Faut-il imposer la transparence sur la blogosphère?

par 4commentaires No tags 0


Le débat soulevé par un sénateur, Jean-Louis Masson, plaidant pour qu’il soit mis fin, par la loi, à l’anonymat des blogueurs, est délicat. Espace d’expression, la blogosphère est devenue le terrain tout trouvé de ceux, nombreux, que leur patron, leur entreprise, un petit chef, une administration tatillonne ou un service de l’Etat, dépriment, poursuivent ou harcèlent. Appendices de grands médias et relais d’informations, (à l’image de celui-ci, adossé à l’Express), les blogs sont pour beaucoup une soupape nécessaire. Or imposer à leurs auteurs une obligation de transparence serait les exposer à des retours de bâton violents, peut-on lire, ici et là, exemples à l’appui: on l’a vu avec le licenciement expéditif de salariés ayant critiqué leurs supérieurs ou l’entreprise qui les emploie. Pas de cadeaux.

S’il est regrettable qu’Internet vienne à se substituer à tous les corps intermédiaires, à commencer par les syndicats, en offrant à tous ceux que l’entreprise épuise ou étouffe le moyen d’exprimer ses souffrances ou ses rancœurs, faut-il obliger pour autant les auteurs de ces blogs à officier à visages découverts? Pour ma part et malgré ces cas extrêmes de sanctions insupportables, je dis oui. J’ai suffisamment condamné ceux qui se retranchent derrière un anonymat facile afin de m’épingler (et le mot est faible) pour ne pas militer pour une transparence absolue: la clandestinité autorise tous les excès, toutes les manip’, toutes les lâchetés. 

Car la vraie question tient moins dans l’anonymat des blogueurs que dans la nature juridique de ces blogs. Espace privé ou lieu d’expression soumis à la règle de l’entreprise ou aux lois de la République? J’ai bien vu pour ma part l’évolution de ce blog. S’il était à sa création un terrain de jeu sur lequel je pouvais naviguer le nez au vent, en dégoupillant à ma guise, la «juridicisation» de mon métier m’a appris la sagesse: soumis, en matière de diffamation, aux règles en vigueur à l’Express,  ce blog est aujourd’hui ni plus ni moins qu’un prolongement du magazine. Si sa forme est plus débridée, si son auteur a entière liberté de manœuvre, tout excès et dérapage de ma part sont immédiatement  sanctionnés. Non pas par la direction de la rédaction de l’hebdomadaire qui m’emploie, mais par la justice qui applique aujourd’hui à la lettre à la blogosphère les règles en vigueur dans la presse écrite: Copié-collé.  J’ajouterai même : avec un zèle tout particulier. Comme si le monde des avocats, qui s’est  adapté à la vitesse, à la soudaineté, d’Internet,  avait appris à dégainer aussi vite que les auteurs de ces posts. J’en ai fait quelques fois la douloureuse expérience.

Le bon sénateur Masson a donc soulevé une bonne question, mais sa réponse demeure bien pauvre. Imposer la transparence est une idée défendable, mais encadrer juridiquement la nature de ces blogs, en protégeant leurs auteurs de procédures inqualifiables, est une priorité.  
 

 

 

 

 

 

0
4 Comments
  • Martino
    mai 28, 2010

    Il est totalement illusoire de vouloir créer en France, une sorte de Ligne Maginot du web, alors que le principe même d’Internet consiste à abolir les frontières.

    La confidentialité des sources de certains blogs permet à des citoyens de pays non démocratiques (en Asie, en Afrique, au Moyen et proche Orient…) d’exprimer leur opinion et surtout de témoigner.

    Prétendre forcer à identifier chaque intervenant pose également un autre grave problème : dès lors que l’identité officielle des Internautes sera livrée à des sociétés privées voire à tout un chacun, les publicitaires, les « marketeurs » et les vendeurs de tout poil constitueront un fichier infernal grâce auquel nous serons tous agressés par du SPAM et de la publicité ciblée.

    L’anonymat est parfois un élément pénible, s’il est excessif. En revanche, il permet au citoyen, de libérer sa parole et ne pas se retrouver l’otage de médias ou d’entreprises qui elles, ont les moyens de se défendre.

    Cordialement.

