Méheut, Pulvar, Bompard et les autres: revue de détails.

 
 


 

Je trouve qu’il y a trop de tensions et d’inquiétudes, partout. Je croise dans les chaînes de radio et de télévision, à quelques exceptions près, des hommes et des femmes que l’été n’a pas apaisé : la crise, facteur d’incertitudes et d’anxiété, continue de polluer le climat et d’ankyloser les esprits. On croise pourtant, et heureusement, des animateurs, des journalistes ou des patrons de chaînes qui ont heureusement « la pêche ». Ainsi du PDG de Canal+, Bertrand Méheut, avec lequel j’ai passé une heure dans son bureau, une pièce monacale où règne l’ordre. Alors que tout s’étiole et que le sol se dérobe sous les pas des dirigeants d’un grand nombre de médias, le patron de Canal+ affiche des bilans ronflants: je vous renvoie d’ailleurs à l’interview que nous publions cette semaine dans l’Express. Lors de cet entretien, Bertrand Méheut, (dont la chaîne a enregistré un gain de 90 000 abonnés, au premier semestre ), m’a confié qu’il misait notamment sur un fort développement de Canal+ en Afrique, ( Sénégal, Cameroun, côte d’Ivoire), un continent où la chaîne fait un carton. Ce qui m’a surpris en raison, notamment, de la solvabilité d’un grand nombre de ses habitants. Ce à quoi Méheut m’a répondu que la politique d’abonnements mise en place dans ces pays était un réel succès. Voilà en tous les cas un patron de chaîne qui n’est pas prêt de dételer. 

audrey_pulvar.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Autre personnalité "bien dans ses pompes" en cette rentrée,Audrey Pulvar. Je l’ai croisé dernièrement à  I Télé où, ayant quitté France 3, elle a élu domicile. Cette jolie jeune femme au caractère bien trempé dégage de l’assurance et de la joie de vivre. Et je comprends que les dirigeants de I Télé aient décidé de miser sur cette journaliste pragmatique et efficace qui a fait un choix de carrière inattendu et courageux.

26469_une-bompard-europe.jpgAutre roc croisé récemment, Alexandre Bompard, le patron d’Europe 1: j’ai beaucoup d’admiration et de sympathie pour ce jeune patron qui ira loin, vous verrez. Rapide, brillant et d’une grande rectitude, cet ex patron des sports de Canal+ est une belle mécanique. Répondant aux auditeurs d’Europe 1, il était hier au micro de Jean-Marc Morandini. J’étais là dans le studio et en l’écoutant je me disais que la maison Europe était tenue avec un boss de ce calibre, mêmesi je ne suis entièrement convaincu par sa grille de rentrée : l’arrivée de Nagui me laisse dubitatif et les billets de Guy Carlier, le matin, pantois! Bompard toujours : bien qu’il rechigne à aborder le sujet, son nom circule sérieusement pour la présidence de France Télévisions.

elkabbach1.jpg 

 

Tournée des popotes toujours, j’ai pris un café au début de l’été avec un Jean-Pierre Elkabbach, en pleine forme lui aussi: en voilà en effet un autre qui a fait preuve de solidité et de ténacité malgré les embruns et les coups encaissés. Je suis de ceux qui ne cesseront jamais de défendre ce journaliste, au nom de ses enthousiasmes intacts, de sa curiosité, et de la passion qu’il met à faire son métier. Je ne serai ainsi jamais de ceux qui s’appesantissent sur ses quelques faux-pas: que chacun balaye devant sa porte et fasse le bilan…Je me souviens d’ailleurs d’un déjeuner au cours duquel « JPE » me raconta très longuement et par le menu ses conversations privées, au fil des années, avec François Mitterrand : une page d’Histoire. Rien que pour cela, je me réjouis de faire ce métier et d’avoir croisé ce témoin qui fait un si bon conteur. Je me souviens également l’avoir vivement encouragé ce jour là à écrire ses souvenirs, à raconter ce Mitterrand secret qu’il avait connu…Elkabbach m’avait répondu qu’il ne se sentait pas à la hauteur d’un tel récit. Etonné, j’ai découvert un homme hésitant et fragile. Je sais que ces quelques lignes vont me valoir une salve de critiques. Qu’importe!               

