Hallyday et l’Express.

par 32commentaires No tags 0


johnny-3-johnny-hallyday-in-wheelchair-at-lax_326.jpg

Dans une lettre ouverte adressée au directeur de la rédaction de L’Express, Christophe Barbier, 24 députés, emmenés par Muriel Marland-Militello, élue des Alpes-Maritimes, accusent notre journal d’avoir divulgué des informations concernant la vie privée de Johnny Hallyday et propagé des éléments d’informations relevant du secret médical. Cette poignée de parlementaires pétitionnant en faveur de l’artiste est pour le moins surprenant. Outre le fait qu’il y a sans doute des causes plus urgentes à défendre, cette montée en ligne d’un quarteron de députés me paraît totalement déplacé pour plusieurs raisons.
 
Sur le plan du principe, j’ai toujours défendu le droit pour la presse à s’intéresser à la vie privée de personnalités, en vertu d’une simple règle: le droit à l’information et à la transparence et pour des raisons de réciprocité, également. Pourquoi interdirait-on aux journalistes de révéler ce qui relève parfois de l’intimité d’un homme politique ou d’une star de la chanson, quand ces derniers sont les premiers à la mettre en avant, à la négocier même, à des fins de carrière ou d’image? Sarkozy, Royale, Hollande, Dati, Ferrari, PPDA…On ne compte plus les personnalités de tout bord qui croient bon fustiger l’attitude de la presse, avant de s’y afficher avec épouses, enfants ou conjoints. Un pas à gauche, un pas à droite. Nicolas Sarkozy qui a formidablement instrumentalisé sa vie privée à des fins politiques reste à ce titre le champion de ce qu’il faut bien qualifier de grand écart.

C’est ainsi que l’exploitation à des fins médiatiques de la vie privée reste une notion flou et à géométrie très variable. Je me souviens avoir eu un jour, sur le plateau de Mireille Dumas, une discussion sur ce thème avec Jean-François Copé, qui défendait, avec force, l’intimité de tout un chacun, face à des journalistes « inquisiteurs »: Je lui avais simplement rappelé que quelques années auparavant, il avait ouvert pour Gala et VSD les portes de son domicile privé et complaisamment posé avec femme et enfants devant les objectifs, le tout pour les besoins d’unee série de reportages sirupeux, semblables à cette célèbre pub mettant en scène la famille Chicorée. Tout donner, mais ne rien dévoiler: c’est sur cette ligne de crête intenable que se tiennent politiques et people. La communication est devenue ainsi un non man’s land aux frontières poreuses où les règles qui régissent l’exploitation de la vie privée sont devenues  terriblement  floues.   

Revenons-en à l’affaire Hallyday. Si l’Express s’est penché sur le cas Hallyday, c’est que l’épisode, qui a vu ce chanteur entraîné dans les déboires que l’on sait, a d’abord intéressé un très grand nombre de français. Certains peuvent le regretter, mais c’est ainsi. Aussi, qu’y a t-il de si déshonorant à se pencher sur la vie privée de la star la plus populaire de ce pays? Qu’y a t-il de si dégradant à réaliser une enquête sur l’état de santé d’un artiste qui depuis plus d’un demi-siècle fait commerce de son image et de son intimité par journaux interposés? 

Arrêtons là aussi l’hypocrisie de ceux qui, du côté de la classe politique, se pincent le nez à bon compte, mais sont les premiers à distiller en direction de la presse, tantôt des rumeurs d’alcôve sur le couple présidentiel, tantôt, à l’été 2009, des bribes d’information sur l’état de santé du chef de l’‘Etat. On n’a jamais vu un quelconque parlementaire pétitionner quand Philippe Alexandre révéla, en son temps dans un livre resté célèbre, l’existence de Mazarine. Ou quand la presse française, dans un bel ensemble, s’étendit, au début des années 90, sur la maladie de François Mitterrand…     

Violation du secret médical, dit-on: les signataires de cette pétition devraient savoir que la toute première personne qui s’est épanchée sur les problèmes de santé de Johnny Hallyday, n’est autre que Hallyday lui-même. C’était à Vancouver, il y a deux ans: lors d’un entretien accordé à un journaliste français, que l’artiste avait révélé, contre toute attente, son fameux cancer du colon. Assumant sa confession, l’intéressé n’a d’ailleurs jamais porté plainte quand l’information fut largement reprise par les médias. Plus récemment, encore, lors de son hospitalisation à l’hôpital Cédars-Sinaï de Los Angeles, qui révèle à certains journalistes, dont je fus, les détails les plus intimes de l’opération que Hallyday avait subie quelques jours auparavant en France ? Des personnalités dans l’entourage de l’artiste, qui souhaitaient alors charger son médecin français, Stéphane Delajoux.