  • Eric Mettout
    mai 28, 2010

    Renaud, outre le fait que les mesures proposées par le sénateur Masson sont totalement inapplicables et témoignent, une fois de plus, de l’ignorance crasse de l’immense majorité des politiques sur la question de l’Internet; que, comme Hadopi, elle va rendre totalement intouchables les vrais malfaisants, qui savent comment disparaître des écrans radars, et ne s’attaquer qu’à l’écume, les blogueurs politiques, entre autres, qui y trouvent une respiration démocratique que ne leur offrent plus nos institutions; qu’elle est une tentative supplémentaire du pouvoir politique non de rendre plus transparents, mais de rendre plus facilement contrôlables l’Internet en général, la blogosphère et les réseaux sociaux en particulier; qu’elle s’inscrit dans une surenchère populiste, une course à la loi de circonstance que tu dénonces régulièrement par ailleurs; que Jean-Louis Masson, sénateur anonyme, se fait ainsi une notoriété facile, comme d’autres sur le dos des blogueurs; que sa proposition s’inscrit dans une chasse à l’Internet qui tend à rendre notre outil responsable de toutes les dérives de la société, de la pédophilie à la diffamation – et à en exonérer les véritables responsables à peu de frais… outre tout ça, tu appuies ton raisonnement sur l’argument le moins pertinent de Jean-Louis Masson: Internet serait une zone de non droit – ie, à rendre très rapidement à la République. C’est faux, totalement faux, et que toi, blogueur, journaliste, relaye sans les vérifier des manipulations aussi grossières est pour le moins embêtant. A ce sujet, je ne saurais trop te conseiller de lire sur LEXPRESS.fr les articles que nous avons consacré à cette dernière saillie anti-Internet de la majorité actuelle.
    PS: je ne reviendrai sur ce que tu appelles les « appendices » des grands organes d’information, et considèrerai que c’est une faute d’inattention. Internet, et je pensais que tu t’en étais rendu compte, est un peu plus que ça…

  • Jacky Devaux
    mai 28, 2010

    Bonjour,

    Je soutiens l’initiative de Pierre Chappaz de Wikio, d’autres, contre le projet de loi du Sénateur Masson, comme j’ai toujours soutenu, toutes les actions, qui s’opposent à ceux qui veulent nous clouer le bec, afin d’avoir toute liberté, pour que les médias asservis, au minimum complaisants, qui appartiennent à leurs amis, puissent nous « enfumer » à loisir, pour faire prendre au peuple, des vessies pour des lanternes…

    Je soutiens d’autant plus, que depuis hier soir, j’ai reçu une information, selon laquelle, le « bouygo-sarkosystème », sous un prétexte de circonstance, avait chargé Maître Olivier Metzner (du lourd, l’avocat de Dominique de Villepin dans l’affaire Clearstream !), de m’intimer l’ordre, de fermer mon blog (non anonyme !) Antidote Démocratique Antisarkozy (Typepad)…

    La vraie raison de cette attaque, c’est que le citoyen, joueur de Poker (responsable et raisonnable !), que je suis, s’oppose, via des articles citoyens sur son blog, à ce que le tricheur Martin Bouygues (qualificatif mérité selon moi, en fonction des innombrables condamnations pour entente illicites, qui ont détroussés le trésor public et les consommateurs, d’entreprises qui lui appartiennent), devienne Casinotier Online, par l’intermédiaire de l’entreprise EurosportBet (Eurosport/TF1/Bouygues).

    Il n’est pas impossible, qu’à court terme, j’ai moi aussi besoin du soutien des blogueurs, si tel devenait le cas, je lancerai un appel, pour l’obtenir, et je remercie par avance ceux qui répondront présent.

    Cordialement

    Jacky Devaux

    Antidote Démocratique Antisarkozy

    http://rpubliquejetaime.typepad.fr/antidote_dmocratique_anti/

  • Jacky Devaux
    mai 28, 2010

    A l‘attention de Renaud Revel, pour son information, je n’ai pas trouvé d’adresse mail, pour lui envoyer la copie de la correspondance adressée à Eric Mettout…

    —– Original Message —–
    From: Jacky DEVAUX
    To: emettout@lexpress.fr
    Sent: Friday, May 28, 2010 8:18 PM
    Subject: A l’attention de Eric Mettout, officiellement « Rédacteur en Chef » de l’Express.fr, mais qui fait aussi office de « petite main ».