 

Autre sujet: J’entendais hier sur France Info le PDG de TF1, Nonce Paolini défendre avec vigueur Secret Story en expliquant que ce n’était qu’un joyeux divertissement : Un spectacle acidulé qui ne méritait pas à l’entendre le tombereau de critiques dont il fait l’objet. Si le patron de TF1 est dans son rôle, (celui de défendre sa boutique), l’absence de la moindre nuance dans son propos  avait hier quelque chose d’un peu indécent. Vous allez me dire que je suis obsédé par Secret Story. Et bien, oui! Je ne parviens pas en effet à me convaincre qu’il en faut pour tous les goûts et je regrette qu’une chaîne de télévision qui se dit «populaire, fédératrice et de qualité » puisse se satisfaire d’une telle déferlante de vulgarité. Que plus de 3 millions de personnes se branchent chaque jour à 18 heures sur ce pauvre huis-clos qui voit se chamailler une brochette  de personnages au QI incertain me désole. C’est sans doute bien pour le tiroir-caisse de TF1 qui engrange des recettes publicitaires, je ne suis pas sûre en revanche que la chaîne y gagne en image. 

 

Terminons sur l’info d’hier:
France Télévisions va donc pouvoir toucher les 450 millions d’euros d’aides publiques promis par l’Etat. Bruxelles en a décidé ainsi, après plusieurs mois de réflexions. Voilà une bonne nouvelle pour le PDG de France Télés, Patrick de Carolis, qui voit se profiler à l’horizon une fin de mandat dorée sur tranche. Car si tout va bien et qu’il tient ses comptes il pourra  présenter à l’été prochain, au moment de tirer sa  révérence, un bilan nickel.

Mais le feu vert de Bruxelles est assorti d’une annonce : les gendarmes de la Commission vont diligenter une enquête « approfondie » sur le bien fondé des mécanismes de financement par l’Etat de notre télévision publique. Et ce pour les exercices à venir, 2010 et au-delà. En clair, à peine nommé le successeur de Carolis risque d’hériter d’une jolie bombe à retardement, Bruxelles pouvant remettre à plat, d’un mois à l’autre, tout le dispositif budgétaire de France Télévisions. Ouille!
 

0
13 Comments
  • paul
    septembre 2, 2009

    Juste un commentaire sur JPE.
    Hier à 8h20 il recoit B.Hortefeux, le matin même Libération publie un temoignage accablant d’un policier sur le bilan de la méthode sarkozy sur l’insécurité.
    Pas une seule allusion de la part de JPE, pas une seule remise en cause des arguments d’Hortefeux qui considère que « l’insécurité diminue car les gardes à vue augmentent »…C’est vrai que désormais si vous circuler en velib après un diner arrosé vous avez quelques chances de connaitre les joies de la GAV…et ainsi faire baisser l’insécurité…
    Belle leçon de journalisme hier de JPE!

  • invinoveritas
    septembre 2, 2009

    Pas du tout d’accord avec vous sur M Bompard. Bompard depuis qu’il est directeur d’europe 1 ne fait que transformer cette station en une radio populaire de ménagère. La grille de rentrée est la transposition des programmes télé de TF1 et de M6 à la radio: peu d’information, peu d’analyse de l’actualité (ouverture des journaux sur du sensationnel et du fait divers), trop d’émission de divertissement (Ruquier, Roumanof, Baffi, Nagui, Drucker, Boallart), aucune émission de culture comme il y avait le week end il y a plus de 2 ans; reconduction de Morandini, l’anti-journalisme par excellence.
    De plus, il a mis Canteloup en face de Gerra et Carlier en face de Guillon qui est totalement contre productif.
    Et en sus, il a rajouté 30 minutes de plus à l’émission de Ruquier. Ce que Bompard ne sait pas c’est que ce n’est par parce que vous rallongez une émission avec une forte audience que cette dernière va suivre!

    PS: dites nous plus sur la relation Morandini-Fogiel qui parait n’est pas au beau fixe!

  • marco
    septembre 2, 2009

    JPE devrait réviser ses fiches. Ce matin, il évoque le rôle du juge d’instruction dans les affaires Villepin et Dray, or sur ce dernier dossier, c’est le Parquet qui a été saisi…

  • hervé
    septembre 2, 2009

    Tout a fait d’accord avec votre analyse sur la politique de diffusion de TF1 avec un secret story qui, me dit on dans mon entourage,est de plus en plus trasch!
    Quand on pense que cette émission est plébiscité par les 15-24 ans, j’en ai des frissons!
    Enfin, je trouve que le mot de Carlier sur Europe 1 le matin vient enrichir la matinale, mais c’est une question de goût me direz-vous.

