Sondage radio: hausse d’Europe 1, baisse de RTL et nuages au dessus de NRJ…

par 14commentaires , , , , 0


 
alexandre-bompard-canal.jpg

Hausse d’Europe 1, baisse de RTL, stabilité de France Inter et nouvelle baisse de NRJ, le très attendu sondage radio, réalisé par Médiamétrie, portant sur les mois de septembre, octobre et novembre 2009 consacre la lente remontée de la première station citée. Avec 9,7% d’audience cumulée, Europe 1 gagne en effet deux dixième de points par rapport à l’an passé à la même période (9,5%). Ce qui conforte  la stratégie  Fogiel-Carlier-Drucker mise en place par le patron de la station, Alexandre Bompard, (photo).

Si RTL conserve la tête de ce classement, qui sanctionne l’ensemble des grilles de programmes de rentrée de la radio, la station de la rue Bayard enregistre une baisse de son audience, passant de 12,2%  à 11,8%.  Un décrochage attendu, jusque dans les couloirs de RTL où l’on estimait depuis quelques temps qu’un tel seuil d’audience n’était pas indéfiniment tenable. RTL partait de haut…

Stabilité en revanche du côté de France Inter où la politique du « on ne touche à rien » du nouveau directeur de la station, Philippe Val, a payé : une continuité prudente qui permet à Inter d’afficher le même score que l‘an passé, 10,2% et de conserver par là même une longue longueur d’avance sur NRJ et la seconde place sur le podium. La petit cousine d’Inter, France Info, affiche, en revanche, une moins bonne santé, puisqu’elle continue de décrocher avec une audience à la baisse : 8,6% contre 9,3% il y a un an. C’est l’une des préoccupations du PDG de Radio-France, Jean-Luc Hees, qui a engagé une réforme en profondeur de cette radio.

Autre station qui progresse et nettement, c’est RMC. La radio « info-talk » passe de 5,9%  à  6,5%, une progression spectaculaire qui s’explique moins par les performances de sa grille, (même si le format de RMC conserve toute son efficacité), que par l’augmentation du nombre de ses fréquences, le CSA ayant attribué depuis deux ans à RMC un très grand nombre de nouveaux relais de diffusion, notamment dans l’est de la France.

Du côté des musicales, la déconvenue vient de NRJl‘effet Nikos Aliagas n’a pas joué à plein, même si la station indique que sa part d’audience, le matin, a progressé de 4,9% à 5,1% et de 79 000 personnes. Malgré un énorme battage publicitaire, la matinale de NRJ n’a pas donné les résultats escomptés, NRJ affichant à son compteur 10% d’audience, contre 10 ,4% l’an passé.  Panne du modèle NRJ?,Erreur de casting? Des changements sont à prévoiir.
 

0
14 Comments
  • Mathias
    novembre 18, 2009

    Bonjour Renaud, fervent lecteur de votre blog je tenais à apporter une précision concernant NRJ. Effectivement sur un an, la radio enregistre un tassement de son audience. En revanche entre Juin et Septembre, l’audience s’est stablisée, ce qui veut dire que Nikos s’installe puisqu’il n’y a eu baisse que sur septembre 2008 – Mars 2009. Nous verrons en Janvier prochain si la tendance se confirme.

    Cordialement,

    Mathias.

  • flo1966
    novembre 18, 2009

    Vrai ou faux, je crois qu’il s’en tape: il vient de twitter le contraire de ce que vous dites 😀

  • la taupe
    novembre 18, 2009

    C’est une manière encore partisane et non journalistique des présenter les chiffres. C’est comme si on disait que le cheval numéro trois passe de la sixiéème à la cinquième place et qu’on oubliait de dire qu’il y a d’abord un cheval qui est tjrs largement en tête.

  • anderea
    novembre 18, 2009

    la france est la sondageocratie

  • Renaud Revel
    novembre 18, 2009

    Vous l’avez mal lu…Et Twiter ne permezt pas de développer. Les 78 000 auditeurs grapillés par Aliagas ne font pas le printemps. C’est certes une petite progression comptable, mais c’est un échec comparé aux enjeux et ramené à l’audience de NRJ qui s’érode. Alia

  • Renaud Revel
    novembre 18, 2009

    Aliagas, disais-je, devait inverser cette tendance et remettre NRJ sur ses rails: ce n’est pas le cas.

  • Renaud Revel
    novembre 18, 2009

    Pas d’accord: stabilité par rapport à quoi, cher Mathias? NRJ voit son audience s’éroder sondage après sondage. Et je reste convaincu que ses dirigeants espéraient un vrai rebond. Ce qui n’est pas le cas. Souhaitons le de trouver la bonne formule, mais je ne suis pas convaincu qu’une musica

  • Renaud Revel
    novembre 18, 2009

    …qu’une musicale fasse de fortes audiences le matin avec une formule de ce type. Quand Nikos, (avec quel battage!), gagne 78 000 personnes, Inter et Nicolas Demorand, (sans promo) font un gap de plus de 100 000 auditeurs. On verra.