    Monsieur,

    En réponse à la énième censure, que vous faites subir à mes commentaires, je vous prie de noter ce qui suit :

    Vous êtes, à ma connaissance, dans un canard de l’importance de l’Express, le seul rédacteur en chef, qui s’occupe personnellement des basses besognes, à savoir filtrer (censurer !!!) les posts des internautes, mais il ne faut pas s’en étonner, puisque visiblement, vous n’êtes pas capable de faire du journalisme objectif…

    Comment cela mon message est hors sujet : la loi envisagée par le Sénateur Masson, vise à empêcher la liberté d’expression, et l’action qui est menée contre moi, par le « bouygo-sarkosystème », qui a mandaté un éléphant, Maître Olivier Metzner (défenseur de Dominique de Villepin dans l’affaire Clearstream), pour écraser la « mouche » que je suis (voir ci-dessous), s’inscrit dans la même volonté…

    J’en profite pour vous dire, que votre attaque contre Renaud Revel, excellent professionnel (qui lui contrairement à vous, ne censure jamais les citoyens qui souhaitent s’exprimer !), même si pour une fois, je pense que c’est vous qui avez raison (on peut juste douter de la sincérité d’un homme, qui défend l’anonymat des blogueurs, alors qu’il passe son temps à les censurer !), qui « travaille » dans la même maison que vous, est pathétique, c’est à croire, que le boulot de second plan que vous faites à l’Express.fr, ne vous occupe pas suffisamment…

    Avec des gens comme vous, qui brandissent des prétextes bidons (hors sujet : c’est vous et vos semblables, qui deviendraient hors sujet en 2012, quand votre « protecteur », aura été sèchement remercié par les urnes !), pour censurer ceux qui s’élèvent contre ceux pour qui vous roulez, il ne faut pas s’étonner, que plus personne n’accorde crédit aux médias…

    Courtoisement

    Jacky Devaux

    Antidote Démocratique Antisarkozy

    http://rpubliquejetaime.typepad.fr/antidote_dmocratique_anti/

    —– Original Message —–
    From: LEXPRESS.fr
    To: DEVAUX
    Sent: Friday, May 28, 2010 6:38 PM
    Subject: Votre message sur LEXPRESS.fr

    Bonjour,

    Votre message a été modéré. Il est totalement hors sujet. Bien à vous, Pour plus d’informations sur notre politique de modération, vous pouvez lire notre charte des commentaires. Eric Mettout Rédacteur en chef LEXPRESS.fr 01 75 55 14 66 emettout@lexpress.fr

    Votre message :

    Bonjour,

    Je soutiens l?initiative de Pierre Chappaz de Wikio, d?autres, contre le projet de loi du Sénateur Masson, comme j?ai toujours soutenu, toutes les actions, qui s?opposent à ceux qui veulent nous clouer le bec, afin d?avoir toute liberté, pour que les médias asservis, au minimum complaisants, qui appartiennent à leurs amis, puissent nous « enfumer » à loisir, pour faire prendre au peuple, des vessies pour des lanternes?

    Je soutiens d?autant plus, que depuis hier soir, j?ai reçu une information, selon laquelle, le « bouygo-sarkosystème », sous un prétexte de circonstance, avait chargé Maître Olivier Metzner (du lourd, l?avocat de Dominique de Villepin dans l?affaire Clearstream !), de m?intimer l?ordre, de fermer mon blog (non anonyme !) Antidote Démocratique Antisarkozy (Typepad)

    La vraie raison de cette attaque, c?est que le citoyen, joueur de Poker (responsable et raisonnable !), que je suis, s?oppose, via des articles citoyens sur son blog, à ce que le tricheur Martin Bouygues (qualificatif mérité selon moi, en fonction des innombrables condamnations pour entente illicites, qui ont détroussés le trésor public et les consommateurs, d?entreprises qui lui appartiennent), devienne Casinotier Online, par l?intermédiaire de l?entreprise EurosportBet (Eurosport/TF1/Bouygues).

    Il n?est pas impossible, qu?à court terme, j?ai moi aussi besoin du soutien des blogueurs, si tel devenait le cas, je lancerai un appel, pour l?obtenir, et je remercie par avance ceux qui répondront présent.

    Cordialement

    Jacky Devaux

    Antidote Démocratique Antisarkozy
    http://rpubliquejetaime.typepad.fr/antidote_dmocratique_anti/

    Url de l’article :

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/comment-le-senateur-masson-veut-brider-les-blogueurs_894930.html