Béni soit l’argent, même sale…La chronique de Philippe Gavi

Saloperie de crise, elle rend peu regardant, et un peu schyzo. Ca nous a fait un choc, comme un avertissement, quand un jeune milliardaire fils à papa russe s’est payé « France Soir » mais de l’autre côté de la Manche, il y a pire. Le quotidien « the Independent » vient de tomber dans les poches de l’oligarque russe Alexandre Lebedev, (photo),le même qui en 2009 a racheté l’ « Evening Standard », et en a fait un gratuit à succès.
« The Independent », fondé en 1985 par des journalistes, a été un bijou, la quintessence du journal d’excellence. Son code éthique, sur les relations entre les journalistes, l’argent et le pouvoir, d’une sévérité méticuleuse, a servi de modèle à nos sociétés de rédacteurs On doit à « The Independent » des pubs formidables. Ce loubard en blouson de cuir qui se précipite vers un cadre, la caméra embrasse le 180 degrés, le présumé voyou a juste voulu éviter à l’autre d’être écrasé par une pierre tombant du toit. Message : le journal donne tous les angles
Je ne m’attarderai sur les raisons qui ont précipité dans le gouffre un quotidien dont la diffusion a pu dépasser les 400.000 exemplaires.
Bon, ces russes richissimes sont tous des copains de Poutine. Forcément. Les autres ont été dépouillés et flanqués au goulag. On peut être certain que le code d’honneur de « The Independent » est bon  à mettre au musée..« France Soir » a tout de suite fait preuve d’indulgence envers Sarkozy. Pour un titre mythique qui veut redevenir un journal populaire, ne pas rester neutre, aller à contre courant d’une opinion populaire défavorable à Sarkozy est une faute. Bof, quand on est plein aux as, c’est un détail.

original_12307_demi.jpg

 Autour de moi, on est réaliste, donc cynique. A la crise comme à la crise, autant que le crime paie ; si l’argent mafieux (au sens élargi à des oligarchies sans scrupules) peut soulager nos plaies, sauver du chômage nos journalistes, bref faire du bien, c’est toujours ça de récupéré,
Tout argent frais est devenu le bienvenu. Samedi soir : France 2 a programmé, pour « les stars du rire contre le SIDA », une interruption publicitaire. Le CSA avait donné son accord, nous a-t-on expliqué, et les recettes seraient reversées à Sidaction.
Si on poursuit le raisonnement, il y a un tas d’autres bonnes causes que le SIDA, mais passons.
Nos sociétés, qui sont comme des canards boiteux, peuvent être amenés ainsi à se vendre par pans entiers dans les domaines les plus divers  (presse, culture, services) aux nouveaux milliardaires russes, ou chinois.
Au fond, on reste dans une approche écologique : le recyclage.
Viendra certes le temps où il faudra expliquer aux jeunes le double discours qui consiste à exalter les valeurs universelles, et à passer des compromis permanents. Le héros qui a la tête propre et les mains sales ne fait pas rêver. Oui, leur répondron-nous, mais on a survécu. Philippe Gavi.

 

 

0
3 Comments
  • Stefang7
    mars 30, 2010

    Bonjour,
    Je suis d’accords sur le point de vu de l’auteur.
    Mais j’irai encore un peu plus loin…
    Celui qui contrôle les médias contrôlera le pouvoir. Il n’y a plus de neutralité dans les médias, ou très peu essaient encore de survivre.
    J’espère que nous « canards boiteux », sauront nous réveiller à temps. Peut être que les auteurs des blogs sauront les gardiens  » du code éthique  » ?

  • dany
    mars 31, 2010

    Vous êtes tous des agents de propagande, esclave de vous savez qui, les journalistes sont rares mais la plus puissante des armes a vu le jour et graçe à internet au milieu de tout ces mensonges vomitif, la vérité est disponible pour celui qui est doté d’un minimum de capacité de réflexion.

  • romano.0
    avril 7, 2010

    BONJOUR,
    je voudrai tout d’abord remercier les chroniqueurs
    de tous bords qui, même soumis à une certaine subjectivité ( à laquelle nul n’échappe ) ont le mérite de par leur réflexion de contribuer à nous éclairer sur certains points de l’actualité qui sans eux nous auraient échappé. La critique est facile mais l’art est difficile et n’est pas chroniqueur qui veut !! Un minimum de capacité de réflection dit DANY ?? De quelle vérité parle-t-il ? On trouve tout ( enfin presque ) et son contraire sur le net; je ne peux pas m’empêcher de faire le parallèle avec les décharges publiques où j’ai passé une partie de ma vie à récupérer les rebuts de la société et où l’on trouvait aussi de tout MAIS LE TRI ETAIT PLUS FACILE !! A STEFANG7 je dirai simplement qu’il existe un correcteur d’orthographe et s’il voulait s’en servir il serait plus agréable à lire, malheureusement pour sa dernière phrase où il a confondu le verbe être et le verbe savoir il n’aurait été d’aucune utilité. Je dis ceci sans aucun esprit de moquerie car il m’arrive aussi de faire quelques fautes et bien que très peu nombreuses elles n’en existent pas moins; NUL N’EST PARFAIT, mais gardons en mémoire que la langue est le principal outil du vivre ensemble. Je terminerai en demandant au premier un peu plus d’objectivité et au second de me pardonner d’aimer la langue française qui est l’une des plus riches si elle n’est pas la plus belle….MERCI PLAISIR ROMAIN