Et qui enfin, mettra le feu aux poudres et déclenchera toute l’affaire, en parlant de «massacre» opératoire devant une forêt de micros, si ce n’est le propre producteur d’Hallyday, Jean-Claude Camus ! C’est ainsi que l’affaire Hallyday n’aurait sans doute jamais vu le jour si des médecins, des avocats, des producteurs et des entourages divers n’avaient mis sur la place publique, à l’hiver dernier, une affaire devenue affaire d’Etat, par la seule volonté de ceux qui l‘ont délibérément propagé en direction de la presse.

Pour avoir co-écrit un petit livre sur le sujet, je peux dire avoir été plutôt surpris à l’époque de la facilité avec laquelle me furent transmis certains comptes rendus médicaux de l’artiste. 
   
Et que feront ces mêmes élus, si prompts à s’insurger, quand dans les jours qui viennent Johnny Hallyday prendra la parole dans un grand hebdomadaire, (qui n’est pas l’Express), pour y donner sa propre version de l’histoire, brisant à sa manière ce même secret médical?  On attend     
 

0
32 Comments
  • Marie
    juin 10, 2010

    et si vous arrêtiez de vous justifier ??? la raison de votre intérêt « l’affaire » Johnny Hallyday… est certainement tout autre que ce vous écrivez !!! et vous le savez pertinemment !

  • Marie
    juin 10, 2010

    vous dites « Pour avoir co-écrit un petit livre sur le sujet, je peux dire avoir été plutôt surpris à l’époque de la facilité avec laquelle me furent transmis certains comptes rendus médicaux de l’artiste »

    euh… posez-vous la question sur vos relations proches et leurs natures…

  • JPM
    juin 10, 2010

    Bizarre comme mise au point.
    D’abord une grossière erreure Ce n’est pas à Vancouver mais à Toronto que Johnny a révélé son cancer. 4.000 km d’écart quand même et pour un journaliste qui donne des leçons il suffisait de téléphoner à sa consoeur qui a écrit avec lui le petit livre ( pas trop difficile)
    Ensuite toujours pas un mot sur l’écart entre ce que dit l’Express et Le Point. C’est quand même génant car le lecteur lui il voudrait bien comprendre
    Enfin au nom de la liberté d’expression pouvons nous expliquer la réalité de vos relations avec une de vos sources sans trahir le secret de la vie privée ou devons nous comme Marie écrire entre les lignes « euh… posez-vous la question sur vos relations proches et leurs natures… »

  • Fanny
    juin 10, 2010

    Foutez la paix aux journalistes qui font du bon travail, ils ont raison d’informer c’est leurs metier, je suis fan de Johnny mais je ne pas pour autant une conne, apres des mois d’intox j’ai envie de connaitre la verité, et meme si c’est pas terrible pour Johnny cela va pas m’empecher de continuer a etre fan, sauf que peut etre je le verrais differament
    Bravo a Ravel et Bravo a Barbier

  • Philippe Gault
    juin 10, 2010

    J’avoue que j’ai du mal à vous suivre cher Renaud dans le cadre de cette affaire qui me semble déjà très éloignée de la vocation de ce blog consacré, à priori, à l’univers des média et de ses implication sur la sociét2. Il y a quand m^me un drôle de GP entre une chronique de Philippe Gavi sur l’intérêt d’un débat Badiou/Finkielkraut et vos contributions hagiographiques sur les malheurs d’une star décadente dans lesquelles vous prenez curieusement parti au mépris total de l’indépendance que vous défendez par ailleurs. Autant je peux comprendre l’intérêt d’une chronique sur l’impact de la communication (du buz) que génére l’actualité people, véritable phénomène médiatique de ce début de siècle, autant j’ai du mal à accépter vos dégagements sur les bisbilles entre l’Express (votre employeur)et le Point et, surtout, vos prises de position à l’égard du clan Hallyday alors que vous consacrez un livre à cette affaire. On est à la limite du conflit d’intérêt.

  • Michael
    juin 10, 2010

    Perso je me fous de JOJO, de son état de santé, Ce qui est choquant chez ce monsieur et son épouse c’est qu’ils étalent leurs 2 pauvres gamines dans la presse…..Ce qui me choque c’est la présomption d’innocence bafouée par la presse concernant le chirurgien incriminé par le producteur et l’entourage de l’artiste. Ce pauvre homme s’est fait tabassé devant ses enfants en pleine rue par des fans hystériques….Je trouve cela assez honteux pour au final apprendre que JOJO est un alcoolique…..
    Encore plus choquant les conneries lues dans la presse comme un hommage national digne d’un chef d’Etat….La descente du cercueil sur les champs Elysées comme hypothèse retenue par le Chateau est consternante!!
    Un peu de sérieux….Car vivant à l’étranger JOJO est un inconnu de 1ere………Ce qui n’est pas le cas par exemple pour Aznavour!

