Pas de traces non plus d’initiative moderne et multimédias dans son bureau. Peut être un peu de cidre, un télégraphe et fax ???

  • Pierre
    mai 20, 2009

    Le groupe Amaury depuis la mort de Philippe Amaury et la succession prise par sa femme n’a plus qu’un seul intérêt : le fric ! Au point de se séparer de son ex-responsable d’ASO, Patrice Clerc, dans le seul but de ne plus s’intéresser au dopage et de « faciliter » le retour du dopé Armstrong et vendre plein d’exemplaires d’un journal qui a pour ordre, tout comme France 2, de ne plus médiatiser le dopage ! C’est purement scandaleux, tout comme le silence médiatique suite à cette affaire… La sortie d' »Aujourd’hui sport » mérite effectivement une enquête et j’espère qu’Amaury sera condamné pour cette façon de faire qui a déjà réduit au silence tous les ‘opportuns » qui voulaient proposer le pluralisme dans la presse quotidienne sportive… la France est une exception, encore une fois : un seul quotidien sportif ? Ben voyons…

  • Russell Armstrong
    février 1, 2011

    There may be clearly a bundle to find out about that. I believe one ensured certain good points within options too…