  • Renaud Revel
    novembre 18, 2009

    Accordez moi simplement le droit de saluer les efforts d’Europe 1, d’autant que j’ai toujours douté de la capacité d’un Fogiel à tenir une telle tranche le matin. Et je continue à ne pas aimer Carlier et à m’interroger sur Drucker, le soir. Oui, RTL reste la première radio de France et on le sait. Oui, c’est une bonne station, mais elle doit faire face à une concurrence sans doute plus agressive qu’hier. Et oui, Europe 1 a encore du chemin à faire pour espérer la rejoindre.

  • BEDIER
    novembre 18, 2009

    RTL était redevenu « LA » radio à écouter mais depuis 1 an elle ne m’attire plus tant elle ne se renouvelle pas et nous propose toujours les mêmes têtes de gondoles… Courbet est la depuis au moins depuis 10 ans avec son émission (même si j’aime son animation dynamique et sympathique)
    Hanouna et foucault sont des ovnis tant je ne comprends pas qu’une grande radio puisse mettre à l’antenne une émission aussi stupide et sans intéret
    Boyer est le parfait cire pompe de la station
    Bouvard dépassé par l’élève Ruquier qui a même réussi à lui piquer l’Amiral
    Hondelatte en revanche sort du lot même s’il était meilleur pour moi le matin

    Bref, fidèle auditeur de RTL depuis 20 ans je suis passé sur Europe et RMC

  • Laufer
    novembre 18, 2009

    Permettez moi de réagir à votre papier de ce jour où vous faites état d’une progression d’audience d’RMC qui ne serait que « mécanique » et dûe à l’obtention d’emetteur dans l’Est de la France.

    Si vous aviez pris la peine de nous appeler, nous vous aurions appris, que l’evolution de l’audience de notre station n’est pas encore le fruit des emetteurs que nous avons obtenus dans le Nord et l’Ouest de le France ces dernieres années, mais sur le reseau historique, notamment à Paris (demarrage en 1986…), où nous sommes maintenant une des premieres stations. Cette évolution est plus à mettre au crédit au travail ainsi qu’à l’energie dépensée depuis maintenant 9 ans comme en attestent d’ailleurs les resultats de sondages à la hausse depuis 2002, succes story jamais vue de l’histoire de Mediametrie.

    Le meilleur reste cependant à venir pour RMC, le travail de nos équipes portera encore ses fruits d’abord en IDF puis en Bretagne, en Normandie et dans le Nord et en Picardie.

    Quant à l’Est, cher Jean-François, j’ai le regret, comme de nombreux auditeurs déçus, de vous annoncer que notre station est toujours absente des grandes régions d’Alsace et de Lorraine, notre audience étant de ce fait proche de zéro…eh oui…point d’RMC à Strasboug, Mulhouse, Nancy, Metz, Forbach, Epinal…

    Et si nous les avions, depuis 20 ans comme la plupart de nos concurrents, peut être serions nous devant eux… sourire…mécanique !

    Vous le voyez, cela méritait une mise au point, non ?

    Marc Laufer
    DG de NextRadioTV holding de RMC

  • Renaud Revel
    novembre 26, 2009

    Il est vrai que RMC n’est pas encore reçu partout et qu’il reste quelques poches en France où RMC est absente. Il n’en reste pas moins que RMC, qui était très en retard sur son plan de fréquences, comparés à ceux de RTL, Europe 1 et de Radio-France, a vu le nombre de ses relais multiplié à grande vitesse depuis quelques années. Ce qui a contribué à son essor.
    Loin de moins l’idée selon laquelle la progression de son audience serait « uniquement » mécanique, mais force est de constater que son bassin d’auditeurs potentiels a très fortement augmenté en quelques années.
    Mais je vous rejoint quand vous évoquez le parcours de cette station, qui n’aurait pas connu le succès que l’on sait, s’il n’y avait pas en son sein une équipe performante et à l’antenne, des programmes efficaces. Bien à vous.

  • Renaud Revel
    novembre 26, 2009

    RTL a la chance d’être un paquebot solide. Cette station continue de dominer son marché sans perdre d’auditeurs ou si peu et c’est une performance. Je pense que sa grille des programmes correspond à une « cible » d’auditeurs précise. Le reste est une qurestion de goût et d’habitudes.

  • Renaud Revel
    novembre 26, 2009

    Il s’installe? Je serai plus réservé. Je pense qu’il a légèrement enrayé la baisse, mais les 80 000 auditeurs engrangés sont peu de chose comparé à l’investissement et au battage médiatique. Je reste convaincu que les dirigeants de NRJ espéraient une véritable embellie. Ce n’est pas le cas. Bonne journée.