  • pascal
    juin 10, 2010

    Les deputes n’ont rien de mieux a ffaire que de suivre les peoples? faut arreter de taper sur la presse et ses journalistes, la premiere a devoiler la vie privée de Johnny c’est quand mm sa femme, tv, Elle, Match etc etc… le dernier Match pour les 50 ans de la carriere de Jojo, reportage avec sa femme et ses petites filles, alors svp faut arreter non? c’est les premiers a s’afficher et apres faut les laisser tranquils? du grand n’importe quoi
    Bravo l’express et courage a ces gens d’etudes qui sont les journalistes

  • Blanc Cassis
    juin 10, 2010

    A quand l’EXPRESS People Médical ?
    J’ai un léger diabète mais je suis un citoyen lambda : ça vous intéresse ?

  • alain
    juin 10, 2010

    J’ai lu votre livret avec interet, les gens imaginent que c’est un livret a charge contre Johnny alors que pas du tout, bien au contraire.
    Je ne sais pas qui a tort au raison dans l’affaire Smet, Delajoux à vrai dire ça ne me fait ni chaud ni froid, parcontre je trouve horrible de la maniere dont ce toubbib fut traité, acusation et coups devant ses enfants, meme s’il etait couplable d’avoir commis une eventuelle erreur, personne merite un tel traitement, je ne suis ni pour Johnny ni pour Delajoux. Journalistes ne vous laissez pas faire l’union fait la force

  • PHILOU
    juin 10, 2010

    « Ensuite toujours pas un mot sur l’écart entre ce que dit l’Express et Le Point. C’est quand même génant car le lecteur lui il voudrait bien comprendre  »

    Il me semble essentiel de répondre à cette question,j’estime d’ailleurs que c’est une obligation.

    Pourquoi Johnny est-il la cible d’un véritable lynchage médiatique, sur cette question j’espère aussi avoir une réponse, CLAIRE et NETTE.

  • Marie
    juin 10, 2010

    Juste une dernière question M. Revel… dans la presse vous disiez que le show-biz est un monde pourri… que vous étiez au bord du dégoût… alors pourquoi faites-vous de « l’affaire » Johnny Hallyday votre fond de commerce ?
    quand vous n’avez rien d’autre à dire, vous en remettez une couche sur Johnny…
    et répondez SVP à la question qui vous a été posée plus bas !!!

  • Granny
    juin 10, 2010

    L’affaire Johnny nous a cassé les oreilles pendant des mois, tout et n’importe quoi, du Johhny a toutes les sauces, Johnny va mal etc etc la france pleure mais ont ne sait pas de quel mal souffre Johnny, ont aimerait bien savoir ce qu’il a eu c’est normal apres ce matracage d’infos, L’express apporte un peu de lumière et là personne est d’accord? et bien moi, j’ai envie de savoir pour quelle raison 24/24H nous avions du johnny a la radio a la tele
    Merci l’express de faire un travail d’enquete j’ai le droit de savoir

  • Paulette
    juin 10, 2010

    Pour PHILOU
    L’ecart entre l’express et le point? pourquoi vous ne leurs demandez pas directement a le Point?
    Mais que vous gene dans sur le fait que l’EXPRESS fasse un peu de lumiere sur un dossier si peu clair? il a pas devoile grand chose, les problemes d’alcool ? même Johnny en parle et sa femme, c’est juste le fait du pourquoi du coma d’artificiel? ecoutez je trouve que l’EXPRESS est bien soft dans son article.

  • Caroline
    juin 10, 2010

    Bon et bien voilà : L’express c’est le nouveau Voici… rien de plus et rien de moins… quelle tristesse pour la presse française d’être descendue si bas… je n’ai qu’un mot à dire : beurk !!!
    j’achetais votre mag de temps en temps… là j’ai plus envie de vous donner mon argent !!!

  • Veritas
    juin 10, 2010

    Enfin un canard qui prend pas les fans de Johnny Hallyday pour des cons, merci a l’Express de nous informer et de voir ainsi les choses plus clairement
    VIVE LA PRESSE LIBRE
    Si Johnny desire une vie tranquille, il faut commencer par se retirer et plus peronne n’en parlera de lui, il me fait rire il veux la paix et sa femme nous a gavé avec ses interviews presse et tele

  • soizic
    juin 10, 2010

    l express s il avait voulu etre honnete aurait commence par parler de l infection qui a conduit johnny a l hopital…
    d ou tous ses ennuis… c est pas pour cause alcoolique qu il a ete hospitalise c est suite à son operation… il a ete quand meme reoperer et cela l express le passe presque sous silence. pour eux s il etait dans un etat grave c etait l’alcool et le tabac ont compliques les choses mais n etait en aucun cas la cause. mais faut vendre des journeaux…..
    alors tous les moyens sont bons. et qui a donne ce compte rendu partiel….

