Quand l’affaire Treiber vire au Barnum médiatique.

par 1 , , , 0

f2e74f8.jpg

Treiber ici, Treiber par là….Le parquet d’Auxerre a déploré jeudi la "présence massive" de journalistes sur les lieux où le détenu en cavale Jean-Pierre Treiber a pu trouver refuge, estimant qu’ils "perturbent gravement le déroulement de l’enquête".

"On ne compte plus le nombre de journalistes au mètre carré dans les bois et leur présence massive perturbe gravement le déroulement de l’enquête", a déclaré à l’AFP le procureur d’Auxerre, François Pérain.
 

Selon lui, "avec une telle foule, il est bien certain que M. Treiber – en cavale depuis le 8 septembre – ne remettra pas les pieds dans ces lieux avant longtemps". Et le procureur de conclure: "Les enquêteurs enquêtent, les journalistes informent, il conviendrait que chacun respecte son rôle".
Le dit Pérain réagissait au lendemain du reportage d’une équipe de télévision de France 3, qui a découvert dans la forêt de Bombon, en Seine-et-Marne, une lettre au pied d’un chêne gravé d’un cœur, à proximité duquel le fugitif avait été aperçu vendredi soir par les policiers. Une scène croquignolesque que l’on croirait tirée d’un épisode de « Vidocq ». 
 

Cette chasse à l’homme vire ainsi au vaudeville. Voilà les médias accusés de transformer cette affaire en Barnum et de compliquer la tache de policiers qui s’agacent de voir ce fugitif inonder les pages des magazines d’une correspondance fournie, bref de se jouer des enquêteurs tel un Arsène Lupin. Dernier pied nez de l’intéressé à la maréchaussée, ces photos prises récemment par des caméras de surveillance et publiées par le Figaro-Magazine: souriez, vous êtes filmés.
 

Ces clichés ont déclenché une enquête interne à la police judiciaire qui a fait preuve d’efficacité en identifiant le policier à l’origine des fuites. A défaut d’un Treiber, les enquêteurs ont mis la main sur le dangereux farceur qui s’amusait à nourrir la presse. D’ici à ce que Treiber infiltre la PJ, il n’y a qu’un pas.      

 

0
1 Comment
  • Coquelicot
    octobre 22, 2009

    Comparer ce fugitif à Arsène Lupin … faut oser !

    Il est quand même suspecté d’avoir tué deux jeunes femmes donc la fille de l’ acteur Giraud !
    Ce n’est pas la première fois que j’entends « Arsène Lupin » ..
    Je frémis , comme quand j’ai vu notre ministre de la culture monter au créneau pour défendre le génie Polanski !