Quand Matignon fait sa com' sur le dos d'un gamin de 20 ans.

par 4commentaires No tags 0

960-bastareaud_vsgalles_maxppp.jpg

Le quotidien l’Equipe l’indique ce matin: François Fillon a adressé mardi une lettre à son homologue néo-zélandais John Key dans laquelle il "déplore" l’affaire Bastareaud.
Ce joueur du XV de France de rugby avait menti au cours de la récente tournée de l’équipe de France en Nouvelle-Zélande, en affirmant avoir été agressé par une poignée de supporters néo-zélandais dans une rue de Wellington. Déclaration sur laquelle ce joueur était vite revenue, indiquant qu’en vérité il serait tomber contre une table de nuit de sa chambre d’hôtel après avoir trop bu …."Par ses déclarations mensongères, sur la base desquelles vous aviez été amené à intervenir publiquement, il a gravement porté atteinte à l’image de votre pays et de ses habitants", déclare ainsi François Fillon dans cette lettre rendue publique mercredi par Matignon, en évoquant "le comportement injustifiable" de Mathieu Bastareaud.
"Croyez bien que je déplore cet incident", poursuit le Premier ministre. "Nos deux pays partagent la culture du rugby. Ce sport a toujours permis à nos deux nations de se retrouver et de se respecter mutuellement. Je souhaite que ces sentiments perdurent après cet événement regrettable", ajoute-t-il, en disant se réjouir de l’organisation par la Nouvelle-Zélande de la prochaine Coupe du monde de rugby en 2011.
 
 

La communication de ce courrier à la presse par Matignon et dont l’Equipe publie le fac-similé en dit long sur la cécité dont sont parfois atteints les politiques. Il faut en effet être sacrément coupé de l’opinion pour réagir de la sorte. Surtout quand la majorité des journalistes et des acteurs du monde sportifs, qui ont été amenés à se prononcer sur cette banale affaire, ont vite considéré que le dérapage d’un gamin de 20 ans ne méritait pas tripette. Que cette boulette ne méritait pas en tous les cas que l’on s’acharne sur un ado éméché, au point que deux premiers ministres en exercice ont cru utile de prendre leur plus belle plume le tout avec des accents caporalistes. On se plaint souvent du fossé qui sépare les élites de la jeunesse et l’on n’est jamais déçu de voir à quel point nos dirigeants politiques, de droite comme de gauche, sont souvent incapables de mesure, de doigté et de nuance face à l’emballement médiatique.

 Je serai curieux de voir la tête du haut fonctionnaire en col blanc qui a eu la riche idée de souffler à François Fillon, (à mois que le Premier ministre soit lui-même à l’origine de cette martiale initiative), l’envoi de cette lettre au dirigeant néo-zélandais: au nom d’une amitié franco-néo-zélandais, dont on n’a rien à battre, que ne ferait-on!  Car au moment où François Fillon ciselait son courrier, l’on apprenait que Mathieu Bastareaud, cloué au pilori et lâché par toutes les huiles de la Fédération Française de Rugby, avait tout simplement tenté de se suicider: ne supportant plus l’opprobre, ce gamin a tout simplement perdu pied. Joli gâchis.      

0
4 Comments
  • Flora
    juillet 2, 2009

    J’ignore si vous avez raison de dire qu’on se fiche des relations avec la Nouvelle-Zélande. Mais là où vous avez raison, c’est de stigmatiser ce courrier… qui arrive bien tard en plus. Pauvre garçon, quand j’avais appris cette histoire de mensonge pour cacher son ivresse, ça m’avait bien fait rire. Mais là, cette tentative de suicide, je ne souris plus du tout. Mais on le sait, effectivement: les politiques ne vivent pas dans le vrai monde. Au lieu de rajouter de l’huile sur le feu, un silence aurait été tout aussi éloquent, ou alors, éviter la médiatisation. Mais les politiques considèrent que si les médias n’en parlent pas, les actions sont vaines. Marrant, celle-là s’avère vaine quand même. Pfff…

  • Vavou
    juillet 2, 2009

    Tout à fait d’accord avec vous concernant la réaction disproportionnée de Fillon et des Neo-Z. Par contre nos journalistes français ont largement participé à ce lynchage médiatique! Bravo aux Neo-Z., beaucoup plus malins que notre 1er ministre: on ne parle plus de cannettes de bieres balancées et de crachats du public sur nos joueurs!!! Une honte! Cela mériterait des excuses, à plus juste raison que le mensonge de Bastareaud! Et je ne parle meme pas des journalistes Neo-Z. qui ont publié des choses dégoutantes sur la France et les Français dans leur torchon!!! Fillon aurait du réflechir avant de faire sa carpette!!!! Je suis écoeurée et tres triste pour Mathieu qui est un joueur de tres haut niveau.

  • cpolitic
    juillet 2, 2009

    L’intérêt dudit col blanc c’est de penser que les journalistes comme vous, puissent perdre un certain temps à donner leur avis forcément éclairé sur ladite affaire.
    Pendant ce temps-là, le tandem Sarkozy Fillon découpe en rondelle le modèle social français, mais ça évidemment, il n’y a plus de place pour en parler.
    La vieille technique de la diversion qui marche encore très au XXIème siècle!

    Félicitations pour être tombé dans la panneau.

  • joel95
    juillet 6, 2009

    C’est une connerie de jeune. Un méa-culpa pour ses supporters et la fédération néo-zélandaise de rugby plus deux matchs de suspension en équipe de France et ça suffisait. Mais non, ce président de la FFR, Pierre Camou qui se sent obligé d’en faire une tonne et de faire ses excuses au peuple néo-zélandais, c’était déjà vraiment médiocre. Mais que penser de François Fillon, premier ministre qui a écrit à son homologue ? On touche vraiment le fond. J’espère en tout cas que Bastareaud qui est un excellent joueur, va revenir très vite.