Les syndicats de France Télévisions Publicité disent à nouveau « non » à Lagardère.

 


2947752e-017e-11de-8b6d-a61c8eefe6e8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 Les syndicats de France Télévisions Publicité ont écrit aujourd’hui à leur PDG, Patrick de Carolis, pour contester l’offre de reprise de leur entreprise par Lagardère Active. Candidat au rachat de 70% du capital de cette filiale performante, le groupe Lagardère fait feu de tout bois depuis quelques jours pour  remonter la pente et convaincre France Télévisions et l’Agence des Participations de l’Etat, (APE), de la solidité de son dossier de reprise.

Sans beaucoup de résultats, pour l’heure. Car dans leur courrier, les syndicats mettent en avant les pratiques sociales de Lagardère et rappellent la politique de dégraissage mise en place lors de la fusion des régies d’Interdeco et de Lagardère Active. Ils pointent du doigt également le peu d’expérience qu’aurait le groupe d’Arnaud Lagardère dans le métier de régisseur d’espaces publicitaire, en télévision. Et ils stigmatisent, enfin, la faiblesse de ses performances en ce domaine précis. Didier Quillot, (photo), qui pilote ce dossier chez Lagardère, a souhaité rencontrer les salariés de France Télévisions Pub, afin de leur expliquer son projet. Une requête refusée tout net par le dirigeants du groupe, qui ne veulent pas privilégier un candidat plutôt qu’un autre. 
 

0
0 Comments