La défection de Theuriau et le dernier gadget d'Endemol

 

Les médias se gondolent depuis 48 heures à propos de l’initiative prise parEndemol, (producteur, entre autres programmes, de Secret Story), de s’atteler à la rédaction d’une charte éthique. Tout cela dans le but de redorer l‘image d’un genre étrillé, (la télé réalité), et de réhabiliter un rendez-vous, Secret Story, à l’image tout aussi calamiteuse. Ce n’est même pas la peine de s’étendre sur le sujet, tant l’idée est saugrenue. C’est simplement du gadget. Comment ose t-on parler d’éthique quand on sait que les ressorts et les recettes sur lesquels repose le succès d’un programme aussi lourdingue et dégradant que Secret Story sont, en effet, tout l’inverse. Remplacer les actuels participants à cette émission par des filles de bonnes familles dotées d’un QI supérieur à la moyenne, à qui l’on imposerait le respect de la langue française, la consommation de sodas et des douches prises à l’abri des caméras, aurait un curieux effet. Vous transformeriez le plateau de Secret Story en gentilhommière et plus globalement ce programme en un jamboree scout acidulé. Encouragé par TF1, Endemol ne fait, ici, ni plus ni moins que de la communication. Et je m’étonne que le CSA, par crainte d’apparaître sans doute ringard, n’ait pas tapé un peu plus fort du poing sur la table. N’y voyez-pas de ma part une quelconque pudibonderie: c’est juste du ras le bol. 

grand_journal_denisot.jpgMichel Denisot souhaitait inviter sur son plateau, ce vendredi, trois femmes journalistes dans le cadre d’un sujet consacré, justement, à la place croissante que prennent les femmes dans les rendez-vous d’infos à la télé. Etaient invitées, Audrey Pulvar, Daphné Roulier et Mélissa Theuriau. Mais cette dernière, sans doute conseillée par M6, a refusé l’invitation sans donner de raison. Il y a deux explications possibles à cette défection: embarrassée par la polémique qui a suivi le passage récent de Brice Hortefeux sur le plateau de Zone Interdite, qu’elle anime, elle craignait peut-être devoir s’expliquer sur cet épisode. Ou bien M6 n’a pas tenu à ce que l’une des vedettes de la chaîne aille sur le plateau d’une télévision concurrente, à l’heure où le Grand Journal vient « tamponner » le nouveau JT de M6. Personnellement, je pencherai plutôt pour cette seconde explication.   
 

0
2 Comments
  • anderea
    septembre 10, 2009

    les femmes le journalisme et ce qu’on exige d’elles ..
    pourquoi on exige pas des hommes qu’ils soient beaux bien habillés sexy etc…puisque eux aussi sont reduit psittacisme..
    il ne manque plus que la fille d e M Denisot allez BONZAAAAAAÏIIIIIIIIIIIÏ

  • HECTOR VIGO
    septembre 11, 2009

    Pour s’acharner sur sa confrère, Mélissa Theuriau, Renaud Revel semble très courageux. Il doit respirer que Brice Hortefeux ait tenu ses propos (« quand il y en a beaucoup, il y a des problèmes » après et non avant l’ interview réalisée par Madame Theuriau.