  • pingpong
    juin 11, 2010

    Il est domicilié ou le chanteur aux 24 signatures 2 deputés ?
    En fait l’express devoile rien du tout, sauf la cause du coma artificiel

  • Niko
    juin 11, 2010

    Merci de nous avoir informe sur la realite de la chose

  • zoizic
    juin 12, 2010

    renseigner sur quoi : les choses qui les arrageaient
    faut lire le point ils donnent la chronologie des choses et c est pas du tout ce que dit l express
    l express c est avant tout l alcool… cela les arrangent bien….. pour vendre
    le point dit avant tout infection reoperation avec lesion de la dure mere (faite toute seule)….
    et tout cela compliques par la prise regulière de tabac et d alcool.
    pour qui roule l exprress pas pour le chanteur de toute façon, le chirurgien peut etre, ou l associe de david cela ne m etonnerai pas

  • zoizic
    juin 12, 2010

    renseigner sur quoi : les choses qui les arrageaient
    faut lire le point ils donnent la chronologie des choses et c est pas du tout ce que dit l express
    l express c est avant tout l alcool… cela les arrangent bien….. pour vendre
    le point dit avant tout infection reoperation avec lesion de la dure mere (faite toute seule)….
    et tout cela compliques par la prise regulière de tabac et d alcool.
    pour qui roule l exprress pas pour le chanteur de toute façon, le chirurgien peut etre, ou l associe de david cela ne m etonnerai pas

  • soizic
    juin 12, 2010

    renseigner sur quoi : les choses qui les arrageaient
    faut lire le point ils donnent la chronologie des choses et c est pas du tout ce que dit l express
    l express c est avant tout l alcool… cela les arrangent bien….. pour vendre
    le point dit avant tout infection reoperation avec lesion de la dure mere (faite toute seule)….
    et tout cela compliques par la prise regulière de tabac et d alcool.
    pour qui roule l exprress pas pour le chanteur de toute façon, le chirurgien peut etre, ou l associe de david cela ne m etonnerai pas

  • pulco
    juin 12, 2010

    Johnny c’est je prends l’oseille en france et je me barre en Suisse, St Barth, L.A , en tout cas moi je lui file pas un seul centime

  • pulco
    juin 12, 2010

    Si l’Express a devoilé un peu du dossier Hallyday le Point a devoilé bien plus alors ! je vois pas ce qui vous permets de dire que l’express penche du conté du Doc juste sous pretexte que Johnny c’est ton idole? risible

  • pulco
    juin 12, 2010

    Personne parle de la chute dans les escaliers de sa maison? ça doit pas faire du bien a une cicatrice de quelques heures

  • zoizic
    juin 13, 2010

    non c est pas mon idole j ai j amais ete a un de ses concert.
    chute dans les escaliers qui en parle a part revel, personne mon opinion est que ce bouquin a ete fait pour faire du pognon facile sur le dos d hallyday pourquoi ne pas reverser les gains à une association si vraiment c etait pour informer le public
    non hallyday rapporte…..
    le point donne les noms des medecins etc donc verifiable…. lexpress rien un cardiologue a dit…. qui des noms des noms… facile de dire sans preuve…

  • zoizic
    juin 13, 2010

    reponse à pulco
    ah quand la suisse arrive sur le tapis risible… quel rapport avec l infection….
    bizarre quand meme que l express sortent toutes ses cochonneries le jour de l expertise…
    expertise il y a, laissont les experts tirer leurs conclusions si le medecin etait si blanc il n aurait pas crie victoire si vite il aurait attendu johnny et femme n ont pas ouvert la bouche… enfin
    j ai ne sais pas qui est plus risible

  • Calvi
    juin 13, 2010

    L’affaire Hallyday ras la casquette, affaire pas nette du tout, mais les copains sont la pour le tirer d’affaire surement, les signatures des deputes PATHETIQUE comme pub

  • Ezekiel Minnehan
    novembre 13, 2010

    However, like I have said before, a that organizes an atmosphere for a.

  • tebonin
    novembre 20, 2010

    May I post some of this on my page if I post a link to this site?

  • plagiarism checker
    novembre 20, 2010

    Keep working, nice job! Exactly the information I needed to know.

  • sedona foreclosures
    novembre 21, 2010

    Can I post part of this on my webpage if I include a backlink to this page?

  • Ferburgurz
    novembre 29, 2011

    Many times, these private companies receive government subsidies to operate. For example, NJT (or just NJ) has a public/private partnership with many such companies, Lakeland and Academy for example. Can you reveal the names of the private operators?|