  • Marion
    septembre 2, 2009

    Quand je vois votre hebdomadaire faire sa Une sur Michael Jackson, je me dis alors :

    « C’est sans doute bien pour le tiroir-caisse de » … L’Express … « qui engrange des recettes publicitaires, je ne suis pas sûre en revanche que » … le journal … « y gagne en image. »

    Non pas que vous ayez tort sur Secret Story, mais au pays des Médias, il me semble que plus personne n’est légitime de fustiger son confrère.

    Quand on connaît la genèse de votre magazine, l’avoir entre les mains permet seulement d’éponger une certaine désolation.

  • Xavier
    septembre 2, 2009

    JPE écrivant une page d’histoire avec Mitterand.. Depuis quand le travail d’un journaliste consiste à écrire des pages d’histoire… Et d’être un « conteur »…? Cela me désole. Mais qu’importe…

  • Krustymas
    septembre 2, 2009

    Moi je vous soutiens Renaud : je suis pro-JPE, comme vous ! Même s’il a parfois du mal à oublier à l’antenne qu’il est de droite, cet homme reste un grand journaliste, qui restera dans les annales.

  • Tayou
    septembre 3, 2009

    Bonjour Renaud. J’apprécie ce que vous faites, mais outre les fautes d’orthographe (ne me dites pas que vous avez rédigé le dossier de presse de l’Education nationale !), certaines de vos analyses me « scotchent ». Aujourd’hui :

    « Alexandre Bompard, le patron d’Europe 1: j’ai beaucoup d’admiration et de sympathie pour ce jeune patron qui ira loin, vous verrez. »

    Quel sens de l’anticipation ! Ce n’est pas comme s’il était passé par des cabinets ministériels et avait fait ses preuves à Canal avant de rejoindre Europe 1.

    Mais bon, continuez, j’aime beaucoup de blog

  • Renaud Revel
    septembre 4, 2009

    Vous avez tord. J’avais d’énormes préjugés sur le bonhomme. Mais je l’ai souvent vu en tête à tête ces dernières années. Et je peux vous assurer que ce qu’il a vu et entendu dans les coulisses de la République depuis plus de 40 ans mériterait un beau livre. Allez un peu au-delà de la facilité et des clichés, c’est tellement simple et facile d’excommunier un homme en raison de quelques faux-pas. Elkabbach n’est pas un saint, il s’est souvent fourvoyé, mais il n’en demeure pas moins un journaliste de talent. Et je vous assure que passer une heure avec lui peut être un régal.

  • Renaud Revel
    septembre 4, 2009

    On s’est beaucoup posé la question sur cette couverture. Je ne suis pas convaincu pour ma part qu’il fallait la faire. Non pas en raison du sujet, (vous ne pouvez dire que l’Express se devait d’ignorer le destin de cette star, qu’on l’aime ou non), mais parce que je pense tout simplement que les lecteurs sont en voie de saturation à propos de Jackson. Tout sujet mérite traitement. A L’Express comme ailleurs. Reste l’angle et la manière. Je trouve toujours dangereux ce raisonnenement qui consiste à dire qu’il y a des sujets sérieux et d’autres, légers ou accessoires. C’est faux. Un même fait-divers d’apparence anodine fera un formidable récit, ici, ou un torchon, là, selon que l’auteur de l’article aura du talent ou non. Ainsi de Jackson: j’ai lu à son propos le meilleur comme le pire.

  • Renaud Revel
    septembre 4, 2009

    Ouf….! quelqu’un de d’accord avec moi. Merci. Je vais vous faire une confidence. JPE m’a laissé un message sur mon portable a

  • Renaud Revel
    septembre 4, 2009

    Je disais, un message sur mon portable: l’homme était au bord des larmes. C’est con, mais cela m’a ému. Et conforté dans mon analyse: au-delà de la caricarure, il y a un homme bien plus complexe qu’il n’y parait.

  • Renaud Revel
    septembre 4, 2009

    La radio est une mécanique de précision. Je ne dis pas que la grille de rentrée d’Europe 1 est une complète réussite, mais je pense que Bompard a bien pris la mesure de ce qu’est une radio généraliste. Mais je partage néanmoins vos réserves. Drucker, je n’y crois pas; Nagui non plus, (trop vu), et je ne suis pas du tout emballé par la série de chroniqueurs qui défilent le matin et me laissent songeur. Je pense qu’il aurait mieux valu recentrer Europe 1 sur l’info brute et pure et accentuer l’explication et la mise en perspective. Reste que Bompard, que je pratique depuis longtemps, est un excellent patron capable de virages à angles droits. La seule crainte c’est qu’en radio les tendances quand elles sont prises sont longues à inverser.Bonne journée.