Star de Twitter, Villepin choisit France 2 et Jean-Jacques Bourdin.

par 3commentaires No tags 0

 

com_fr_1789136.jpg

    Imprévisible, iconoclaste et déjà à la manœuvre…Dominique de Villepin n’aura pas attendu longtemps pour faire entendre sa petite musique discordante. Trop heureux du jugement qui vient de lui être rendu dans l’affaire Clearstream, l’ancien Premier ministre s’est fait un malin plaisir en décidant d’un «plan média» légèrement inattendu.

    Décidé à bouder TF1, au nom de sa filiation supposée à Nicolas Sarkozy, Villepin a choisit France 2 comme premier média. C’est sur le plateau de David Pujadas qu’il se rendra donc ce soir pour ses tous premiers commentaires. Et c »est chez Michel Denisot, demain soir, où il a ses marques et son rond de serviette, qu’il poursuivra cette petite tournée des télés.

     

    Côté radios, le choix est plus surprenant. Faut-il y voir de sa part un pied de nez à l’establishment et aux grands médias institutionnels, toujours est-il que c’est sur RMC qu’il ira demain matin s’exprimer et non sur Europe 1, RTL ou France Inter. Jean-Jacques Bourdin, qui vient de s’illustrer en claironnant, haut et fort, qu’il n’irait jamais à l’Elysée interroger le chef de l’Etat, hérite donc de l’exclusivité radio d’un Villepin qui semble vouloir récompenser ici celui qui ose dire non au locataire de l’Elysée. Et tac! Tout un symbole. Pas question de fouler le sol des studios d’Europe 1, où Jean-Pierre Elkabbach, (qui reçoit d’ailleurs celui qui a porté le fer contre Dominique de Villepin, à savoir le procureur Jean-Claude Marin), semble bien trop lié à ses yeux à Nicolas Sarkozy. Il n’ira également pas sur RTL, sachant peut-être qu’il retrouvera le lendemain soir Jean-Michel Aphatie chez Michel Denisot, justement. Quant à France Inter, qui délocalise demain son antenne à Nantes, Villepin n’y a pas ses habitudes.

     

    Voilà donc Villepin sur les chemins de traverse et ostensiblement en lisière. Ces longs mois de traversée du désert l’ont sans doute rapproché de certains journalistes et éloigné d’autres. Et l’homme, qui a la rancœur tenace, regarde sans doute les journalistes politiques à l’aune de leur attitude passée à son égard et de leur degré de proximité avec celui qui avait juré sa perte du côté de l’Elysée…

     

    Ce procès aura été par ailleurs l’occasion d’une grande première. Car c’est sur le réseau Twitter et non sur le fil de l’AFP ou sur des sites d’informations qu’est tombée en fin de matinée la toute première annonce du jugement. Toute la matinée en effet Twitter s’est fait l’écho du déroulé de l’audience, égrainant en  «Live » les décisions successives du tribunal: de la relaxe du journaliste Denis Robert aux condamnations de Jean-Louis Gergorin, tout est passé par ce réseau social qu’alimentaient, à flux tendu, un poignée de journalistes présents dans l’enceinte du palais de justice et sur les bancs de la salle d’audience.

    C’est ainsi que Twitter a déroulé deux heures durant un feuilleton haletant, prenant de vitesse les agences et les sites, en alimentant ce réseau d’anecdotes, d’extraits du procès et de digressions savoureuses et souvent très instructives. Un grand moment.

0
3 Comments
  • anderea
    janvier 30, 2010

    vu le manque de déontologie des médias eût elle été présente un jour dans leur esprit ,j’arrêterai toutes ces entrevues télévisuelles qui ne visent qu discrêditer certaines personnes politiques.
    D.D.Villepin se donne en pâture de cette façon.

  • larroze
    janvier 31, 2010

    ça tombe bien,je commençais à en avoir marre de propos partisans de mr bourdin..
    n’ayant pas du tout envie d’entendre villepin vituperer contre le président sarkosy,j’arrete dés aujourd’hui d’écouter RMC,ça va me faire le plus grand bien..
    jplj..

  • steph
    février 1, 2010

    amusant comment tous les médias se gargarisent de twitter ces dernières semaines, alors que les vrais gens n’y vont jamais… c’est beau la mode.