Le péril bébé pauvre…La chronique de Philippe Gavi

 
 
gavi.jpg

« Le poids de la natalité menacerait le climat », titre Le Monde. Ainsi asséné, l’avertissement du Fonds des Nations unies pour la population fait froid au dos. Avoir un enfant est un acte intime, du domaine de l’amour, de l’émotion, Voilà que les experts nous reprochent que nos poussins réchauffent trop la planète, ils polluent, ils menacent les banquises, les phoques, les abeilles, et  l’espèce humaine. Il ne faut pas qu’ils grandissent, ils voudront une voiture, ils consommeront de l’énergie, il ne faut même pas les concevoir, compris !
En plus, indubitablement, le climat est pourri. Consommation irresponsable, plaisirs futiles, et maintenant nos nouveaux nés qui pèsent trois tonnes, on est en pleine purée.
Le sentiment d’être coincé comme un rat rend dépressif. D’ailleurs, regardez autour de vous le nombre de gens en dépression, maladie du siècle.
Heureusement, il reste l’humour, la légèreté, l’idée que ça va s’arranger Ma fille et ses copines savent depuis deux ans que 2012 date la fin du monde. Elles ont pêché l’info sur Internet, le calendrier maya. Elles sont allées voir « 2012 », le film. « C’était trop bien, m’a dit ma fille, mais ils se sont trompés de jour » !

Le Fonds des Nations unies pour la population a voulu  rappeler la nécessité de mettre en œuvre une politique de planning familial et de contraception dans les pays, forcément les plus pauvres, où on fait des enfants à tire larigot.
Le risque avec ce genre de message de gendarme eugénique, c’est que nous autres occidentaux au taux de natalité riquiqui et à la population vieillissante puissions croire que pour résorber la menace, il suffirait de couper à la source ces nuées de gosses faméliques qui vont nous pourrir le climat.
Il y a des points de vue plus joyeux, constructifs, politiques. Si nous les civilisés vivons mal la Menace, c’est qu’on  avait pris goût à respirer un nouvel air, moins conditionné.
Miracle d’un allongement de prés de trente ans de l’espérance de vie, de nouveaux horizons se sont ouverts. Chaque personne a en perspective plusieurs vies à vivre,  professionnelles, familiales, amoureuses. On ne couche plus toute son existence dans un seul lit, une seule boîte, un seul métier

Les Français, individualistes et jouisseurs, se sont précipités vers la porte de sortie de Vie 1, ramenant l’âge médian de sortie du travail à 58 ans. Ce n’est pas qu’on devient passif après, bien au contraire. La preuve, les Français font plus d’enfants que leurs voisins. .
Bon, si on est positif, si on veut sauver nos régimes de retraite, cette vie longue oblige à tout repenser, une organisation du travail adaptée à la multiplicité des situations, une formation permanente pour ne jamais être largué, un habita alternatif…….
Le climat est lourd mais il y a du bon. Considérez les grandes affaires qui font débat et les titres des médias :la main de Thierry Henry, l’identité nationale, le grand emprunt, les bonus, les suicides à France Télécom, le renouvellement des énergies, l’adoption par un couple homosexuel…C’est la première fois  dans l’histoire de l’humanité que toute une société, qui plus est boostée par Internet, se met à réfléchir sur elle-même, ce qu’elle est, ce qu’elle veut, ce qu’elle peut.

la-fin-de-la-pauvrete,423571.jpgAu festival du film d’environnement, une foule transgénérationnelle se pressait samedi soir à la Pagode pour voir « The Age of Stupid », film cauchemardesque sur le réchauffement climatique. Notre planète est morte en 2050, survit un archiviste qui pose la question : « Pourquoi l’humanité s’est suicidée, pourquoi n’avons-nous pas agi alors que nous savions ? ». Je pense encore au film « La Fin de la pauvreté » qui sort le 16 décembre et que Jean-Jacques Beinex a accepté de distribuer pour, nous dit-il, « offrir une contribution éclairée et intelligente à la compréhension des mécanismes qui pérennisent la pauvreté dans le monde ». Ou, dimanche matin sur France Inter, une femme pêcheuse au Guilvinec explique que les pêcheurs doivent penser différemment » Elle était géniale. Philippe Gavi

0
3 Comments
  • kiema michel
    novembre 24, 2009

    Dans le novum organum,la nouvelle logique,Francis Bacon disait que l’homme pouvait devenir maître et possesseur de la nature. Nous y sommes et de surcroît,il y a d’autres planètes qui peuvent soulager notre bonne vieille terre,en péril. Plus sérieusement,on peut penser que d’autres guerres sont à l’étude pour libérer des espaces. Ces contrées seront bientôt,en l’encan et la démocratie y sera importée,la science aussi. Tous les hommes n’ont pas les mêmes valeurs,mais ils sont tous friands d’échanges. Ceux qui ont pollué la planète à outrance culpabilisent ceux qui sont écologistes depuis bien longtemps.Je ne vois pas ce qu’on peut demander à des pays qui ne sont coupables de rien,mais qui doivent se développer? C’est là encore une façon de mésestimer l’intelligence d’autrui.

  • JoniROBERSON34
    mars 12, 2010

    It’s well known that money makes us independent. But what to do when someone doesn’t have money? The one way is to try to get the home loans or short term loan.

  • build muscle fast at home
    février 19, 2011

    I tried Creatine 189 and was consistantly on it for 2 months. When I was taking it I gained muscle and my bench press went up significantly quicker than normal. However when I stopped taking it I realized it was making me think different then I normally would. It seemed like I couldn’t proccess my t