Dieu tout puissant…La chronique de Philippe Gavi

gavi.jpg

 
Le groupe France Télévisions vient de changer de statut, pour devenir une entreprise commune à toutes ses chaînes. Et les 24 régions se plient en quatre pôles de gouvernance. Sans vouloir sombrer dans le pessimisme, ni dans un esprit corporatiste, il semble évident que l’esprit de concentration qui souffle sur le nouvel édifice public aura des effets pervers. Sur les régions, on voit mal le pourquoi du regroupement à quatre; il crée un échelon supplémentaire dans la pyramide des décisions et va forcément aboutir à des mésalliances. Plus grave, les différents responsables des unités de production laissent la place à des coordinateurs, qui répartissent les projets entre les chaînes: fictions, documentaires, divertissements… Quoique s’en défende la direction actuelle de France Télévisions, des « guichets » uniques sont mis en place (en fait ils le sont depuis des mois). En clair, les producteurs et auteurs ont en face d’eux une seule personne alors qu’auparavant, ils pouvaient frapper aux portes de France 2, 3, 5. Leurs interlocuteurs avaient chacun leur sensibilité, leurs affinités, et leur stratégie de programmes. Leur pouvoir était immense mais celui du nouveau coordinateur, directeur de la fiction ou des documentaires, est devenu absolu. Nul ne doute que ce sont des personnes de grande qualité, omniscientes, vertueuses, imaginatives, sans parti pris, sans chouchous, sans œillères, mais la nature humaine et bureaucratique étant ce qu’elle est, ne valait-il pas mieux en avoir trois de ce calibre qu’un dieu ou une déesse toute puissante?
Cette centralisation des pouvoirs est d’autant plus inquiétante que le chef de l’Etat chapeaute presque directement l’édifice, dont il nomme le président, et tient, par Bercy, le cordon des finances. Or nul n’ignore que Nicolas Sarkozy a des idées sur tout, et qu’on ne lui refuse rien.
 
Et puisqu’on parle de dieu, je passe à un tout autre domaine de l’actualité: la tentative d’assassinat du danois Kurt Westergaard, l’auteur de la caricature Mahomet au turban en forme de bombe. Ce n’est pas armé d’une bombe mais d’une hache et d’un couteau qu’un islamiste somalien a attaqué le vieil humoriste à son domicile. Le porte parole du groupe somalien Al-Shabab a déclaré: « Un jeune Somalien s’est attaqué au diable qui a abusé de notre Prophète Mahomet et nous appelons tous les musulmans du monde entier à cibler des gens comme ce jeune l’a fait ».
 
L’affaire est grave. Cet appel au massacre des esprits libres, ciblés au nom de la Djihad, n’a pas provoqué de réactions outragées chez les Musulmans dits modérés; du moins n’ai-je lu dans les journaux aucune déclaration de recteurs de mosquée et autorités communautaires condamnant ce dévoiement terrifiant de l’Islam. Ni d’ailleurs des autres autorités religieuses et civiles. Du temps de l’affaire des caricatures, les mêmes avaient été pourtant prompts à se dire en colère, insultés dans leurs sentiments religieux. Pourquoi n’entend-on pas des voix mettre en garde les jeunes musulmans, leur rappeler que Mahomet n’est pas un fou assassin, que franchement il y a bien d’autres choses qui L’offensent que des dessins; dont les agissements des fous sanguinaires qui se réclament de Lui, et font de Lui une caricature effectivement cauchemardesque, prête à tuer à la bombe, à la hache, au couteau hommes, femmes, enfants possédés par le diable. Philippe Gavi
0
3 Comments
  • Jean Robin
    janvier 4, 2010

    C’est bien pire que cela cher Renaud Revel, le site oumma.com, une des premières audiences du web musulman francophone, a accablé le caricaturiste et défendu celui qui avait tenté de l’assassiner dans un article paru hier. J’ai révélé immédiatement sur mon blog ce papier honteux et contacté la rédaction. 16 heures plus tard, ils modifiaient radicalement leur article pour inverser le ton de l’article. Arrêt sur images a également parlé de cet article, mais sans oser faire la comparaison précise entre la 1ère et la 2nde version. Je suis pour l’instant le seul à l’avoir faite : http://tatamis.blogspot.com/2010/01/oummacom-modifie-son-article-et-revele.html

  • Damien75
    janvier 4, 2010

    « Sur les régions, on voit mal le pourquoi du regroupement à quatre; il crée un échelon supplémentaire dans la pyramide des décisions et va forcément aboutir à des mésalliances. »
    Il existait déjà cet échelon à vocation gestionnaire (RH, Finance, et grande orientation sur les programmes inter-régionaux notamment ceux du Samedi après midi) ; avant la réforme il y avait donc 12 grandes régions. Maintenant il n’y aura plus que 4 pôles à vocation gestionnaire (il me semble qu’elles n’ont plus de compétence en matière de stratégie éditoriale et de programmation). L’intérêt de la réforme (du moins c’est en partie ce qui est annoncé…)c’est donc de se rapprocher un peu plus du téléspectateurs, puisque les 24 régions ont les pleines compétences de programmes régionaux.

    En somme, rien de nouveau par rapport à votre crainte, l’échelon existait déjà auparavant.

  • SkinnerKaryn
    mai 29, 2010

    One knows that today’s life is very expensive, nevertheless some people require money for various stuff and not every man gets big sums cash. Thence to receive good loans or consolidation loans will be a right way out.