RTL: Axel Duroux a fait ses cartons. Et M6 l'attaque en justice!

par 1 No tags 0

 

axel-duroux-printscreen-du-wwwnouveleconomistefr.jpg

Les choses se sont accélérées à RTL aujourd’hui avec le départ effectif d’Axel Duroux. Le patron de la station, qui vient tout juste de signer à TF1, a en effet été prié de quitter son bureau dès ce soir. Un départ pour le moins précipité, mais voulu par le groupe M6 où l’on souhaite tourner la page Duroux au plus vite, sans même que ce dernier n’ait à effectuer le moindre préavis, contrairement à la tradition.

Axel Duroux, qui avait entamé voilà quelques semaines des discussions avec TF1, à la demande de Martin Bouygues et du PDG de la chaîne, Nonce Paolini, en vue de son arrivée, pensait pouvoir préparer la transition en douceur à RTL. Mais son passage à la concurrence a très vite crispé M6 où le PDG, Nicolas de Tavernost, ne décolère pas. Voilà en tous les cas qui augure assez mal des futures relations qu’auront à entretenir ces deux cadres dirigeants, Duroux et Tavernost étant amenés à se croiser, (et à ferrailler), demain, sur de très nombreux dossiers.

 

Par ailleurs, on apprend que dans ce climat de franche camaraderie M6 a décidé d’attaquer en justice Axel Duroux, le patron de la chaîne, Nicolas de Tavernost estimant que le transfert de ce dirigeant sur TF1 constituerait un acte de concurrence déloyale. M6 rappelle en effet qu’Axel Duroux était membre du Conseil de surveillance de M6 et qu’à ce titre il avait naturellement accès aux secrets de fabrication de la chaîne. Pour M6, il y a donc conflit d’intérêt et ce sont donc les tribunaux qui auront à trancher cette question. Une première dans les annales du Paf.  
 
0
1 Comment
  • ARCHIMEDE
    juin 17, 2009

    La réaction de M6 manque pour le moins de fair play…. Duroux a quand même fait le job à RTL, redressé l’antenne et assuré la 1ère place de cette radio, il est normal qu’il cherche à évoluer et à profiter des opportunités qui se présentent. Il y a sans doute plein de professionnels talentueux aptes à remplacer Durou, à commencer par Frédéric Schlesinger qui a si bien, trop bien ?, résussi à France Inter et qui vient de gagner de grandes vacances.