Ivan Rioufol pilonne Jean Sarkozy dans le Figaro: on salue l’intrépide.

 

rioufol.jpg

«Est-il besoin pour la droite, dans ce contexte tendu, d’en rajouter dans l’incompréhension ? Ce n’est pas faire insulte aux qualités prêtées à Jean Sarkozy que de dire qu’il n’aurait très vraisemblablement jamais été choisi pour présider prochainement l’Établissement public de la Défense (Epad), premier quartier d’affaires européen, s’il n’avait été le fils du chef de l’État. Ce n’est pas pratiquer " une nouvelle chasse à l’homme", comme le soutient le porte-parole du gouvernement, que de rappeler qu’à 23 ans et en deuxième année de droit, se voir confier un tel poste stratégique n’est concevable qu’en vertu d’un favoritisme initial que ne peuvent effacer ni les compétences ni la légitimité démocratique du jeune élu du conseil général des Hauts-de-Seine »

Ces lignes extraites d’une charge critique contre le fils du président de la République ont surpris journalistes et observateurs au sein de la classe politique. Non pas par leur originalité, puisqu’elles reflètent peu ou prou la pensée de la plupart des éditorialistes de ce pays qui ne décolèrent pas, mais en raison de l’identité de son auteur, le journaliste du Figaro Ivan Rioufol. Du Figaro!! Que se passe t-il donc au sein de cette cathédrale du Sarkozysme pour que l’une de ses ouailles rentre en dissidence et joue une partition bien détonante, se sont étonnés nombre de mes confrères?

Succursale de l’UMP pour les uns, Roche de Solutré du sarkozysme pour les autres, le Figaro qui roule depuis dix jours comme un seul homme derrière l’Elysée à propos de l’affaire Mitterrand, soutenant ce ministre encalminé sans la moindre réserve, ne semblait pas enclin à accabler de la même manière Sarkozy Junior: jusqu’à ce que Rioufol sorte du bois et prenne la plume. Et voilà qu’un courant d’air frais est subitement passé au travers de ce journal, qu’un musicien en dissidence est venu perturber la petite musique sarkozyste d’une Pravda où Serge Dassault donne la cadence. Comme un artiste appuyant sur le fusain pour mieux dessiner les contours de sa pensée, Rioufol a posé sans crier gare un gros point d’exclamation dans les colonnes d’un quotidien où la personne de Nicolas Sarkozy et de sa famille ne font jamais, non jamais, débat.

Il assez triste de faire ici l’éloge d’un journaliste, présenté comme Zorro, qui a simplement fait son métier en exercant son droit à la libre expression. Il est regrettable que la profession soit aujourd’hui estomaquée à la lecture du « bloc-note » d’un éditorialiste pour lequel on dresse depuis deux jours un imaginaire piédestal: "super Rioufol", " il a osé’, " il est gonflé", "qu’en a pensé Étienne Mougeotte?" Le patron du Figaro, dont les liens avec le chef de l’État sont régulièrement critiqués, a en tous les cas laissé ces lignes paraître. Mais pouvait-il en être autrement quand l’électorat UMP et un bataillon de parlementaires du même bord sont vent debout à propos de ce scandale? Rioufol, dont on sait le talent, aura gagné dans cette affaire quelques galons aux yeux de la profession qui le porte en triomphe. Quant au Figaro, il va sans doute s’employer à faire oublier cette parenthèse exotique. Car un Rioufol ça va, deux Rioufol bonjour les dégâts!

 

0
9 Comments
  • thierry
    octobre 17, 2009

    ah le gaucho REVEL s’amuse comme un enfant!!!!!!
    son ANTI SARKOSYSME le rend hélas comme la plupart de ses collégues du petit microscome de la rive gôche parisienne peu crédible voire malhonnête intélectuellement.
    Heureusement que le FIGARO existe pour contre balancer cette univers du journalisme proche de la gôche friquée parisienne.
    après le REVEL des beaux quartiers ira pleurer chez SARKOSY pour avoir une subvention car les journaux payants ne se vendent plus!!
    pourquoi??
    C’est simple les journaleux ont dans la majorité tous la même opinion!!
    à méditer!!

  • lindien ...
    octobre 17, 2009

    Ivan Rioufol est le journaliste le moins politiquement
    correct du bazar médiatique …Son blog doit être l’un des plus fréquenté et les discussions y sont vives .

  • MECHENTEL
    octobre 17, 2009

    La question n’est pas de dire si je suis scandalisé ou non par ce genre d’information mais pour un journaliste, quel est le prix à payer si on dit la vérité, et où est notre conscience quand on oublie(bien sur c’est intentionnel) de parler d’incidents comme ceux du 17 octobre 1961?

  • Robert
    octobre 18, 2009

    Rioufol, le journaliste le plus réac et le plus facho hérigé en modèle de vertu, mais de qui se fiche-t-on?
    Chaque semaine ses éditos suintent le racisme larvé à l’encontre des minorités en France.
    Politiquement incorrect? Là où tous s’accordent à dire que cette décision est plus que discutée, à la base même de la droite…
    Il faut lacher du leste, même au Figaro, pour faire echo aux plainte de la base de l’UMP. Voilà qui est fait. Mais de grâce ne tressez pas de lauriers à cette honte du journalisme, si journalisme il y a.

  • pascal
    octobre 18, 2009

    comme disait audiart « Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît »

  • anderea
    octobre 18, 2009

    dans le domaine du n’importe quoi jusqu’où peut aller le président voilà il le sait maintenant..que de mensonges ce gouvernement…

  • lindien ...
    octobre 18, 2009

    A Robert …Oui ,si on dénonce l’immigration de peuplement ,inutile ,dispendieuse ,agressive ;et l’islamisation rampante du pays ,on est forcément facho.Si on prend la défense d’un prof de collège poursuivi par les cliques spécialisées pour avoir dit
    la vérité historique à ses élèves sur Mahomet et même
    sanctionné par sa hiéarchie ,on est forcément réac .
    La justice lui a heureusement donné raison …

  • Coquelicot
    octobre 23, 2009

    Si Dassault a laissé passer ce papier, c’est bien que d’une façon ou d’une autre ça le servait ..
    Peut-être parce qu’il faut commencer à laisser croire qu’un Figaro ça peut aussi se rebeller… LOL

    Parce que N. Sarkozy n’arrive pas à refourguer assez de Rafales à ses nouveaux amis dictateurs ? LOL

    A tous les journalistes, au lieu d’encenser votre confrère pourtant de la droite la + réac après cet unique papier un peu moins Pravda que le reste (lol), si vous faisiez votre job ?

    Au fait, c »est vrai que le ministre de la culture va verser à la presse du web une enveloppe de 20 000 000 d’ € ?

    Je comprends alors que vous ne soyez pas trop enclins à mordre la main qui va vous nourrir d’ici peu !

    « Quel talent ce FM, c’est vrai Benoit Hamon l’homophobe porte-parôle du PS a couru lâchement derrière le FN, c’est honteux, longue vie à notre super ministre de la culture, le génial Frédo ! »

    Alors, je peux moi aussi postuler maintenant pour travailler sur le web, je suis dans la ligne, non ? LOL